In the real time world, no one sees her at all
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 In the real time world, no one sees her at all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: In the real time world, no one sees her at all   Ven 17 Juin - 21:06


They all say she's crazy
Lagertha & Adeline

Lagertha avait décidé de ne pas rentrer tout de suite après les heures qu’elle avait passées à la Comédie Française. La journée s’était un peu mieux déroulée que les précédentes. Au départ, Lagertha n’avait pas bien su pourquoi le scénariste était finalement un peu plus conciliant avec ses idées pour la chorégraphie de la scène de combat de son spectacle, mais elle avait accueillie la chose avec un certain soulagement. Malgré tout, elle avait bien vu que l’homme n’était pas à l’aise avec les mots qu’il prononçait. La jeune femme avait toujours été tellement franche qu’elle avait un talent particulier pour détecter l’hypocrisie… et cet homme se brûlait clairement la langue à chaque phrase. C’était l’un des comédiens qui avait fini par lui avouer que le producteur lui avait remonté les bretelles et qu’il ne voulait pas voir ses guerriers vikings jouer les ballerines sur scène. Ça n’avait pas empêché la journée d’être très tendue et Lagertha avait besoin de se défouler avant de rentrer, sinon elle allait être d’une humeur exécrable et elle ne voulait pas que Ysabeau ait à subir ça. Elle avait donc sauté dans le métro pour s’éloigner du premier arrondissement et se diriger vers l’ouest de la ville. Elle ne savait pas bien ce qu’elle pourrait faire, mais il y aurait sûrement de quoi la distraire autour de la tour Eiffel et des rues aux alentours.

Il faisait encore jour quand elle émergea du labyrinthe souterrain de la capitale mais le soleil déclinait doucement. Il parait le ciel d’orange et de pourpre, l’enflammant dans un dernier sursaut avant qu’il ne disparaisse complètement sous l’horizon. Il y avait encore pas mal de monde autour de la tour de métal, principalement des touristes qui étiraient leur journée de flânerie. Elle aurait pu se fondre parmi eux, vêtue assez confortablement mais avec une certaine classe, si ça n’était le sac de sport qui battait le bas de son dos à chacun de ses pas. Elle l’avait toujours avec elle, même si elle n’en utilisait pas forcément toujours le contenu durant la journée, elle préférait être préparée. Elle déambula entre les passants, guettant les différentes langues qui jaillissaient de chaque groupe, mais elle fut rapidement attirée par des notes de musique. Un artiste s’était installé un peu à l’écart, mais suffisamment dans le passage pour récupérer quelques pièces, et interprétait, sans aucun autre instrument que sa voix, Under Pressure de David Bowie et Queen. Lagertha ne put s’empêcher de s’arrêter à sa hauteur et de battre la mesure pour l’accompagner. Ils échangèrent un sourire et, la chanson terminée, la jeune femme lui laissa un joli billet avant de s’éclipser pour reprendre ses pérégrinations. Elle se sentait déjà un peu mieux, mais elle avait besoin de se défouler vraiment, de s’épuiser pour que son esprit cesse de ruminer l’attitude de son employeur.

Lagertha marcha encore un peu, réprimant l’envie de hurler alors qu’elle passait dans des rues moins fréquentées, et finit par passer devant la devanture d’un club de sport. Elle allait continuer son chemin avant de rebrousser chemin et de pousser la porte. A l’intérieur, cela lui semblait être comme n’importe quel autre endroit du même style… si ce n’était que les gens parlaient français et que la dernière fois qu’elle avait pénétré dans un tel établissement, un fier gaélique était entendu un peu partout. Ou, au moins, un anglais teinté d’un fort accent. Si Lagertha commençait à ne plus avoir de soucis avec la compréhension de la langue de Molière, elle ne baragouinait que quelques mots que les comédiens avaient bien voulu lui apprendre. Elle n’avait pas le temps de prendre des cours du soir pour parfaire son apprentissage. Elle travaillait déjà bien assez d’heures par semaine sans en rajouter encore. Alors qu’elle s’enfonçait un peu plus dans le club, la jeune femme laissait son regard détaillé les machines visibles, ainsi que les quelques autres installations, avant de se rapprocher du comptoir à l’entrée. Bonsoir… En entendant la jolie jeune femme lui répondre en français, Lagertha eut un sourire un peu gêné et l’arrêta d’un signe de la main. Er… Je… Son rictus toujours aux lèvres, elle pencha la tête sur le côté et fronça un peu les sourcils cherchant la phrase toute faite qu’elle avait apprise. Je… Je ne parle pas bien… français. Evidemment, son accent écossais devait clairement s’entendre et elle espérait qu’il n’avalait pas toutes les consonnes de sa phrase. I’d like to practice a little... If that’s possible. reprit-elle, en anglais cette fois, priant pour que son interlocutrice soit meilleure dans la langue de Shakespeare qu’elle ne l’était en français…



FICHE PAR SWAN. IMAGE TUMBLR. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
©️ Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
Adeline Prevert



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2016
MESSAGES : 51
PROFESSION : Coach Sportive
LOCALISATION : Chez moi ou dans ma salle de sport...
Oh oh....

MessageSujet: Re: In the real time world, no one sees her at all   Mer 29 Juin - 14:10

In the real time world, no one sees her at all
La journée avait été longue pour Adeline qui avait enchainé par mal de cours. En effet, son professeur de cardiaux ayant du annulé sa présence ce jour elle avait du assurer ses cours et ceux de celui-ci... Non pas que cela la dérange de faire plus de sport au contraire elle avait toujours adoré ça, mais c'était plutôt le côté imprévu... Genre il sort d'un long weekend et comme part hasard le lundi il est "malade"... Ce n'était pas la première fois qu'il lui faisait le coup et elle pensait sérieusement à chercher un remplaçant un peu moins fêtard et plus concentrer sur son corps et surtout sur son travail ! Elle avait voulu privilégié quelqu'un qui savait faire autre chose que la salle pour qu'il ne soit pas trop dur envers les clients et clientes mais au final rien ne valait mieux qu'un culturiste adorateur de son corps et ne vivant que pour le façonner.
Le soleil commençait à pencher gravement, signe qu'il ne tarderait pas à aller se coucher et que la salle allait donc passer en heure de soir sans présence de personnel ave accès libre par carte d'abonnement. Regardant les gens présents dans le club Adeline alla donner quelques conseils à des clientes qu'elle connaissait bien et qui avait toujours du mal avec certain exercice surtout lorsqu'il s'agit des Abdo il faut faire très attention pour ne pas se faire plus du mal que du bien ! Lorsqu'elle revint vers le comptoir elle remarqua une jeune femme blonde entrer et apparemment un peu "perdue". Elle n'avait pas l'air du coin et elle avait un regard plutôt sublime et envoutant ! Lorsqu'elle commença à parler pour prononcer difficilement un bonsoir, Adeline comprit qu'elle avait affaire à quelqu'un qui parlait plutôt anglais et qui venait de faire un gros effort pour parler en français. Mais elle lui répondit tout de même un :

" Bonjour ! "

Qu'elle accompagna d'un grand sourire accueillent. La jeune blondinette lui avoua alors après avoir hésité, qu'elle ne parlait pas très bien le français, cela s'entendait et surtout cela se comprenait lorsqu'on la voyait buter un mot sur deux ! Elle reprit donc en anglais en lui disant qu'elle aimerait faire un peu de sport si cela lui était possible, elle voulait certainement parler de l'heure. Regardant sa montre la gérante comprit que si elle acceptait alors elle devrait rester jusqu'à ce que la belle jeune femme quitte les lieux, mais bizarrement attiré par celle-ci elle lui répondit toujours avec le sourire :

" Oui vous pouvez, je vous offre une heure gratuite. Oh pardon vous comprenez le français ? Euh... Yes you can practice one hour... Sorry my english is very bad... "

Elle se sentait légèrement ridicule et se cacha la bouche ainsi que les joues pour qu'on ne remarque pas le rouge qui devait déjà lui envahir tout le visage...



roller coaster

_________________
¤¤¤

Moi poissarde ? Non... Demandez à mon canapé...

¤¤¤



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: In the real time world, no one sees her at all   Sam 2 Juil - 22:29


They all say she's crazy
Lagertha & Adeline

La jeune femme semblait accueillante et son sourire éclaira son visage alors qu’elle la saluait. Le français avait toujours apparu à l’Écossaise comme la langue des poètes, des romantiques, mais aussi comme très compliquée. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même d’avoir été si peu motivée pour apprendre la langue. Il faudrait bien qu’elle s’y mette pourtant, si elle devait rester un certain temps dans ce pays. Elle ne pouvait pas continuer à recourir à l’anglais alors que la plupart des français semblait réticent à parler avec les mots de Shakespeare. Pas alors qu’elle ne comprenait pas certaines plaisanteries, ou bien toutes les discussions lorsqu’elle partageait les repas des comédiens et danseurs avec qui elle travaillait. Elle détestait ne pas avoir toutes les cartes en main. La chorégraphie était un peu comme de la stratégie après tout, savoir où placer chaque personne, chaque pas, chaque partie du corps, pour obtenir quelque chose de cohérent et de superbe. Et ça ne pouvait que l’aider d’apprendre le français… surtout quand le scénariste marmonnait dans sa barbe et qu’il parlait très certainement d’elle… et pas en des termes très glorieux. Elle chassa pourtant ces pensées de son esprit. Elle était venue jusqu’ici dans l’espoir de se vider de ses tracas, de les évacuer avec la sueur et les muscles douloureux. Cela faisait trop longtemps qu’elle n’était pas montée sur scène pour battre du plat de l’épée un adversaire qui n’en était pas vraiment un.

Alors que Lagertha demandait si c’était possible pour elle de s’entrainer un peu, elle constata le regard de la jeune femme vers sa montre. Quelle heure était-il ? Elle n’avait pas vu le temps passer… Elle jeta un coup d’œil par-dessus son épaule. Le soleil disparaissait derrière quelques bâtiments, inondant le paysage de couleurs flamboyantes. Le mois de juin étant bien entamé, il devait déjà être tard… Quand elle rapporta son attention sur la jeune femme, elle eut un sourire un peu contrit et gêné. Elle ne voulait surtout pas la déranger. Pourtant, la jolie brune aux yeux clairs ne se départit pas de son sourire. Oui vous pouvez, je vous offre une heure gratuite. Oh pardon vous comprenez le français ? Euh... Yes you can practice one hour... Sorry my english is very bad... Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de l’Écossaise lorsqu’elle constata la réaction de la jeune femme. Oh, please, don’t worry! ajouta-t-elle précipitamment. Your english is better than my french! Elle haussa légèrement les épaules et son sourire se fit encourageant. Elle ne voulait vraiment pas la mettre mal à l’aise. I can understand french… if you’re not using too complicated words. Ce fut à son tour d’apparaître un peu gênée. Can you… give me a tour… or something? Show me the changing room? Son attention fut attirée par des clients qui se dirigeaient vers la sortie. Il ne restait plus beaucoup de monde dans le club… et Lagertha se demanda si c’était vraiment bien raisonnable de demander à la jeune femme de garder l’établissement ouvert rien que pour elle… I don’t want to impose myself… If you have to close… I’ll… It’s okay, you know?



FICHE PAR SWAN. IMAGE TUMBLR. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
©️ Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
Adeline Prevert



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2016
MESSAGES : 51
PROFESSION : Coach Sportive
LOCALISATION : Chez moi ou dans ma salle de sport...
Oh oh....

MessageSujet: Re: In the real time world, no one sees her at all   Lun 11 Juil - 17:30


Apparemment la belle blonde était amusé par l'effort que venait de fournir la gérante de la salle de sport. Après tout elle n'était pas très forte en anglais mais d'après ce que venait de lui dire sa nouvelle cliente elle se débrouillait mieux qu'elle ne se débrouillait avec le français. Elle continua toujours en anglais en lui disant qu'elle pourrait très bien comprendre son français si jamais elle voulait continuer à le parler mais qu'elle ne devait pas utiliser trop de mot compliqué. Ce n'était pas un problème elle allait s'efforcé de parler normalement et tout irait bien ! Pourquoi était-elle autant gênée devant cette jeune femme ? Ce n'était personne et pourtant elle faisait battre son cœur comme jamais...
Lorsqu'elle reprit la parole elle lui demanda si elle pouvait lui montrer où elle pouvait se changer, encore une fois gênée de ne pas y avoir pensée elle lui fit signe de la suivre et alors qu'elles se dirigeaient vers les vestiaires la belle blonde lui avoua qu'elle pouvait fermer la salle si c'était l'heure, elle ne voulait en aucun cas l'empêcher de fermer. Souriant et levant les mains elle dit :

" Non ne vous inquiétez pas, j'aime moi aussi m'entrainer le soir et pour une fois je ne serais pas seule ! "

Il était vrai que plusieurs soirs dans la semaine alors qu'elle fermait la salle elle continuait à s'entrainer seule dans le calme montant un peu la musique qu'elle mettait en fond sonore la journée. Peut être que la musique de dérangerait pas la jeune femme dont elle ignorait toujours le prénom. Elle lui demanda alors :

" Si je monte le son de la musique cela vous dérange ? "

Elle laissa la jeune femme se changer et partit dire au revoir aux quelques clients qui étaient encore présent dans la salle. Ils savaient qu'après l'heure ils ne pouvaient pas rester et que seul la patronne avait le droit de continuer son entrainement, mais comment prendrait-il la présence de cette nouvelle lorsqu'elle allait sortir en tenue de sport des vestiaires ? Après tout Adeline n'en avait pas grand chose à faire, c'était sa salle de sport et elle pouvait y faire ce qu'elle voulait c'était très bien ainsi !

_________________
¤¤¤

Moi poissarde ? Non... Demandez à mon canapé...

¤¤¤



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: In the real time world, no one sees her at all   Dim 17 Juil - 11:11


They all say she's crazy
Lagertha & Adeline

Lagertha suivit la jeune femme alors qu’elle la guidait vers les vestiaires. L’endroit semblait bien entretenu, un peu plus grand que ce dont elle pouvait avoir l’habitude chez elle en Écosse. Mais le plus important n’était pas la taille. Tant que le club était propre, que les gens étaient agréables et qu’ils ne jugeaient pas leurs compères parce qu’ils étaient trop gros, trop maigres, trop maquillés, pas assez, cela pouvait convenir à la jeune femme. Elle souhaitait par-dessus tout une bonne ambiance. L’heure tardive ne lui permettait guère de juger de la chose, mais au moins, la brunette qui l’avait accueillie était polie et agréable. Peut-être un peu timide, ou bien gênée – à cause de l’anglais ? Lagertha ne parvenait pas à le déterminer – mais c’était mieux qu’une grande gueule arrogante. Avant d’entrer dans le vestiaires, la jeune femme s’inquiéta de savoir si la demoiselle devait fermer le club. Non ne vous inquiétez pas, j'aime moi aussi m'entrainer le soir et pour une fois je ne serais pas seule ! Lagertha eut un sourire. Elle essayait de déterminer si elle n’était qu’une employée ou si elle était la propriétaire de cet endroit. Si elle restait le soir, sûrement que la deuxième solution était la bonne… Lagertha doutait que sinon, elle se permette ce genre de pratique… ou bien, si c’était le cas, l’écossaise se trompait sur sa première impression… mais elle était souvent une assez bonne juge en la matière. Si je monte le son de la musique cela vous dérange ?Oh, no, not at all. Do as you wish. répondit-elle avant de finalement refermer la porte des vestiaires.

Le bruit ambiant s’estompa alors qu’elle se changeait. Elle entendait parfois le bruit d’une douche, signe que les autres clients devaient achever leur entrainement. Une pensée fugace la traversa : que penseraient-ils s’ils la voyaient sortir en tenue, alors qu’ils étaient obligés de quitter les lieux pour la fermeture ? S’ils étaient des habitués, ils devaient bien savoir qu’elle était nouvelle, qu’elle ne connaissait pas la propriétaire. Cette dernière aurait-elle droit à des remarques à cause d’elle ? Lui demanderaient-ils aussi des avantages comme cette nouvelle qui en avait alors qu’elle ne la connaissait pas ? Ou était-ce parce que cette inconnue ne l’était pas totalement de la propriétaire ? Emportée par les méandres de son esprit, Lagertha prit son temps pour se changer. Elle attendit qu’un silence relatif revienne, brisé seulement par le son de la musique qui finit par se faire un peu plus fort. Lagertha estima alors qu’elle devait être seule avec la brunette maintenant, et sortit des vestiaires pour rejoindre l’autre jeune femme. Elle la trouva un peu plus loin, vers les vélos et les tapis de marche. Elle ne monta pas sur l’un d’entre eux. Je m’appelle Lagertha. se présenta-t-elle à la place, son français teinté d’un fort accent écossais. Elle eut un sourire, tendit la main à la demoiselle et, une fois que celle-ci l’eut serrée, se mit à faire quelques étirements. Elle avait certes beaucoup marché depuis qu’elle avait quitté le théâtre, mais elle ne voulait pas risquer de se froisser un muscle ou de tirer un peu trop fort sur un nerf ou un tendon. Elle se pencha alors en avant, doucement, avec un mouvement ample et une lenteur presque insoutenable. Elle sentit ses cheveux qu’elle avait attachés glisser sur ses épaules pour passer devant son corps, caressant sa joue, chatouillant sa peau. Elle savait comment s’étirer pour éviter une blessure selon les appareils qu’elle allait utiliser. On n’atteignait pas son niveau – même si c’était de l’escrime dite de spectacle – en négligeant son corps.



FICHE PAR SWAN. IMAGE TUMBLR. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
©️ Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
Adeline Prevert



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2016
MESSAGES : 51
PROFESSION : Coach Sportive
LOCALISATION : Chez moi ou dans ma salle de sport...
Oh oh....

MessageSujet: Re: In the real time world, no one sees her at all   Lun 25 Juil - 21:09


La jeune femme blonde ne voyait pas d'inconvénient à ce que la propriétaire monte le son de la musique, c'était quand même mieux et puisqu'elle ne serait que toute les deux elles n'auraient pas l'impression de faire du bruit en courant ou en s'entrainant. Il fallait dire qu'Adeline détestait s'entendre respirer ou forcer donc elle montait toujours la musique lorsqu'elle devait s'entrainer le soir. Une fois que tout le monde fut sortit elle ferma la porte de la salle de sport et prit la direction de la salle des machines prenant la direction des tapis de courses. Sa nouvelle cliente n'était toujours pas sortie des vestiaires, est-ce qu'elle allait bien ? Avait-elle eut un malaise ? S'inquiétant elle commença à s'approcher de la porte lorsque celle-ci mais lorsqu'elle entendit un bruit elle repartit vers les tapis de courses et fut rapidement rejoint par la blonde qui monta sur un tapis et se présenta sous le prénom de Lagertha. Son accent était adorable et faisait sourire à chaque fois la jeune brune qui lui dit :

" Je m'appelle Adeline, votre accent est purement magnifique lorsque vous parlez français ! "

Elle était complètement fan de cet accent et aimerait l'entendre encore et encore mais elle n'allait pas oser demander à la jeune femme de parler pendant son entrainement, elle ne savait pas si elle avait l'habitude de faire du sport et si elle ne l'avait pas, alors elle ne pourrait pas parler en même temps ça c'était sûr ! Elle serra la main de la jeune femme et commença à marcher sur le tapis alors que la blonde elle commençait à faire des étirements. Elle avait l'air de s'y connaître en sport en fin de compte ! Elle tenta alors de commencer la discussion tout en continuant d'avancer :

" Vous êtes en France pour longtemps ? Vous faite du sport souvent ? Pardon, vous voulez peut être, être tranquille pendant votre entrainement... Je suis parfois trop bavarde. "

Elle s'en voulu directement après avoir posé ses questions. Elle ne savait pas si la jeune femme voulait discuter avec elle, s'il fallait elle voulait juste être tranquille et elle venait de la déranger pendant son échauffement. Sentant ses joues devenir rouge elle accéléra un peu le tapis alors que la blonde plongeait de nouveau son regard dans le sien la rendant toute chose...

_________________
¤¤¤

Moi poissarde ? Non... Demandez à mon canapé...

¤¤¤



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: In the real time world, no one sees her at all   Sam 6 Aoû - 20:15


They all say she's crazy
Lagertha & Adeline

Je m'appelle Adeline, votre accent est purement magnifique lorsque vous parlez français ! Le visage de Lagertha se barra d’un sourire amusé. Elle ne se moquait aucunement de la jeune femme qui se tenait en face d’elle. Si elle percevait un soupçon de gêne de sa part, l’écossaise ne parvenait pas à en déterminer les raisons. Pour quelles raisons mettait-elle mal à l’aise la demoiselle ? Elle n’en avait aucune idée. Si par le passé elle s’était déjà amusée de tester l’effet qu’elle avait sur les femmes, aujourd’hui ce n’était pas le cas. Elle était relativement épuisée de sa journée, certainement pas sous son meilleur jour. Mais peu importait, au final. Elle finit par se détourner, après une poignée de mains, pour faire ses étirements. La journée avait peut-être été longue, mais elle n’était pas distraite et épuisée au point d’en oublier les bases. Elle n’avait certainement pas envie de se froisser un muscle ou de se déchirer un tendon.

Lagertha laissait son esprit vagabonder vers des choses et d’autres sans s’accrocher aux moindres pensées, quand Adeline – tel était son nom – lui adressa de nouveau la parole. Vous êtes en France pour longtemps ? Vous faite du sport souvent ? Pardon, vous voulez peut être, être tranquille pendant votre entrainement... Je suis parfois trop bavarde. La jeune femme eut un nouveau sourire. Décidément, il lui semblait que c’était la réaction que cette nouvelle rencontre suscitait à chaque parole échangée. Elle chassa ses excuses de la main. Elle pouvait parfaitement faire les deux en même temps. Si elle préférait souvent être seule quand elle faisait du sport, c’était plus par l’habitude de ne pas avoir de compagnie agréable pour l’accompagner. Elle étira encore un peu les muscles derrière ses cuisses avant de se placer aux côtés d’Adeline sur le tapis de marche voisin. I’m here for as long as they want me. fit-elle avec un haussement d’épaules. Elle était là au moins jusqu’à ce que la pièce sur laquelle elle travaillait soit finie, ainsi que les représentations qui suivraient. Ensuite… ensuite elle n’en savait rien. Tout dépendait de si elle trouvait un autre emploi, ou si on lui en proposait un.

Elle programma la vitesse du tapis d’abord lente. Elle ne voulait pas commencé trop fort. Tout était toujours dans la mesure et la modération. Elle augmenterait petit à petit la vitesse quand elle sentirait que ses muscles étaient bien chauds. I try to pratice as often as I can… But I have to admit that lately, I lacked of time. My job is taking me a lot of hours. Don’t misunderstand me, I love it… but sometimes it’s hard to find a minute to breathe. Encore une fois, elle eut un petit sourire, surprenant le regard de sa partenaire d’entrainement et le rouge sur ses joues. En faisant attention de ne pas se laisser avoir par le tapis, elle fronça légèrement les sourcils et pencha la tête sur le côté. Are you alright ? finit-elle par demander après un moment. If my presence is awkward, I still can go…? ajouta-t-elle, sincère. Lagertha ne mentait jamais. Elle préférait la franchise et parfois la douleur de la vérité que la douceur d’un mensonge. Et, surtout, elle ne voulait pas mettre mal à l’aise celle qui avait bien voulu laisser le club ouvert un peu plus longtemps pour elle.



FICHE PAR SWAN. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
©️ Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: In the real time world, no one sees her at all   

Revenir en haut Aller en bas
 
In the real time world, no one sees her at all
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - evening is a time of real experimentation. ▲ theon.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.
» World Eaters
» Yu-gi-oh! World Championship 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: SUD - OUEST :: Rues et ruelles :: Pole A² Fitness
-
Sauter vers: