Join me in death... or not. Really not || Elkaline
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 Join me in death... or not. Really not || Elkaline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Elkan J. Devos



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 125
PROFESSION : Homme d'affaire.
LOCALISATION : ... entre tes cuisses? /PAN/


MessageSujet: Join me in death... or not. Really not || Elkaline   Lun 10 Oct - 12:54

— Allez! Sois bon prince. C'est ma dernière requête.

Le bon prince dont il était question vida le fond de son verre sans ciller. La liqueur irradiait sa gorge et incendiait ses boyaux mais étrangement, il appréciait la chaleur se répandant aussitôt en lui.

— Tu m'a déjà dit ça hier, Elvis.

Le "King" se passa une main dans les cheveux, affichant une moue dédaigneuse. Le seul vivant capable de le voir n'était qu'un rabat-joie. Quant au géant blond, il se demandait bien pourquoi ce genre de fêlés lui collaient au basque comme un vieux bubble-gum usagé. De son vivant, Gérard Gontrand, était le sosie un peu trop parfaitement raté d'Elvis. Avec le temps et des connections au cerveau en moins, il avait fini par réellement se prendre pour le King. Il parlait français, vivait en France... mais ça n'était en rien une raison suffisante pour briser ses croyances. Même sa fille avait fini par laisser tomber. Elkan sortit un billet de sa poche en cuir et l'abattit sur le comptoir de ce bar un tantinet miteux.

— Mais là, c'est pas pareil Elkanine.
— Arrête, le prévint le détective.

Ne prenant pas en compte le souhait de son rabat-joie pas préféré, il posa une main sur son épaule solide.

— Quoi,  Elkanine?
— Ça.

L'Elvis raté ne comprenant vraiment pas le soucis, prit un air d'ahuri.

— Ça quoi? C'est quoi le soucis Elkanine?
— Toi! C'est toi mon problème Elvis! s'agaçait le blondinet.
— Je suis mort.
— Justement, c'est en parti la cause de mon problème. Prend ton corps ectoplasmique avec toi et va voir ailleurs si j'y suis.
— Je te sens ronchon, Elkanine...

Exaspéré, Elkan se pinça l'arrête du nez. Il prenait conscience des regards suspicieux à son encontre. Forcément, un homme supposément seul parlant... seul, ça avait de quoi attirer l'attention et pas dans le bon sens.

— Juste, vas-t-en.
— Oh, je vois! Parce que Monsieur a un rendez-vous, il oublie ses potes. C'est pas bien Elkanine.


Le Elkanine en question adressa un regard assassin au fantôme.

— Si tu n'étais pas déjà mort...
— Ouais, je connais la chanson.


En parlant de chanson, le "King" s'éloignait, fredonnant un de ses succès d'autrefois. Le détective en fut soulagé, bien qu'il savait pertinemment que ce moment de répit n'allait pas durer. Il cessa d'observer le fantôme pour reporter son attention sur le barman qui, lui, était bien vivant. Il s'apprêtait d'ailleurs à se resservir un verre de Whisky mais l'employé fut le plus rapide, lui retirant la bouteille des mains.

— Vous avez assez bu pour ce soir, Monsieur Devos.

Forcément... Elkan avait l'habitude, à présent. Sa langue claque contre son palais mais il n'insista pas pour autant. Quand l'agacement devenait trop fort, il oubliait que les morts restaient morts aux yeux des vivants. Il enviait leur inaptitude à voir au-delà le voile. Privé de sa bouteille de whisky, le géant blond quitta le comptoir pour s'installer à une table. La plus isolée, bien évidemment. Elvis en profita pour revenir à la charge.

— Elle est comment, la petite?
— Grande, enfin je crois.


Difficile de jauger quand on était soi-même un géant de presque deux mètres.

— Ah, c'est bien ça. Et quoi d'autres?
— Morte.
— Ah, c'est bien aussi ça. Pas besoin de protection si tu vois ce que je veux dire. S'bien pratique ces affaires-là.


Okay. C'était la goutte d'eau débordant le vase.

— Elvis, disparaît et je te le rendrais, ce foutu service.
— Merci Elkanine! T'es le champignon!


Le champignon? Elkan ne voulu même pas le corriger de peur qu'il reste plus longtemps. Le fantôme parti il ne savait trop où, il pouvait enfin essayer de se détendre avant l'arriver de Coraline, la plus belle des anomalies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Coraline Price



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 06/06/2016
MESSAGES : 487
PROFESSION : Ancienne infirmière, mais sans emploi à présent qu'elle est morte
LOCALISATION : Dans sa maison


MessageSujet: Re: Join me in death... or not. Really not || Elkaline   Lun 10 Oct - 22:18

       
Join me in death... or not. Really not

       Elkan & Coraline


Sa rencontre avec Elkan avait été, et de loin, l’une des plus étranges de toute sa vie. Elle en avait gardé une impression très marquante, qui l’avait hantée pendant plusieurs jours. Au début, elle était incroyablement enthousiaste : enfin, elle allait avoir quelqu’un pour l’aider, quelqu’un prêt à rechercher son mari pour elle. De l’espoir, celui d’être réunie à l’homme qu’elle aimait, d’une manière ou d’une autre. Voilà bien longtemps maintenant qu’elle n’avait pas eu une telle occasion de trouver un peu de réconfort dans sa position. Elle avait été heureuse, du moins dans les premiers temps. Avant que son esprit pragmatique ne reprenne le dessus et que, de nouveau, elle se pose des questions.

Parce qu’au fond, elle ne le connaissait pas. Oui, il pouvait la voir, et il avait l’air de s’y connaître un peu en spectres, mais il n’empêche qu’il lui avait fait une impression bizarre. Et puis, il ne lui avait pas demandé d’argent en échange de ses services de détective. Il avait cependant sous entendu qu’ils pourraient se débrouiller autrement, et elle doutait qu’il soit un philanthrope, alors… Qu’allait-il donc lui demander ? C’était quelque chose qui l’angoissait de plus en plus au fil des jours. Elle se rendait compte qu’elle était totalement seule, aussi terrifiant que cela puisse paraître. Elle était seule, et si jamais elle avait un problème quelconque, elle ne pourrait compter que sur elle-même. Personne ne viendrait à son aide. Le plus sage aurait été sans aucun doute de renoncer. De ne pas se rendre à ce rendez-vous. Qu’espérait-elle de toute façon ? En supposant qu’il retrouve la trace de Sam, elle ne pourrait de toute façon pas communiquer avec lui.

Et pourtant… Pourtant, à chaque fois qu’elle songeait à la possibilité de le revoir, il lui semblait que son coeur s’emballait dans sa poitrine. Elle était lucide. Elle savait qu’elle avait bien peu d’espoir dans cette vie, et ceci en était un auquel elle osait à peine rêver. Elle prenait peut-être un énorme risque en allant le voir, mais c’était également sa meilleure chance. Alors, le moment venu, elle prit l’adresse qu’il lui avait laissée, et s’y rendit en un clin d’oeil. Elle apparut juste derrière le géant, alors qu’il était déjà assis à l’une des tables, à l’attendre. Elle ne s’y était pas attendue, persuadée d’arriver la première.

« Bonjour. Je ne vous ai pas trop fait attendre, j’espère. »

Elle adopta un ton jovial pour tenter de dissimuler sa nervosité. Ceci dit, elle était plutôt rassurée qu’ils se trouvent dans un lieu public. Ce qui était totalement absurde en fin de compte, vu que si elle se trouvait en détresse, personne ne le saurait de toute façon. Néanmoins, elle alla s’asseoir face à lui et leva les yeux, l’observant quelques secondes avant de reprendre la parole.

« Les gens risquent de croire que vous parlez tout seul ici… Ca ne vous dérange pas? »

Elle n’osait pas encore lui demander s’il l’avait retrouvé. Elle avait aussi peur d’une réponse négative que positive et elle devait se contenir pour ne pas laisser paraître le flux d’émotions qui l’envahissait. Des émotions qu’elle avait elle-même bien du mal à définir. Elle ne pouvait empêcher ses mains de se tordre dans tous les sens. Un geste nerveux qui contrastait avec le ton léger qu’elle essayait envers et contre tout d’adopter.

« Et donc, Monsieur Devos… Elkan… vous… vous avez trouvé quelque chose ? » bafouilla-t-elle lamentablement. C’était nul, complètement nul. Ce n’était pas aujourd’hui qu’elle passerait pour quelqu’un qui ne craint rien ni personne. Elle aurait pu attendre un peu d'ailleurs. Mais elle brûlait tant de connaître la réponse qu’au fond, ça n’avait pas vraiment d’importance.


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Elkan J. Devos



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 125
PROFESSION : Homme d'affaire.
LOCALISATION : ... entre tes cuisses? /PAN/


MessageSujet: Re: Join me in death... or not. Really not || Elkaline   Mar 18 Oct - 11:39

Il lui avait semblé attendre une éternité. Là où les secondes se transformaient en heure et les minutes en jour. Une éternité dans un monde tel que le leur, dans le fond, qu’était-ce ? Était-ce si important ? Même Elkan l’ignorait. Il divaguait dans ses pensées nébuleuses, laissant un silence en guise de réponse. Coraline. La plus belle des anomalies. Il ne parvenait pas à détacher son regard de cette image fantomatique.

Il lui avait semblé attendre une éternité. Là où les secondes se transformaient en heure et les minutes en jour. Une éternité dans un monde tel que le leur, dans le fond, qu’était-ce ? Etait-ce si important ? Même Elkan l’ignorait. Il divaguait dans ses pensées nébuleuses, laissant un silence en guise de réponse. Coraline. La plus belle des anomalies. Elle se présentait là, devant lui, avec une jovialité feinte pour camoufler ses fêlures. Le détective n’était pas dupe. Pour autant, il en oublierait presque sa nature fantomatique. Presque seulement car la jeune femme eut vite fait de le lui rappeler. Amusé quant à sa remarque, un sourire espiègle naquit au coin de ses lèvres.

— Je suis habitué, admit-il.

Les habitués de ce bar également, d’ailleurs. Le détective imaginait sans mal les tourments mêlés à l’impatience de la jeune femme. Cela ne l’empêcha pas de prendre tout son temps, laissant encore une fois le silence planer. Il préférait observer la défunte et surtout, il attendait de voir combien de temps elle allait tenir avant de lui poser la question qui lui brûle les lèvres. Elle ne mit guère longtemps.

— Peut-être.

Le géant se redressa correctement, pour mieux se pencher vers elle. Ses deux billes claires se plantèrent dans l’immensité de ce regard attentif et malgré-lui, l’envie fugace de l’embrasser parasita ses pensées. Il lui fallut une bonne seconde pour être capable de se concentrer à nouveau. Elle ne manquait clairement pas de charme mais les affaires étant les affaires, il se devait d’être correct. D’autant plus qu’il n’avait pas nécessairement des bonnes nouvelles à apporter.

— J’ai une adresse mais je n’ai encore rien vérifié. Je voulais voir avec vous si vous êtes prête à m’accompagner.

Elkan tenta un coup d’œil vers le barman, lui demandant silencieusement sa bouteille de whisky. L’employé secoua sa tête de gauche à droite, signifiant clairement son refus. A ses yeux, le géant blond avait un peu trop abusé de la bouteille, justement. Aux yeux de tous les clients, d’ailleurs. Faisant claquer sa langue contre son palais, il soupira et reporta son attention vers la jeune défunte.

— Ce n’est pas très loin d’ici. Bien entendu, je garde l’adresse pour moi. Je n’aimerais pas vous voir débarquer là-haut avant moi.

Cette fois, c’était purement l’égo de mâle qui parlait. Il s’était cassé les bonbons à chercher, il voulait au moins être le premier présent sur les lieux, ou en tout cas, en même temps qu’elle.

— Mais avant...

Parce que oui, si il n'y avait aucune condition, ça ne serait pas drôle.

— J'ai quelques questions à vous poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Join me in death... or not. Really not || Elkaline   

Revenir en haut Aller en bas
 
Join me in death... or not. Really not || Elkaline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ 40k ] Renegade Militia et death korps of krieg
» Jeu de Rôle sur Death Note
» [40k-Death Guard] Les Oubliés du Terminus Est
» Death Smile II 360 - Subtilités???
» Chroniques des Death Vectors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: SUD - EST
-
Sauter vers: