SOREAN ▲ Call me maybe
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 SOREAN ▲ Call me maybe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Soren A. Keynes



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 24/07/2016
MESSAGES : 281
PROFESSION : Homme à tout faire de Wilhelmina
LOCALISATION : Dans ton...


MessageSujet: SOREAN ▲ Call me maybe   Dim 9 Oct - 21:54



Call me maybe

FT. DEAN A. WHITE



Le coup part et vient heurter sa mâchoire déjà fragilisée par une bagarre quelques jours plus tôt. Il a l’habitude d’en recevoir et les prendre à cet endroit est devenu une sorte de jeu d’enfant pour l’humain. Dire que cela ne fait pas mal serait mentir, raison pour laquelle ses doigts effleurent la partie douloureuse de son visage. Sa lèvre inférieure est déjà fendue et le sang y a séché mais il tient bon. S’il a décidé de participer à ce combat illégal c’est tout simplement pour se sentir exister, autre que par les demandes de la rouquine vampirique. A défaut de pouvoir jouir d’une pseudo liberté, Soren passe ses déboires dans tout ce qu’il trouve : tabac, jolies filles ou jolis minets, conneries sur conneries et à présent, parfois, quelques combats illégaux. A force de revenir cabossé, Wilhelmina elle-même a fini par arrêter de se poser des questions. Son larbin est du genre à faire n’importe quoi quand l’envie lui prend, et son effronterie est telle qu’il n’est pas étonnant de le voir revenir avec des bleus plein le visage ou sur le corps. Cela fait maintenant bien des années qu’il agit de la sorte et cela ne surprend plus personne, ou presque.

Rapidement, le jeune homme crache une gerbe de salive et de sang sur le sol, monte ses poings abîmés et accueille le balourd comme il se doit. Un mauvais coup part et le heurte à la tempe, il flanche quelques secondes, se sent être porté puis envoyé plus loin. Son corps s’effondre violemment sur le sol et il sent la peau de ses coudes se déchirer en glissant contre le béton armé et rêche. Le gros fonce déjà sur lui, ne lui laissant pas le temps de constater davantage les dégâts, alors il se redresse à toute vitesse, esquive et profite de la surprise pour lui asséner un coup de coude dans le creux du dos. Le balourd s’écrase face contre terre et Soren jubile intérieurement de ce laps de temps de répit pour reprendre une position plus assurée. Il souffle comme un forcené, essuie le sang à ses lèvres et sautille pour garder le rythme. En réalité, il est épuisé, mais c’est ce qu’il cherche. Tout aurait pu se dérouler comme prévu, le balourd se redressant et fondant sur lui, lui qui assène le coup final. Mais rien ne se déroule comme prévu, non. Le balourd se redresse bel et bien, prend appui sur ses jambes et fonce sur lui, mais il est plus malin que ce que Soren imagine, et en deux temps trois mouvement c’est son pied qui s’écrase contre son abdomen, lui coupe la respiration, puis c’est son poing lourd qui s’écrase une nouvelle fois contre sa tempe. Nuit noire. Corps qui s’effondre. Battu par K.O.

On le retrouve un peu plus tard, assis au bar alors que les cris de la foule résonnent encore. La poche de glace ne soulage son arcade sourcilière et son œil que temporairement. Sa langue passe doucement sur sa lèvre inférieure dont il tente de s’assurer que le sang y est bel et bien séché à présent. A n’en pas douter, le Roumain s’est pris une raclée. De sa main libre il fait tournoyer son whisky dans le fond de son verre, sans savoir que depuis plusieurs minutes on l’observe. Ce n’est pas lui qu’on cherche mais il a été le plus facile des deux à trouver, probablement. Soren n’a absolument aucune raison de se cacher aux yeux des autres, et quand bien même des potentiels ennemis de Wilhelmina pointeraient le bout de leurs nez pour se venger d’une quelconque manière, il les laisserait faire. La vampire n’est pas accrochée à lui plus que cela de toute façon, il n’est donc pas un moyen de pression des plus utile. En parlant du loup, son biper digne d’un chirurgien se met à vibrer dans la poche intérieure de son jean et il soupire en fermant les yeux. Il n’a pas envie de rappliquer, pas tout de suite alors il va faire durer le plaisir, attrape l’objet de pseudo merveille technologique qu’elle lui a filé pour mieux le pister et l’enquiquiner et répond un superbe et très court Non, à son attention. Il allait passer un sale quart d’heure plus tard dans la nuit, mais à certains moments, l’humain avait quelques pulsions que l’on pourrait considérer comme suicidaire. Malgré le fait que Wilhelmina ne l’aime pas de manière inconditionnelle, il pouvait se révéler utile, elle ne le tuerait donc pas… Mais il souffrirait le martyr, pour sûr.

Toujours plus ou moins sonné par son combat, Soren ne voit pas l’homme s’installer à côté de lui tout de suite, le nez plongé dans son verre de whisky qui vient lui brûler le fond de la gorge. Entre temps, il a posé la poche de glace sur le bar pour sortir une cigarette et la coincer entre ses lèvres, dont l’une est clairement endolorie. Qu’à cela ne tienne, il a envie de fumer et il cherche une nouvelle fois son briquet. Diable qu’a-t-il encore faire de ce putain de briquet ? Rapidement il tâte les poches de sa veste puis celles de son jean sombre et laisse échapper un soupire. Ca ne pourrait pas être pire. C’est à cet instant qu’il détourne les yeux pour observer le beau blond qui se pavane à ses côtés et jette quelques regards en sa direction. Mignon. D’un geste, il récupère le bâton de la mort entre son index et son majeur puis adresse un coup d’œil au blondinet.

« Tu n’aurais pas du feu par hasard ? »



_________________
- BEHIND BLUE EYES AND A SMILE -
Take my hand through the flames. I torture you. I'm a slave to your games, I'm just a sucker for pain. I wanna chain you up. I wanna tie you down. I'm just a sucker for pain. It don't matter, you don't know me. © alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Dean A. White



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 823
PROFESSION : Difficile à dire. Dean est ancien observateur, depuis, il vadrouille ici et là , gagnant sa vie avec des petits job malhonnêtes pour la plupart.
LOCALISATION : Chez ta mère.


MessageSujet: Re: SOREAN ▲ Call me maybe   Jeu 10 Nov - 17:03



Call me maybe

FT. DEAN A. WHITE



Encore des emmerdes. Une énième affaire qui tourne mal. Un pigeon à pigeonner … J'inspire longuement tout en fixant la photographie. D'après mes sources, ce type a servi la gueule de poivron pendant des années et des années avant d'être relâché. Par qui, pour quoi, je l'ignore mais je compte bien le découvrir. Je fixe la devanture du Seven Devil, une ritournelle lassante soufflant son poison dans ma caboche. Je connais bien l'endroit, j'y passais même beaucoup de temps avant de me faire trop d'ennemis dans le coin. Mais pour le coup, j'ai moyennement le choix. Le type que je cherche est entré ici et il n'y a pas de meilleurs endroits pour faire plus ample connaissance. Je soupire longuement, lève mes rétines au ciel et enfonce les mains dans mes poches en avançant d'un pas traînant vers le bar. Les videurs me regardent d'un mauvais œil alors que je passe le seuil de la porte, non sans leur décocher un petit clin d’œil effronté au passage.

« - Salut les filles, ça roule, la passe marche bien ce soir ?

Y me semble avoir entendu de la part du videur à ma droite un grognement qui laisse peu de place au doute, mais j'ai déjà passé la porte du bar. A l'intérieur, c'est toujours aussi … Dénudée. J'offre un sourire mièvre à une beauté de petite taille, mais sacrément jolie qui passe à côté de moi et secoue la tête en soupirant. Y a pas dire, ça m'avait manqué. Pourtant, je me ressaisis en fronçant les sourcils. On peut pas dire que je sois là pour mater le Strip-tease mais plutôt pour mettre le grappin sur un futur pigeon. Soren Keynes. Alias l'ancien esclave d'un connard de démon. Soit celui qui aurait lâché la bestiole qui … Je me racle la gorge, avance vers le bar et me pose abruptement sur mon siège. Juste à côté de lui. J'ai mis un temps fou à trouver la piste de Keynes et ce, pour une raison qui m'échappe. J'ignore pour qui il travail actuellement, mais celui ou celle qui a pris la relève sait très bien se protéger. J'observe le mur tapissé de bouteilles alcoolisées, puis le barman à qui je demande une bouteille de Rhum. Sans un regard pour le blond à côté de moi. J'ai vérifié mes sources, et … Il semblerait que l’énergumène soit du genre 50%/50% dans ses tableaux de chasse.

J'en reviens pas de faire un truc pareil.
J'agrippe le verre tendu par le barman et lui file un billet.
J'ignore si Keynes mordra à l’hameçon, c'est rare qu'un mec vienne me faire du rentre-dedans. J'ai un style sûrement trop hétéro, je suppose. Je grimace en sentant l'alcool brûlant glisser de mon œsophage à mon estomac, retenant un petit sourire victorieux lorsque l'homme à mes côtés se tourne pour me demander de quoi en griller une. Bingo. Mais cette étincelle de victoire s'évanouit aussitôt lorsque je repense à ce qui risquerait d'arriver. J'irai certainement pas jusqu'à passer à l'acte s'il s'avère que je lui plais vraiment. Mais il me faut cette infirmation. Je le regarde en biais, un arque haussé. J'esquisse un début de sourire, faisant mine de me réjouir de trouver un compagnon de fumette pour la soirée. Je sors un briquet, l'allume et lui demande en retour :

- T'as une clope ? »

Bon, que l'usurpation commence ….



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
 
SOREAN ▲ Call me maybe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Call of warhammer : Mod MTW2 sur WHB
» Call of Duty : Black Ops
» Killzone Versus Call of Duty : Modern Warfare. (1&2)
» Call of Duty : Black Ops
» S.T.A.L.K.E.R. Call of Pripyat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: NORD - OUEST :: Seven devils
-
Sauter vers: