L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi (ethain)
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi (ethain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Wynona M. Pike



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 12/10/2016
MESSAGES : 38
PROFESSION : Gérante d'une boutique de magie
LOCALISATION : On ne pose pas ce genre de question à une dame comme moi très cher


MessageSujet: L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi (ethain)   Lun 24 Oct - 16:55


L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi
Wynona & Ethain


Dans ma boutique, je vois passer énormément de personnes. Des âmes pures et chastes qui espèrent avoir une fiole d'amour ou retrouver un amour perdu ou encore parler aux morts par des sorts en tout genre. Comme des âmes dépravées, qui se sont retrouvées dehors après que je les ai jetés comme des malpropres, parce que se sont ... des malpropres. Ma boutique sent bon l’encens, il n’y en a pas trop, juste ce qu’il faut. Mes étagères sont bien rangées, on y trouve ce que l’on désire, dans ma réserve, il n’y a que moi qui y ait accès, on y trouve des ingrédients puissants pour tous types de sortilèges ainsi que des objets maudits, qui seront ensuite en vente dès que j’aurais trouvé le moyen, pour certains, de les bénir et les rendre le plus inoffensif au possible. Comme de la déco, tout simplement.

La cloche sonne, il est 17h35, je vais bientôt fermer. Darling, ferme la porte veux tu, je dois appeler lundi le serrurier pour qu’il me fasse réparer la porte, bon sang qu’elle m’exaspère … , je lève la tête, mon regard croise celui d’un homme, interloqué certainement, j’arque mon sourcil tandis que mon corbeau se charge de l’ordre, fermant à l’aide de son bec et ses pattes la porte. Je souris Je ne me permettrais pas tant de familiarités, bien que vous soyez un client régulier très cher, Darling n’est autre que mon corbeau, je lève l’avant bras pour que mon corbeau se mette dessus et lui offre des friandises, le remerciant de son extrême gentillesse, je lui souris et le laisse reprendre son envol pour se poser sur son habituel perchoir Darling pourrait s’envoler et partir, mais il préfère son petit confort, il n’aime pas trop sortir, sauf pour se dégourdir les ailes et c’est surtout pour réaliser les allées et retours entre notre appartement et la boutique … mais on s’en moque, n’est-ce pas ? lui lance je avec un grand sourire aimable.

Je me dresse de tout mon long, ouvrant mes bras et pose mes mains sur le comptoir. Vêtue de ma robe victorienne, je porte mon collier ras le cou avec élégance, mes cheveux dans un magnifique chignon se dressent, de manière disciplinée, sur le sommet de mon crâne, j’ai l’air hautaine et ordonnée, hors mon sourire aimable et enfantin casse ce côté trop sérieux de mon look. J’adore donner l’impression d’être une coincée, alors que je n’en suis pas une. Très cher, que me vaux cette visite ? Vous cherchez quelque chose en particulier pour un sort je suppose ? je le regarde, je sais que c’est un sorcier parce que oui, je sais tout et puis, c’est une évidence que c’est un sorcier ! Que diable viendrait se perdre un gentilhomme de son envergure dans ma boutique ? Sauf si vraiment il n’aurait que ça à faire de ses journées ! Je finis par m’avancer vers lui, l’œil perçant et curieux, le sourire aux lèvres, je soupçonne un pouvoir inconsidérable émanant de cet homme. Penchant légèrement la tête, le scrutant, je finis par lui dire de manière spontanée Mais dites moi … vous dégagez quelque chose de bien particulier mon cher , lui lance je, arquant mon sourcil gauche. Je me redresse et passe de l’autre côté du comptoir, de ma démarche gracieuse de gazelle pour me pointer devant lui, joncher sur mes bottines noires à lacets et à talons. Je crois mes bras, comme si je le soupçonnais. Je sors ma main et le pointe du doigt Vous. Vous avez quelque chose qui m’intéresse, un pouvoir qui m’est bien curieux et comme je suis curieuse, j’aimerais le voir si cela ne vous gêne pas je remets ma main à sa place, croisant ainsi mes bras une nouvelle fois. Soudain, la boutique se ferme à clé et les stores se baissent , je papillonne des yeux, me demandant ce que peut me réserver ce charmant jeune homme
AVENGEDINCHAINS

_________________

WYNONA, MELUSINE. PIKE.
Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi (ethain)   Sam 29 Oct - 16:02



Bibadi Bobidi Boo

FT. WYNONA M. PIKE



Il a sorti son long manteau noir pour l’occasion, comme à chaque fois qu’il doit s’y rendre, sorte de tic qu’il a gardé en voyant l’envers du décor. Elle n’est pas comme tout le monde, cette sorcière, unique en son genre. Tant de clichés de leur race réunis en une seule et même personne. Si jeune, si innocente en apparence, presque… Si pure. Le producteur a un calendrier à tenir, des choses à faire, partout, tout le temps. A droite et puis à gauche. Mais venir ici est devenu un rituel, car il sait qu’elle doit probablement cacher des objets de valeur très intéressants, cachés sous de faux déguisements de gentillesse. La magie noire est exempte de cet endroit mais il sait pertinemment qu’elle doit bien se cacher quelque part, tout comme elle doit se cacher dans les tréfonds de l’âme de celle qui a en charge la boutique à la vitrine typique. L’affichette sur la porte en dit long et la dernière phrase l’amuse toujours autant, à chaque fois ses prunelles d’un noir de jais s’égarent sur les quelques mots qui y figurent. Toi qui souhaites le mal.... Pourquoi diable, toute magie un brin plus sombre est-elle tout de suite mal vue ? Il ne comprend pas pourquoi, il n’est dangereux qu’avec ceux qui le méritent après tout. Personne n’a jusqu’à présent eu à se plaindre d’être mort à cause de lui. Certes… Un mort aura du mal à venir se plaindre, mais ils peuvent toujours trouver un moyen s’ils le veulent véritablement.

17h34. Le sorcier pousse la porte de la boutique et la cloche résonne, typique, pour annoncer sa présence. Lentement, mains croisées dans le dos, il déambule dans les petites allées. Malgré son apparence rustique et clichée, il ne peut s’empêcher d’en apprécier l’endroit, vestige d’une époque révolue. D’un ancien temps que tous deux ne sauraient jamais connaître vraiment. Même pas lui qui atteint presque déjà la soixantaine. 17h35. Il sort tout juste d’une allée, s’approche du comptoir lorsque les mots de la jeune femme s’évaporent dans les airs et le silence ambiant. Bien que surpris, Ethain ne hausse que très légèrement un sourcil en signe d’interrogation. Avaient-ils franchi un pas qu’il n’avait pas remarqué ? C’est en voyant le corbeau se diriger vers la porte qu’il comprend que non, ils n’en ont pas franchi et qu’il est donc encore loin d’être sénile. Un large sourire vient étirer ses lèvres et c’est le regard empli de malice qu’il scrute la sorcière lui préciser que malgré qu’il soit l’un des clients les plus fidèles, elle n’était pas encore prête à l’appeler de la sorte. En quelques enjambées, le voilà qui se rapproche définitivement du comptoir en pinçant légèrement les lèvres, comme s’il était contrarié, puis secoue doucement la tête de gauche à droite.

« Wynnie, chère Wynnie… Ne suis-je pourtant pas votre client favori ? » qu’il murmure d’une voix légère. Un brin joueur. Cette fois, son sourire dévoile ses dents blanches et l’une de ses mains vient se poser sur le bois verni du comptoir chaleureux.

La sorcière lui offre de nouvelles palabres tandis que Darling va rejoindre son perchoir habituel. Etonnant qu’il ne l’ait pas encore vu depuis qu’il traine par ici. Sans doute était-il à l’appartement… Oui. Les deux mains de Wynona s’écrase doucement sur le bois verni du comptoir tandis qu’Ethain ne la quitte pas des yeux, arborant ce sourire en coin qui ne disparait pas. Il demeure silencieux, même à la question de la brune aux faux airs hautains. Elle a beau s’amuser à avoir l’air coincé, le sorcier se doute bien qu’elle ne l’est pas véritablement. Les apparences sont trompeuses, lui-même en joue parfois, il ne le sait donc que trop bien. « Vous savez déjà ce que je recherche. La même chose que d’habitude. Très chère. » qu’il finit par murmurer en souriant de plus belle. « J’ai un attrait inhumain envers les jolies choses qui pourraient être dangereuses. Car en général… Elles sont toujours belles à regarder, et jamais elles ne flétrissent. ». Alors elle se penche, si proche de lui qu’il pourrait presque sentir son souffle sur son visage et il ne fait que lui sourire, se reculant lorsqu’elle contourne le meuble de bois verni pour venir finalement se poster devant lui. Il sait qu’une aura se dégage de lui, insondable, malsaine parfois, d’après certains. S’il en use et en abuse, aujourd’hui il la garde à moitié tapie. A moitié endormie. Il ne faudrait pas que sa couverture soit percée à jour, lui adepte de magie noire, quand bien même il ne fasse le moindre mal à personne si ce n’est lui-même, en se perdant un peu plus dans l’attrait du pouvoir.

Elle papillonne des yeux et la boutique est soudainement fermée définitivement à clé, les stores abaissés les plongeant tous deux dans une atmosphère soudainement bien plus tamisée. Ethain fait l’étonné et le perplexe, mains de nouveau croisées dans son dos et tête penchée sur le côté. « Hm. Vous trouvez ? ». Un nouveau petit sourire en coin vient doucement étirer ses traits mais il garde contenance et mystère planant autour de lui. Des années d’expérience et un pouvoir bien vivace, bien plus grand. Sa capacité l’intéresse ? C’est bien la première fois qu’il entend quelqu’un lui proposer de l’utiliser. Le sorcier sourit, ricane presque et se penche vers elle pour venir murmurer à son oreille. « Pour cela, faudrait-il déjà que je puisse utiliser ma magie ici… Très chère. ». Il n’est pas dupe et l’affichette est très claire à ce sujet. Ethain a beau être puissant il ne peut passer outre le sort qui protège cet endroit, tout du moins, il n’a pas envie d’essayer et de lancer une guerre ouverte, il sent en cet instant quelque chose de bien plus important en jeu qu’un simple besoin de prouver sa suprématie. Wynona se montre bien plus curieuse que d’ordinaire, et ça le fascine, l’amuse déjà, lui qui n’était pourtant pas venu pour ça.

De nouveau, il se recule, pénètre dans une allée, observe quelques fioles et autres babioles inoffensives en souriant, fait celui qui n’est pas pressé. De toute manière c’est la vérité. Wynona ne sait pas, Wynona ignore le sens véritable de sa demande. Pourtant deux choix s’offrent à elle et la voix du sorcier résonne d’entre les fines allées devenues plus obscures. « Quel côté de mon pouvoir voudriez-vous voir ? Quel est celui qui vous fascine ? ». Il sourit et passe la tête pour l’observer en coin. « Est-ce celui qui ronge et qui dévore de la manière la plus doucereuse qui soit, ou celui qui vous martèle le crâne à en rendre fous ? ». En un éclair, le voilà qui réapparait devant elle, proche. Ce n’est pas la première fois qu’elle le cherche. « Deux choix possible. Un seul à choisir. De quel côté ferez-vous pencher la balance très chère… ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wynona M. Pike



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 12/10/2016
MESSAGES : 38
PROFESSION : Gérante d'une boutique de magie
LOCALISATION : On ne pose pas ce genre de question à une dame comme moi très cher


MessageSujet: Re: L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi (ethain)   Dim 18 Déc - 18:07


L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi
Wynona & Ethain


Pas âme qui vive dans ma boutique. Nous ne sommes que deux. Ce cher Ethain et moi. J’arrive derrière le comptoir, demandant à mon familier, mon très cher corbeau, de fermer cette fichue porte qui n’en fait réellement qu’à sa tête. Je pourrais réparer tout cela d’un claquement de doigt, mais je dois bien vous avouer que … je n’en ai guère envie. Ma tête se tourne vers Ethain, le seul client que j’ai à cette heure. D’un sourire, je commence un monologue, puis d’un haussement d’épaule, je ponctue par le fait que tout ce blabla … on s’en fiche un petit peu. Sauf moi, qui suis la principale intéressée. Tapotant le comptoir de mes ongles, je l’aperçois venir à moi en plus grandes enjambées, j’arque mon sourcil, curieuse de ce qu’il pourrait me dire. Un client, reste un client très cher. Régulier ou non lui lance je avec un sourire, ponctuant cela par un clin d’œil. Et puis, le business reste le business, je me dresse, mains sur mon comptoir, demandant la raison de la visite d’Ethain, me doutant fortement ce qu’il désire. Je l’écoute, sourit légèrement.

Je commence à faire fis de sa demande Je n’ai pas encore ce genre d’objet inhumain qui pourrait vous intéressez pour l’instant, mais dès que l’occasion se présente, sachez que vous en serez le premier informé … ou pas. Il faudra tout d’abord que je sache ce qu’il cache. Il pourrait paraître un sorcier bienveillant ou non, il pourrait utiliser ce dit objet pour en faire ce qu’il en souhaite et pas forcément quelque chose de bien. Je finis par continuer ce petit jeu dans lequel nous sommes entrés, contournant ce comptoir avec cette curiosité dans le cœur qui me pique. La boutique désormais fermée à double tour en clin d’œil, je souhaite que lui et moi puissions enfin, mettre cartes sur table. Mon sourire s’élargit face à sa réponse sur ma réflexion Allons, ne me prenez pas pour ce que je ne suis pas, c’est-à-dire ici une imbécile. Je suis curieuse, je veux savoir ce qui se trame derrière cet homme, je veux connaître les méandres de ses secrets. Suis-je folle ? Oui. Je n’ai plus réellement rien à perdre. Ethain s’échappe, je vais rentrer dans un jeu dangereux, je le sais, je le sens, mais c’est bien cela qui m’attire. Je me tais, je ne dis rien, je l’écoute tandis qu’il va et vient parmi les allées de la boutique. Deux choix s’offrent à moi … et si je souhaite de connaître ces deux choix. Il est derrière moi, je souris. Une tension palpable se créée dans la boutique. Darling croisse, il n’aime pas ça, je lui ouvre sa fenêtre pour qu’il s’envole loin. Je n’aimerais pas qu’il lui arrive malheur. Je me retourne, lui fais face, il est proche, mais je veux qu’il le soit encore plus alors, je le fais s’approcher de moi via mon pouvoir de télékinésie, me mettant à sa hauteur Quand je dis vouloir TOUT savoir … je veux … TOUT savoir. Je ne connais pas les limites de vos capacités. Si je suis folle de vouloir en connaître la cause ? Oui. Suis-je inconscience ? Probablement … et je m’en moque ! mon sourire se veut plus insistant, plus fou, plus sûr. Je reviens sur terre Je ne lèverais pas mes barrières à l’intérieur de la boutique l’avertis je. Je marche vers mon bureau, l’ouvre et m’apprête à rentrer, mais je tourne ma tête surprise Et bien … vous venez ou vous voulez rester planter ici ? l’invite je dans mon antre. D’un geste, j’enlève ce qui peut tenir mes cheveux en place, les laissant descendre en cascade derrière mon dos, les ébouriffant pour qu’ils aient une meilleure liberté, mais tout en faisant en sorte qu’ils restent disciplinés. Je m’assois sur le bureau attendant ce cher Ethain. Je pourrais avoir peur, je pousse les limites de mes capacités très loin. Je le sais. Mon cœur ne bat pas, je ne ressens aucune tension, aucune frayeur, hormis de la curiosité …

AVENGEDINCHAINS


_________________

WYNONA, MELUSINE. PIKE.
Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi (ethain)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'inconnu est excitant très cher ... montres le moi (ethain)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon très cher mario...
» Site de ventes de figurines games workshop pas (très) cher
» Emulateur ou Rétro ?
» mes bien cher soeurs
» Notre cher et tendre Kyo !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: CENTRE :: Boutique de magie : WM
-
Sauter vers: