THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
L'instant funèbre



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 21/01/2016
MESSAGES : 337


MessageSujet: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Ven 29 Juil - 19:07

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

La lune à moitié pleine brille de son éclat argenté. Elle scintille, seule et maîtresse de cette voûte obscurcie. Les étoiles bien trop timides se refusent à cette exposition nocturne et se camouflent derrières les rares nuages présent. Quant au vent, il joue et se faufile entre les branches de ces arbres bien fournis. Il galope à travers la foret, faisant résonner son chant estivale. Une bien agréable nuit.

Et toi, voyageur, tu es là. Es-tu bien installé sur ton siège? Le trajet risque de s'annoncer bien plus long que prévu. Peut-être ne l'avais-tu pas remarqué mais le bus que tu prends s'éloigne de son circuit initial. Une déviation par la foret a été annoncée après plusieurs arrêts. Le chauffeur de ce bus lui-même ne semblait pas au courant mais tant pis. L'important n'est donc pas d'arriver à destination? Alors il bifurque et il s'enfonce de plus en plus vers une petite route. Cette petite route bordée par la forêt semble bien jolie, n'est-ce pas? La vue du ciel est splendide, en revanche, il ne faut pas être un génie pour constater le manque de circulation. A part vous, il n'y a personne sur ce chemin. Pourtant, il n'est pas si tard... ou peut-être que si, après tout.

Et le moteur ronronne étrangement. Le bus s'arrête. Ah, saleté d'engins, n'est-ce pas? J'espère pour toi que tu n'es pas pressé. Le conducteur tente d'appeler la centrale mais il ne capte rien. Dans le fond, est-ce que ça t'étonne? Il vous demande de rester calme et sort du bus. Même lui, il ne sait pas vraiment quoi faire mais il va quand même essayer d'identifier la panne. Il a dit qu'il en aurait pour deux minutes.

Tic. Tac.

Trois minutes s'écoulent. Pas de quoi s'alarmer n'est-ce pas.

Tic. Tac.

Quatre minutes s'écoulent. Oui, ça devient long.

Tic. Tac.

Un cri déchire le silence de la nuit.

Tic. Tac.

Il a disparu, le chauffeur.

HJ → Le PNJ voit tout. Il sait tout... et il n'hésitera pas à intervenir lors de cette intrigue pour vous malmener un p'tit peu.  




Made by Lunatic Café




_________________
where is my demon hide
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instant-funebre.forumactif.org
avatar

Help me close my eyes
Dean A. White



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 823
PROFESSION : Difficile à dire. Dean est ancien observateur, depuis, il vadrouille ici et là , gagnant sa vie avec des petits job malhonnêtes pour la plupart.
LOCALISATION : Chez ta mère.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Ven 29 Juil - 20:22

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

Ca ressemble à une mauvaise blague. En panne. Ma mustang. MA Mustang. J'enrage. J'bouille de l'intérieure et je m'enfonce dans le siège du bus. Je hais les bus. Ca pue. Y a des gens malodorants. C'est sale. Non, franchement, j'aime pas du tout. Je préfère la douce odeur de cuir de mes sièges. Je fixe les arbres d'un air bougon, pas spécialement emballé par la perspective d'attendre encore une heure pour que tout le monde soit desservi. Si je dois bien être honnête envers moi-même, en ce moment, je suis du genre bougon en permanence. Y a un truc qui m'a contrarié et ça me reste en travers de la gorge. Je renifle, fixe le paquet de clopes qui dépasse de ma poche et me mords la lèvre. Je peux fumer au moins, dans ma mustang. J'ai envie de dormir, mais j'ai peur de louper mon arrêt. Alors j'attends, inspire et expire, sans jamais adresser un regard au passager.

Jusqu'à l'arrêt.

C'est une putain de blague ou quoi ?
Je lève le menton, observe le type qui prétend en avoir pour quelques secondes et réalise qu'il s'agit du chauffeur. On est au milieu de nul part. Pourquoi il a fallut que je tombe ne panne hors de Paris ? Je grommelle une fois de plus, jette un coup d’œil à la porte de l'avant et tape du pied frénétiquement. Rien ne vient, si ce n'est les chuchotements des passagers.

Puis le cri.
Je me redresse par réflexe, n'hésitant pas une seconde pour foncer dehors et observer les limites du sanctuaires d'écorces. Il faut à peine quelques secondes pour que les cris déchirant m'arrachent les tympans et pour que je saute dans le bus et active le bouton pour fermer les portes.

- Ok ... Je fais d'un ton crispé, que tout le monde reste ici et sans paniquer ! J'crois qu'on a plus de chauffeur.

Génial, belle entrée en matière, White.



Made by Lunatic Café



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Ex-Adrastée d'Acanthe



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2016
MESSAGES : 534
PROFESSION : dealeuse de plaisirs, marchande de chair.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Ven 29 Juil - 21:12

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

Je déteste les bus. Pas pour les chances anormalement élevées de se retrouver collé à quelqu’un puant la transpiration ou à un pervers, mais tout simplement parce qu’ils sont en permanence bondés. Etant quelqu’un de plutôt solitaire, je préfère marcher pendant deux kilomètres que de me retrouver enfermée avec une vingtaine d’étrangers. Et puis y’a toujours un type cinglé dans les bus. Toujours.

Mais cette fois-ci, j’ai pas le choix. Il faut que j’atteigne rapidement ma destination et les talons que je porte sont bien trop hauts pour un trajet à pieds. Ceux-là sont faits pour mettre des jambes en valeur, ce sont des Louboutins de compétition. Et à juger par les regards insistants du type à ma droite, ils remplissent plutôt bien leur fonction – à moins que ça ne soit la jupe crayon, ou le bustier noir qui attirent son attention. Qu’importe. Je suis bien trop pressée par le temps pour m’en soucier, cette fois. J’ai un rendez-vous.

Et apparemment, ce simple fait m’attire tous les malheurs du monde. De déviations en déviations, le bus finit par s’engouffrer dans une forêt. Je savais même pas qu’il y avait une forêt de ce côté-là de Paris. Elle a toujours été là ? Je me suspends avec lourdeur à la barre, priant tous les dieux que ce calvaire prenne enfin fin. A vrai dire, je suis tellement préoccupée par l’horaire que je ne prête aucune attention aux autres occupants du véhicule communautaire. Il pourrait bien y avoir un démon cornu que je ne le verrais même pas. Je vais être en retard.

Comme pour attiser mon malaise, le bus s’arrête brusquement. Là. Au milieu de nulle part. C’est le début du scénario d’un mauvais film d’horreur. Toujours rester groupés… Et le voilà qui sort pour jeter un œil au moteur. J’en ai pour deux minutes. Ben voyons. Même moi, je ne suis pas dupe. Ou peut-être que je suis simplement désespérément pessimiste. J’ai l’humeur noire et ce n’est pas près de s’arranger. Oh non, vraiment pas. Je crois que quelqu’un est descendu chercher le chauffeur, mais personne ne remonte. Seul un cri déchire le silence. Ma peau se couvre de chair de poule – quelque chose cloche.

« Ok… Que tout le monde reste ici et sans paniquer ! J'crois qu'on a plus de chauffeur. »

Non, c’est pas vrai. Qu’est-ce qu’il fout ici, lui ? Je relève tellement vite la tête que je manque de me cogner le menton à la barre. J’ai pas rêvé. Putain. A peine a-t-il terminé sa phrase que quelques personnes protestent, réclament des questions. Je reste silencieuse, l’observant à la volée, me demandant qu’est-ce que j’ai bien pu faire d’aussi horrible dans une autre vie pour mériter d’être coincée avec Dean au beau milieu de nulle part. Faut toujours rester groupés. Sauf que là, je ne peux pas. Tout le monde s’excite et ça me donne la nausée. Ou l’envie d’hurler. Profitant de la diversion, je me glisse vers l’autre partie du bus, la tête bien penchée pour éviter de croiser son regard. J’aurais pu morpher, mais provoquer la panique – plus qu’elle n’y est déjà – n’aiderait personne. Tant pis s’il me remarque. Pendant qu’un type l’interpelle d’une voix tonitruante, je me faufile derrière une grosse dame en pousse un soupir. Comment je vais me tirer de là, moi ?




Made by Lunatic Café


_________________
the teardrops run down, and fall off her nose
She cries in dark corners, where nobody goes. You can follow the tracks, from her eyes to her chin; years upon years, of letting them win. And her eyes tell a story, of anger and pain. You think she's happy but just look again. And the scars of her past, hidden under her clothes, are a roadmap to places that nobody knows. Her smile is now painted. She's a master of disguise, and you can see it all, just look into her eyes.
E.H.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Ven 29 Juil - 21:27

       
Le bus maudit

       Intrigue


Elle marchait avec difficulté, comme si ses pieds s’engluaient à chaque pas dans le sol. Pourtant, elle se trouvait dans une sorte de champ, qui s’étendait à perte de vue. Le ciel était d’un bleu superbe, et le soleil si brûlant qu’il l’éblouissait. Elle avait chaud. Soudain, apparut devant elle une superbe créature. Un puissant cheval, qui n’était pas qu’un cheval puisqu’il était doté d’une corne plantée au milieu du front.

C’est alors qu’un puissant cri retentit.

« LICORNE ! »

Elle se réveilla en sursaut, sur une banquette crasseuse, les yeux cernés, sa perruque blonde de travers. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser où elle se trouvait. A l’arrière d’un bus donc. Elle se redressa, avisant les quelques passagers qui s’étaient retournés en la regardant comme si elle était complètement folle. Mais rapidement, on se désintéressa d’elle. Elle remarqua alors que le véhicule était arrêté. Totalement arrêté.

« Euh… qu’est-ce qui se passe ? »

Elle parlait difficilement, et avait une sensation bizarre dans la gorge. Vodka. Tequila. Beaucoup trop. Au moins elle était en vie et en un seul morceau. Elle retira sa perruque qui lui donnait vraiment trop chaud. Fouillant dans la poche de sa veste, elle trouva un petit sachet en plastique, contenant deux pilules. Elle n’avait pas le souvenir de les avoir emportées. Mais après tout, tant qu’à attendre… Elle les sortit du sachet et les avala d’un coup.

Le chauffeur n’était plus là. Les paroles lui vinrent aux oreilles avec un sacré temps de retard. Elle leva les yeux et aperçut pour la première fois la haute silhouette de Dean. Faisant peu de cas de la discrétion elle se mit à hurler à tue-tête dans tout le bus, sans la moindre gêne.

« COMMENT CA LE CHAUFFEUR A DISPARU ??? DEAAAAANEUH !!! »

Sur ces paroles, elle se leva et, trébuchantes, fit en sorte de rejoindre le jeune homme. Elle put d’ailleurs constater par elle-même que le fauteuil du chauffeur était absolument vide. Puis, elle se pencha vers lui, chuchotant cette fois-ci sur le ton de la confidence, écarquillant les yeux d’un air grave.

« Peut-être qu’il est invisible… »


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Asgeir Halvard



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2016
MESSAGES : 87
PROFESSION : Guerrier viking, champion du bien, peintre, dessinateur, mécano, cuisinier, marin etc...
LOCALISATION : Paris


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Lun 1 Aoû - 16:33






If you go chasing rabbits, and you know you're going to fall..
feat. un tas de saucisses

© EMAINE
La lame trancha d’un coup sec la nuque de la victime, cela n’aurait pu être bien difficile, après tout il ne s’agissait que du corps d’un enfant. Le dixième d’une série de morts, il ne fallait laisser aucun habitant en vie. Pas un ne pouvant raconter l’avancée de l’armée, voilà une époque bien différente de la nôtre. Un temps ou les montres avaient d’autres visages, ou la noblesse ne résidait que dans la ferveur aux dieux, au sens brave donné à la guerre. Le mal peut prendre bien des formes, le mal peut guider des hommes de bien vers un chemin bien sombre. La lame d’Asgeir avait passé la matinée à exécuter des innocents, il aurait été bien facile et bien lâche de mettre le poids de ses actes sur le devoir seul. Une partie de lui avait aimé cela, faire souffrir les autres. C’était un temps ou la normalité était de vivre ou périr par les armes et rien de plus, non l’homme de ce jour la ne fut pas un héros, celui ayant vécut durant les deux millénaires suivant n’en devint pas un non plus. Qu’importe le nombre de vies sauvées depuis, il n’avait était rien de plus qu’un mal nécessaire luttant contre des créatures rodant dans la nuit.

« Je sais ou sont allés ceux de mon sang, toujours vivant, je suppose que le ragnarok n’est pas encore arrivé. Je peux les entendre rire et échanger des banalités à la table des dieux, je sais ou se trouve celle que j’ai aimé. Un lac au cœur d’une forêt infinie, elle chantonne pendant ses moment de lecture, la fumée filant haut dans le ciel pour le repas du soir. Jamais je ne reverrais mon sang, jamais je ne partagerais l’éclat d’un sourire avec elle non plus. J’appelle depuis toujours l’obscurité, un jour elle me répondra et c’est dans le grand rien ou tout s’arrêtera pour moi. » Asgeir avait été l’un des premiers à pénétrer dans le bus, il y avait toute la place suffisante à son bonheur. Choisissant de prendre l’endroit le plus isolé pour pouvoir dormir, le champion revenait d’une bataille de plus. Encore et toujours vivant par une absurde chance, il ne prêta pas attention aux gens pénétrant dans le véhicule. Les paupières closes Asgeir espérait tant la revoir en songe, même si de plus en plus une autre femme prenait de la place dans son esprit malade. Il s’endormit une main posée sous sa veste, tenant la poignet d’une lame gravée en cas de besoin.

Il fronça les sourcils quand il fut bousculer par l’ambiance du bus, une foutue panne mais pas de quoi lui faire ouvrir les yeux. Asgeir poursuivit en semi sommeil le reste de sa récupération, il ne souhaiter pas s’en mêler tant qu’il avait le choix. Ne pas perdre son temps à sociabilisé avec des gens éphémères, même le cri ne le fit pas bouger. Il conserva un sang-froid impeccable, se reposant et attendant. Il n’avait ni peur ni envie de se battre pour l’instant, c’était bien plus simple de laisser le type ayant parler jouer le héros et les autres trembler de peur en quête d’une réponse quant au pourquoi du comment. Non Asgeir ne voulait pas ouvrir les yeux, il ne voulait pas voir le reflet d’une moitié aimée lui échapper bien trop tôt. Il demeura donc seul à sa place, priant seulement pour que personne ne vienne le faire chier.

_________________
deep down you can feel what i'm feeling too
. ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Fionola Koskinen



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2016
MESSAGES : 389
PROFESSION : Serveuse dans un bar-restaurant le jour, dans une boîte de strip-tease la nuit


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Mar 2 Aoû - 13:33


Le bus maudit
Dean & Bathsheba & Fionola & Annabelle & Asgeir & Adrastée

La ligne de métro était suspendue. Nola en avait presque les larmes aux yeux. Elle qui faisait toujours attention, avec une minutie qui tenait presque de la maniaquerie, à partir à l’heure de son travail de nuit pour être sûre de ne pas rater la dernière ligne de la nuit pour rentrer chez elle. Du moins autant qu’on pouvait appeler « chez elle » cette époque qui n’était pas la sienne. Maladroitement, elle avait cherché un agent de la compagnie française et lui avait « demandé » ce qu’elle pouvait bien faire pour rentrer chez elle. Dédaigneux, il lui avait dit de prendre un taxi. Quand il l’avait vue secouer la tête négativement, il lui avait conseillé le bus qui passait un peu plus loin et qui pourrait certainement l’amener au bon endroit. Elle l’avait remercié comme elle le pouvait, à renforts de sourire et de gestes des mains. Peut-être devrait-elle apprendre le langage des signes… mais un vain espoir que l’absence de sa voix ne soit que temporaire la retenait. Ça et le fait qu’il n’y avait au final que très peu de gens qui comprenaient ce langage, de toute façon.

Nola était donc montée dans le bus, payant son ticket, pour aller s’installer sur les sièges au milieu du véhicule. Elle n’aimait guère l’arrière, qui habitait souvent les moins glorieux des passagers, ni l’avant, où s’asseyait les premiers sacrifiés quand le bus était attaqué… Même si cette époque était moins sujette à ce genre de choses, les vieilles habitudes avaient la peau dure. Elle appuya sa tempe contre la vitre tiède et laissa son regard se perdre dans l’obscurité profonde de la nuit. Elle ne savait pas combien de temps durerait le trajet. Elle n’avait jamais pris ce bus. Elle releva à peine la tête quand le chauffeur leur annonça qu’il fallait faire un détour. Sans plus d’explications que cela. Peut-être était-ce la même raison que pour la suspension de la ligne de métro ? Elle n’en savait rien. Elle ne voulait pas savoir. Elle voulait juste rentrer chez elle.

Puis le bus s’arrêta. Quand le chauffeur annonça qu’il allait voir ce qu’il se passait, elle se leva, ouvrit la bouche, mais aucun son n’en sortit. Pour changer. Un mauvais pressentiment étreignait son cœur alors qu’elle se rasseyait. Elle avait grandi, vécu, à une époque où ce genre d’attitude signait un arrêt de mort. Ça ne serait peut-être pas le cas ici ? Elle l’espérait mais le danger semblait s’enrouler autour du véhicule comme un kraken cherchant à attirer un navire dans les profondeurs oubliées d’un océan déchaîné. Elle sursauta en entendant le cri. Elle n’avait pas besoin d’entendre les mots du jeune homme – stupide ? – qui était sorti à son tour pour comprendre que le chauffeur avait disparu. Cette fois, elle ne se leva pas. Elle se tassa sur son siège, se décala sur celui d’à côté pour ne pas rester près de la fenêtre, d’où la menace pouvait arriver plus facilement. Elle avait peur. Elle avait connu bien pire. Mais son quotidien n’était pas celui de cette époque. Elle ne savait rien de ce qui pouvait attaquer ce bus. Elle avait vu bien des monstres, mais ne pas avoir peur aurait été juste stupide. Elle regarda autour d’elle pour ne rencontrer que des visages terrifiés. La panique n’était pas loin d’éclater… mais que pouvait-elle bien y faire ?

Finalement, elle prit une inspiration tremblante, se leva et rejoignit les deux personnes à l’avant du train. Agitant les mains devant elle, elle chercha à leur faire comprendre un message : elle demandait ce qu’elle pouvait bien faire pour essayer de calmer les gens. Car la panique ne leur servirait à rien… Pire même, si elle se souvenait de ce démon qui se nourrissait de la peur de ses victimes pour devenir plus fort et plus rapide… Elle eut un regard légèrement implorant, espérant que les deux autres pourraient l’aider à calmer les passagers. Elle avait peur, oui. Mais elle savait aussi prendre sur elle pour le bien commun. Toujours. Comme un reflexe acquis depuis si longtemps. Elle avait toujours fait passer les autres avant elle. Toujours.



FICHE PAR SWAN. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
You were a star, my dear, the brightest in all the skies. But stars burn out, my dear, and everything golden dies. ©️ Candy Apple
raising away the darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Dean A. White



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 823
PROFESSION : Difficile à dire. Dean est ancien observateur, depuis, il vadrouille ici et là , gagnant sa vie avec des petits job malhonnêtes pour la plupart.
LOCALISATION : Chez ta mère.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Jeu 4 Aoû - 16:00

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

Catastrophe. J'inspire longuement, me prenant déjà plusieurs protestations virulentes. Je serre les dents, prêt à me prendre plusieurs salves de suite. Les mains en l'air, j'essaie tant bien que mal d'encourager chaque passager à rester à sa place. Il est vrai que pour les humains lambda, le moindre petit tressaut dans leur fade réalité peut se montrer catastrophique. Lèvres pincées, je retiens un râle agacé et pousse gentiment une petite vieille qui tente de filer dehors.

« - Pas bouger ! je siffle entre mes gencives. Prunelles écarquillées et index levé.

C'est sans compter sur un hurlement hystérique. On dirait une bestiole à l'agonie qu'on égorge à coup de petite cuillère. Sauf que celle qui se rue sur moi n'est autre que le pire des diablotins. Bathsheba. Malheur.

- Oh non pas toi, je marmonne en sentant la petite brune me percuter.

Ca dégénère complètement. J'essaie d'éloigner la goule, posant mes bras sur ses épaules avec autant de force que possible. C'est du genre costaud, comme bestiole. Elle a beau avoir l'air humaine, elle en est loin. Une blonde la rejoint rapidement, agitant les bras vivement. Elle a l'air inquiet, mais aucun mot de s'extirpe d'entre ses lippes étirées. Muette. Néanmoins, je parviens à comprendre le message qu'elle tente de faire passer à tout le monde. Rester calme. Si cette femme privée de voix pour s'exprimer peut le comprendre, les autres pourraient au moins faire l'effort de se montrer pondérés.

- Ok ok, je vais voir ce qui se passe, Bath, tu viens avec moi ...

Mes prunelles se figent presque aussitôt lorsque fais le tour pour détailler les personnes présentes. Asgeir ... J'ai rarement croisé le champion, mais beaucoup entendu parler de lui.

- Eh, vous ! Ouais, vous là, venez par là ! »





Made by Lunatic Café



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Annabelle Lafont



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 24/05/2016
MESSAGES : 250
PROFESSION : bibliothèque


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Ven 5 Aoû - 2:11

THRILLER NIGHT - Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe



Casque sur les oreilles, et installée sur le siège du bus parisien, je regardas défiler les paysages extérieurs. Mais j'étais plus concentrée sur la musique remplissant mes oreilles que ce que mes yeux voyaient. Tapotant discrètement du pied en suivant le rythme des morceaux musicaux et tout autant m'occupant durant le temps d'attente, j'essayais de me vider la tête.  Depuis ma sortie de l’hôpital, j'étais restée dans mon train-train quotidien, cherchant à éviter de sortir en dehors de boulot, en en tout cas rentrant avant le couchée de la nuit, craignant un événement fâcheux du type du soir où j'ai subi un changement radical chez moi. Mais je saturais au final. J'avais donc sauté sur l'occasion lorsque des collègues prévoyaient une petite soirée sympa chez un des collègues pour dire de se détendre de la la semaine passée. Ça allait pouvoir peut être me rassurer un peu et m'aider à avancer. Après c'était un minuscule pas puisque je quittais mon chez moi pour un autre chez soi. Et en plus je trichais en prenant le bus, évitant donc de passer par un parc ou autre endroit craignos, à part peut être les arrêts. Mais peu importe.  Il fallait se satisfaire de petites choses.


"I'm sure that we'll all miss her so
It's the final countdown"


Je murmurais ces paroles en suivant la chanson et je reprenais les notes célèbres qui suivirent. Je sentis du mouvement sur ma droite et en tournant la tête je vis mon voisin de siège quitter énervé sa place et sortir du bus. Visiblement ma petite démonstration gênait mais peu importe. Au moins j'aurais plus de place ! Quelques minutes passèrent et à travers la musique j'entendis le chauffeur énoncer fort qu'il y avait une déviation. Mon esprit l'avait entendu et noté, mais peu importait, tant que j'arrivais à bon port. Nous traversions donc des endroits moins habituels et j'avais un peu perdue mes repère visuels et temporels jusqu'au moment où...Le bus s'arrêta, complètement et nous n'étions pas à un arrêt visiblement. Fronçant les sourcils, je levais la tête pour observer les alentours du bus. Les autres passagers étaient aussi perdus que moi où s'en fichaient selon les cas. Le chauffeur annonça qu'il allait voir ce qui clochait. D'accord, manquait plus que ça, une panne ou autre problème de la route. Ça faisait un peu beaucoup...En plus la visibilité dehors n'était pas top, surtout avec la lumière du bus qui se réflétait sur les vitres. J'enlevais le casque pour le mettre autour de mon cou, un filet de musique se laissait entendre, maintenant que le moteur ne fonctionnait plus. J'attendais de savoir ce qu'il en était. Un homme prit au bout de quelques minutes l'initiative de sortir du bus, puis un hurlement se fit entendre. Le chauffeur ? Ça faisait froid dans le dos. J'écarquillais les yeux à ce son. L'homme sortit précédemment rentra de nouveau en vitesse et ferma  les portes à l'aide d'un des boutons, en énonçant la disparition du chauffeur.

La peur, la panique envahit le bus chez pas mal de monde et une mémé chercha à sortir. Mais l'énonciateur la stoppa rapidement. Ma respiration s'accéléra et j’avalai difficilement la salive. Dans quoi j'étais tombée encore une fois ? Je fourrai mon appareil pas éteint dans mon sac à main. Je reposais mes yeux sur ceux qui m'accompagnaient, mes compagnons d'infortune pour ce soir. Une brunette se jeta sur notre homme, sur ce Dean visiblement. Elle semblait du genre excentrique et la joie de la voir n'était pas du tout partagé par son interlocuteur. Une blondinette vint rejoindre le duo et faisait de grands signes. Visiblement elle ne parlait pas. Bref, il fallait faire quelque chose. Je ne voulais pas rester dans ce bus à me faire croquer, trucider par je ne sais quoi dehors. Il fallait un plan, sauf que...j'avais pas ça au magasin. Quittant mon siège, je commençais à partir vers l'arrière du bus, pour tenter de trouver quelque chose, une solution. On était comme acculé dans une voie sans issue dans une ruelle. Trouver un moyen détourner pour sortir , de manière le plus sécurisé possible, c'était peut être possible. Me retournant vers ceux qui semblait vouloir prendre les choses en main, je lançais :

« Bon les amis on fait quoi ? Parce qu'il est hors de question que je revive un truc du même genre qu'avant, à m'en faire péter les boulons d'accord ? Je veux  pas finir trucider, manger par je ne sais quelle créature ou taré...Dire que je comptais aller mieux avec ma sortie et je me retrouve dans un bordel pas possible...»

Ma voix état un peu partie dans les aigus sous le coup du stress et de la peur.  Je me tenais la tête des deux mains  pour tenter de reprendre un semblant de calme pour assimiler le mieux la situation. Je regardais les fenêtres du bus, le toit...Est ce que se créer des sorties de secours seraient une bonne idée ?

«Rester dans le bus est-il vraiment le meilleur plan  ? J'ai l'impression d'être coincée dans une cage...Ne vaudrait-il pas mieux se créer des sorties...comme en brisant des vitres ou faire autre chose qui permettrait aussi de sortir en urgence? »

Quelle était la meilleure solution à adopter dans une situation pareille ? Rester là où fuir si la possibilité se présente  ? Si je finissais pas claustro après tout ça, j'aurais de la chance ! Je sentais le stress continuer à monter et lâchant ma tête, je posais mes deux mains sur le dossier d'un siège à proximité pour le serrer fort de mes doigts, en m'efforçant à me calmer. Je me sentais prisonnière et je n'aimais vraiment pas ça !




Made by Lunatic Café


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Ex-Adrastée d'Acanthe



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2016
MESSAGES : 534
PROFESSION : dealeuse de plaisirs, marchande de chair.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Lun 8 Aoû - 6:52

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

Pendant un bref instant, j’ai été soulagée d’avoir échappé à Dean – réellement. Puis le hurlement de Bathsheba m’a vrillé les tympans et, instinctivement, j’ai pointé la tête dans sa direction. Ce n’est pas tellement sa présence qui m’a surprise que le fait qu’elle connaisse mon – pardon, correction, le – Renégat. Depuis quand est-ce qu’il traîne avec des goules, celui-là ? Et à voir la façon dont elle se penche vers lui, ça ne date probablement pas d’hier. Mais soit : ni l’un, ni l’autre n’ont de comptes à me rendre. Je me mure dans le silence pendant que les esprits s’échauffent. Je me fous du monde entier, pourvu que je parvienne à sortir de ce cercueil métallique sans avoir à adresser le moindre mot à l’Observateur déchu. Je ne veux pas. Je ne peux pas.

Une jeune femme à la tignasse blanche me passe devant, un air sérieux plaqué sur son minois de femme-enfant torturée. Malgré moi, je la suis du regard, fascinée par l’aura qu’elle dégage, avant de me renfermer à nouveau. De toute façon, je sais déjà comment cette histoire va finir… tout ce que j’espère, c’est de ne pas faire partie des cadavres qui signaleront la route aux autorités. Cynique ? Un brin. J’ai sûrement regardé trop de mauvais films d’horreur, mais être coincée avec tout un tas d’étrangers dans un bus au milieu de nulle part figure parmi le top trois des situations les plus pourries. Rajoutons à ça une bonne dose de « bienvenue à Paris, la bouche de l’Enfer probablement la plus active d’Europe » et autant dire que je ne me fais pas d’illusions sur ce qui va suivre.

Pour autant, je n’ai pas prévu de rester coincée ici – la jolie brune qui prend la parole est d’ailleurs du même avis que moi. Prends le taureau par les cornes, Adra, sors de là avant de finir dans un mauvais remake de Carrie dans l’autobus du diable. Avec un pincement de lèvres agacé, je me faufile auprès du type interpellé par Dean, m’appuyant sur les dossiers en expirant un soupir.

« Je ne sais pas ce que vous avez fait pour attirer son attention, mais vous gagnerez du temps à le rejoindre. De toute façon, ça va être difficile de se reposer avec autant de boucan. Puis c’est pas comme si l’un de nous avait quelque chose de mieux à faire… »

Je garde pour moi mes spéculations sur le nombre de morts qui va clôturer cette étrange nuit, ou encore sur ce qui risque de nous tomber dessus dès qu’on mettra le nez dehors. Inutile de rendre l’atmosphère plus inflammable qu’elle ne l’est actuellement. Et pour avoir une chance de nous en sortir, il faudrait soit réparer la subite panne du bus, soit crapahuter jusqu’à retrouver un semblant de civilisation. Ai-je déjà mentionné que ces Louboutins ne sont pas faites pour marcher ? Je me redresse pour laisser éventuellement passer le brun moribond, rejetant en arrière une mèche noire avec lassitude. Je pressens l’échec prochain de l’objectif : « éviter Dean à tout prix. » J’espère que quelque chose va rapidement le distraire, parce que si cette discussion doit arriver, la menace surnaturelle qui semble peser sur nous autres passagers sera dérisoire face à l’ouragan qui se déchaînera.




Made by Lunatic Café


_________________
the teardrops run down, and fall off her nose
She cries in dark corners, where nobody goes. You can follow the tracks, from her eyes to her chin; years upon years, of letting them win. And her eyes tell a story, of anger and pain. You think she's happy but just look again. And the scars of her past, hidden under her clothes, are a roadmap to places that nobody knows. Her smile is now painted. She's a master of disguise, and you can see it all, just look into her eyes.
E.H.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Lun 8 Aoû - 12:29

       
Le bus maudit

       Intrigue


Loin d’avoir peur, elle était au contraire réellement excitée par la situation. A travers le voile des restes d’alcool et des pilules douteuses qu’elle avait prises, elle voyait tout ceci comme une formidable aventure, un film, un épisode de série. Pas comme quelque chose de réel et potentiellement fatal. Elle ne prenait pas au sérieux le fait que le chauffeur ait disparu, persuadée qu’elle allait s’amuser. Elle avait rejoint Dean à l’avant du bus, là où semblait se dérouler toute l’action. Le fait de le retrouver ici par hasard ne faisait qu’ajouter au côté irréel de la situation.

Alors qu’elle murmurait à son oreille, elle sentit une présence derrière elle. Se retournant, elle aperçut une jeune femme aux cheveux blonds, presque blancs, et au regard perdu. Mais ce qui attira l’attention de la goule, ce furent les gestes rapides de l’inconnue. Elle plissa les yeux, tâchant de comprendre leur signification sans y arriver. Il faut dire que dans l’état où elle se trouvait, elle n’était pas vraiment apte à réfléchir rationnellement. Elle la regarda intriguée, puis choisit de s’adresser à elle avec une voix forte, en articulant exagérément, comme si elle s’était adressée à une personne sourde.

« IL DIT QUE LE CHAUFFEUR A DISPARU »

Si certains passagers n’avaient pas saisi la situation auparavant, voilà qu’ils étaient parfaitement au courant. Elle se tourna de nouveau vers Dean et sautilla sur place face à sa proposition.

« Une expédition ! On part en expédition ! Peut-être qu’on devrait en inviter d’autres ? »

Elle semblait avoir mis des mots sur ce que certains pensaient. L’avant du bus devint soudainement le nouveau lieu de rendez-vous à la mode, puisqu’il furent rejoints par une ravissante brunette. Elle émit d’ailleurs de nombreux arguments qui faisaient sens pour les pousser à tous quitter le bus afin d’affronter ce qu’il y avait dehors. Bien que Bathsheba n’ait pas particulièrement envie d’être dévorée par quoique ce soit, elle se sentait convaincue par ses paroles, et pas uniquement à cause de son joli minois.

« Elle a pas tort. Et si le bus nous dévorait ? Il faut qu’on sorte, maintenant ! »

Qui disait qu’ils n’étaient pas tombés dans un bus maléfique qui dévorait tous ses occupants, hein ? Et puis s’il y avait vraiment une créature susceptible de les dévorer, elle préférait être au milieu d’un groupe qui pourrait faire diversion, le temps qu’elle s’enfuie le plus loin possible. Son oeil fut alors attiré par une autre jeune femme qui se faufilait auprès d’un passager. Sans réfléchir une seconde, elle la pointa du doigt, sa voix portant dans tout le véhicule.

« OH J’ADORE CES CHAUSSURES !!! OU VOUS LES AVEZ TROUVEES ? »

Elle avait soudainement oublié son envie de sortir, déterminée à savoir d’où provenaient ces merveilles afin de pouvoir se les procurer au plus vite.


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Fionola Koskinen



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2016
MESSAGES : 389
PROFESSION : Serveuse dans un bar-restaurant le jour, dans une boîte de strip-tease la nuit


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Jeu 18 Aoû - 18:08


Le bus maudit
Dean & Bathsheba & Fionola & Annabelle & Asgeir & Adrastée

Nola regarda la petite brune. Elle s’adressa à elle comme si elle devait être sourde en plus d’être muette. Bien incapable de lui faire entendre raison, elle se contenta de lui adresser un faible sourire. Elle en avait croisé, des gens comme ça. Ça n’était pas rare que ses contemporains, quand ils parvenaient à mettre la main sur de l’alcool, qu’ils se mettent dans la même situation que la demoiselle. Elle lui offrit un sourire compatissant. Clairement, elle était dans le mauvais état pour l’événement qui se déroulait. Elle espérait qu’elle allait vite dégriser, parce que c’était un coup à se faire arracher la gorge avant même de comprendre ce qui arrivait. Quand le jeune homme reprit la parole, émettant son envie d’aller voir ce qui se passait dehors, les lèvres de Nola se pincèrent. Elle ne savait pas si c’était une très bonne idée de sortir du bus, vu ce qu’il était advenu du chauffeur qui avait pris cette décision. Mais avant qu’il ne puisse acter quoi que ce soit, une autre jeune femme les rejoignit. Si elle avait l’air plus calme que l’autre brunette, elle était visiblement agitée et sa voix montant dans les aigus trahissait sa peur. Bon les amis on fait quoi ? Parce qu'il est hors de question que je revive un truc du même genre qu'avant, à m'en faire péter les boulons d'accord ? Je veux pas finir trucider, manger par je ne sais quelle créature ou taré...Dire que je comptais aller mieux avec ma sortie et je me retrouve dans un bordel pas possible...

Nola pencha légèrement la tête sur le côté. Si elle avait déjà vécu une situation similaire, ne savait-elle pas que ça ne servait à rien de paniquer ? Elle-même avait failli se faire dévorer par un démon deux fois plus grand qu’elle et plus hideux que n’importe quelle bestiole qu’elle avait pu croiser… pourtant, ça n’était pas en paniquant qu’on parvenait à trouver les solutions les plus adéquates. Cependant, elle eut un élan de compassion quand elle se prit la tête entre les mains. Tout le monde n’était pas né, n’avait pas vécu, dans un monde comme le sien. Tout le monde n’était pas habitué à la présence de l’horreur et du surnaturel. Rester dans le bus est-il vraiment le meilleur plan ? J'ai l'impression d'être coincée dans une cage...Ne vaudrait-il pas mieux se créer des sorties...comme en brisant des vitres ou faire autre chose qui permettrait aussi de sortir en urgence? Nola n’était guère d’accord avec l’idée de briser les vitres. A son avis, ça ne causerait que plus de sources potentielles de blessures. Pourtant, comment se faire comprendre ? Mais elle n’eut pas le temps d’essayer de transmettre quoi que ce soit que celle au parfum alcoolisé s’agitait à nouveau. – Elle a pas tort. Et si le bus nous dévorait ? Il faut qu’on sorte, maintenant ! OH J’ADORE CES CHAUSSURES !!! OU VOUS LES AVEZ TROUVEES ? –

Nola leva les yeux vers le toit du bus et poussa un soupir. Elle jeta un regard presque suppliant au jeune homme. Qu’allait-il advenir d’eux tous si tout le monde était soit complètement déphasé avec la réalité, soit trop apeuré pour simplement réfléchir correctement ? Elle n’avait jamais été une guerrière, un soldat. Elle n’était rien de tout cela. Elle restait à l’arrière, nourrissait les gens, donnait un peu d’espoir. En dehors de cela, elle ne servait à rien. Une expression découragée passa sur son visage pendant une fraction de secondes avant que la détermination ne la remplace. Elle planta à nouveau ses prunelles dans celle du jeune homme, une question muette dans le regard. Qu’est-ce que je peux faire ?



FICHE PAR SWAN. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
You were a star, my dear, the brightest in all the skies. But stars burn out, my dear, and everything golden dies. ©️ Candy Apple
raising away the darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Dean A. White



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 823
PROFESSION : Difficile à dire. Dean est ancien observateur, depuis, il vadrouille ici et là , gagnant sa vie avec des petits job malhonnêtes pour la plupart.
LOCALISATION : Chez ta mère.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Jeu 1 Sep - 7:59

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

Un capharnaüm sans nom s'empare du bus. L'ambiance est échauffée, autant que les esprits. J'inspire longuement, serre les dents et les poings et me retient d'hurler. De leur ordonner à tous de bien vouloir la fermer. Mais l'effet escompté risque d'être proportionnellement l'inverse de ce que je désire. Une brune s'y met aussi, commençant à s'époumoner sur une histoire de cage. Historie qui vire rapidement à un délire commun. Un bus maléfique ? Mais putain de bordel de merde. Le brun que j'ai hélé semble peu enclin à bouger, et voilà que Bath s'extasie sur les chaussures de ... Je sais plus trop qui. Ma tête à beau les dépasser, c'est le bordel dans ma caboche.


« - Hé, j'essaie ! Ok ? je m'époumone soudainement, arrachant un sursaut à plusieurs têtes. Maintenant, si vous vouliez bien la mettre en veilleuse, que je puisse au moins vous exposer mon plan et avoir votre avis ?

Et rebelotte. Le brouhaha recommence, et je râle avant de beugler à nouveau.

- DANS LE CALME. MERCI.

Silence, j'hausse un sourcil, grince des dents et pose une main sur mon front.

- Ok ... Vous là, le brun, j'vous ai pas appelé pour rien, alors ramenez-vous ! Ouais, vous, Asgeir ! J'vous connais. Puis j'avise la brune de dos et ...

Oh, wait.

- ADRASTEE ?

Qu'est-ce que cette sale catin de mes deux fout ici ? L'univers est contre moi, cette fois c'est certain.

- Ok, on en reparlera plus tard, viens ici aussi, s'til-te-plaît ! je râle avant de me tourner vers les autres. On ne touche pas à ce bus, je vous rappel qu'on a aucun autre abris en cas de danger. On ne connait pas la situation actuelle.

Moi, non, en tout cas. Et je compte bien sur d'Adrastée pour vérifier un petit quelque chose. Cette femme a toujours eu un don incroyable pour renifler les auras. Si je montre seulement ma suspicion aux passagers, je vais finir au pilori. Et pour le moment, ils semblent tous se reposer sur moi.

Tiens, en voilà une bien bonne.
Mais pourquoi j'ai fait ça, moi ?


La petite blonde muette me fixe de ses opales torturées. Honnêtement, elle a l'air des plus inoffensives. Trop, justement. Mais son regard ... Sa détresse. J'inspire longuement, lui prenant l'épaule tout en me penchant un peu.

- Vous pouvez m'aider à calmer tout le monde ? Je sais que vous pouvez pas parler, mais le silence est parfois d'or et je crois qu'on en a vraiment besoin. Bath, reste avec elle, ok ? On a besoin que quelqu'un protège l'endroit. Qui peut rester avec elles ? Il faut au moins une équipe pour aller dehors et voir l'état du bus, la jeune femme là-bas à raison. Dans l'idéal, il faut qu'on redémarre pour partir d'ici. Des objections ? Un par un, je vous prie. »

Et non pas inspecter les lieux tout autour, comme des pauvres crétins de film de série B. Mais on perd du temps. A prendre chacun en considération, le danger se rapproche. J'aurais préféré que ce bus soit presque vide.




Made by Lunatic Café


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Annabelle Lafont



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 24/05/2016
MESSAGES : 250
PROFESSION : bibliothèque


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Mer 14 Sep - 2:11

THRILLER NIGHT - Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe




L'atmosphère dans le bus devenait électrique. Chacun émettait son avis, rendant la communication pas forcément facile. La brunette s'étant jetée sur le Dean cherchait visiblement à communiquer avec la femme blonde en lui criant dessus. Elle pensait visiblement qu'elle était sourde et lui cria en cherchant à bien articuler. La blonde  semblait muette. Sourde, peut être pas. Mais en tout cas l'éclaircissement hurlée sur la situation a eut comme effet de me secouer un peu les puces et de me sortir un peu de cet état de grand stress. Bon le stress restait, mais disons que je me sentais moins acculé par la sensation. Bon cela dit, en prononçant mes impressions d'être enfermée et prisonnière, je ne pensais pas que le bus allait nous dévorer. Cette brunette avait vraiment de drôles idées qui lui venaient en tête.  En plus elle passait du cos  l’âne. Dans d'autres circonstances j'en aurais sans doute rit. Mais la situation était bien trop inquiétante et dangereuse que je préférais rester sérieuse...
Dean chercha à réclamer le silence pour tenter d'en placer une. Mais il dû crier un bon coup pour attirer l'attention e tout le monde.  Il y a élaboration d'équipe pour aller à l'extérieur et une autre pour rester à l'extérieur afin de voir le danger qui se trouve à l'extérieur. Le gars semblait demander qui resterait avec les filles. Au vu des gens qu'il a déjà appelé, sa question n'attendait qu'une réponse. Je soupirai. L'idée de reste dans ce bus ne me plaisait pas trop. Et en même temps me retrouver face à l'ennemi n'était pas rassurant non plus. Alors rester avec la cinglée et la muette était peut être le meilleur plan au final, si meilleur plan il y avait...

« Bon je reste avec elles. Mais ne tardez pas trop...Et promis je ne touche pas aux vitres du bus ! »

Je m'éloignais un peu pour rejoindre mon sac à main resté sur le siège où je me trouvais précédemment. Je fouillais l'ustensile  le plus rapidement possible pour choper ma boite d’anxiolytique et l'ouvrant, je grattai l'opercule pour récupérer un comprimé que j'envoyais dans ma bouche. Puis remettant la boite dans mon sac, je pris ma petite bouteille d'eau pour boire afin de faire passer le tout. L'action finit je refermais la bouteille et reposa l’élément dans mon sac en spirant. J'espérais que le médicament ferait rapidement effet, même si ça ne faisait pas de miracle. ce n'était qu'une petite aide pour faire face aux événements.

« En tout cas je m'appelle Annabelle. Ça sera plus facile pour communiquer si on connaît les prénoms de chacune...Mais si on doit rester ici, ne vaudrait il pas mieux se trouver des armes improvisées, au cas où ? »

Passant de nouveau les mains dans mon sac, j'en sortis très vite un stylo noir que j'embarquai avec moi pour me diriger vers la muette, à qui je tendis l'objet d'un air affable :

« Je suppose que t'as un prénom aussi non ? »

Et je lui tendis ma paume, pour lui signifier de l'écrire sur ma main. Je regardais pendant ce temps autour de moi pour chercher ce qui pourrait les aider à se défendre. Puis un détail près des fenêtres faisait tilt dans mon esprit :

« Peut être que les marteaux pour briser les vitres pourraient aider, l'extincteur incendie aussi.... Tout est bon à prendre je pense, pourvu que ça puisse blesser voire tuer... »



Made by Lunatic Café


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
L'instant funèbre



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 21/01/2016
MESSAGES : 337


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Lun 19 Sep - 0:22

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

Le tambour de la peur se joue dans le cœur des Hommes. Et toi, passager, que tu crains le pire ou l'attends dans une indifférence feinte, le danger n'en demeure pas éloigné pour autant. Il rôde, littéralement, au-dessus de vos têtes. Il attend. Il écoute... il respire cette odeur enivrante de la chair et de la terreur. Vous cherchez une solution pour sortir indemne... mais ne vous faites aucunes illusions. Regarde bien ton voisin... car tu aura peut-être sa mort sur la conscience dans les prochaines minutes à suivre. Réfléchis bien à ce qu'a été ta vie... car peut-être ne survivras-tu pas à cette nuit.

Dans cette agitation et cette tumulte, peut-être n'as-tu pas entendu le bruissement de ces ailes. Dans cette agitation et cette tumulte, peut-être n'as-tu pas ressenti cette ombre se déplacer de façon bien trop rapide. Et d'ailleurs, parmi la pénombre... Qu'aurais-tu réellement pu distinguer? Mais peut importe... Vous n'avez peut-être pas entendu les bruissements d'ailes... Par contre... Il vous est impossible de passer à côté de ça : le fracas assourdissant d'une masse s'abattant lourdement sur le toit et agitant le bus. D'ailleurs, il suffit de lever les yeux pour voir une bosse vers l'avant. Oui. Quelque chose c'est bien écrasé sur le toit... mais bien entendu, pour savoir de quoi il s'agit... Il faut sortir, n'est-ce pas?

[HRJ => Le premier qui sort aura le privilège de savoir ce qui vient de s'écraser. Pouhahaha.]




Made by Lunatic Café


_________________
where is my demon hide
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instant-funebre.forumactif.org
avatar

Help me close my eyes
Fionola Koskinen



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2016
MESSAGES : 389
PROFESSION : Serveuse dans un bar-restaurant le jour, dans une boîte de strip-tease la nuit


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Ven 30 Sep - 22:08


Le bus maudit
Dean & Bathsheba & Fionola & Annabelle & Asgeir & Adrastée

Elle avait l’impression d’être la plus saine d’esprit. Elle avait l’impression d’être tombée dans un monde parallèle où tout le monde avait perdu la tête. C’était à n’y plus rien comprendre. Il n’y avait que le jeune homme, qui semblait être assez calme et sûr de lui pour diriger les choses et prendre les choses en main. Il semblait à Nola qu’il était le seul à qui elle pouvait faire un minimum confiance. Il lui rappelait ces hommes de la Rébellion, de son époque, ceux qui combattaient dans l’ombre pour récupérer ce monde qui leur avait un jour appartenu. Alors que le jeune homme tentait de se faire entendre, écouter et obéir, les yeux de Nola se perdirent dans le vide. Serait-il toujours là quand la balance se renverserait ? Quand les démons prendraient le contrôle du monde ? Quand allait-ce réellement arriver ? Elle était née dans ce monde. On ne lui avait jamais vraiment enseigné quand c’était arrivé. Certainement que les démons aimaient fanfaronner sur la chose… mais elle avait passé de nombreuses années à les éviter, à n’écouter que d’une oreille, à ne retenir que les informations qui pouvaient lui être utile un jour. Le passé… on ne changeait pas le passé. Ça ne servait à rien de s’y attarder, d’espère vainement. Et pourtant. Pourtant elle était là aujourd’hui. Dans le passé. Cet autrefois immaculé. Pas tout à fait, en vérité. Car le chauffeur du bus n’avait sûrement pas été attaqué par des loups.

Finalement, le jeune homme accrocha à nouveau ses prunelles et lui demanda si elle pouvait tenter de rassurer et apaiser les autres personnes présentes dans le bus. Elle hocha la tête doucement. Son regard se porta ensuite sur celle qui était nommée Bath, la folle alcoolisée. Elle lui servirait de garde du corps. Chouette. Nola savait que se fier aux apparences n’étaient pas la meilleure des solutions dans leur monde… et ça n’était pas pour cela qu’elle restait sceptique face à ce choix. Non, elle doutait plutôt de ses capacités avec 3 grammes dans chaque membre. Mais bon, soit. Au moins l’autre brunette semblait moins hystérique et plus sereine. Avisant le stylo que cette dernière lui tendait, elle traça en lettres un peu trop rondes son surnom plutôt que son prénom en entier. Une fois cela fait, dans le silence, elle s’écarta légèrement pour se diriger vers un enfant. Il était accompagné par sa grand-mère et se cramponnait à elle comme si elle était son ancre dans un océan déchainé. Elle lui adressa un sourire. Ce sourire doux qui avait déjà calmé bien des êtres de l’époque d’où elle venait. Elle avait ce sourire éclatant, et pourtant si pur et doux qu’il semblait capable d’apaiser quiconque le regardait. A cette époque, elle pouvait parler, joindre les gestes à la parole. Aujourd’hui, c’était différent, mais elle caressa doucement les cheveux du gamin avant de se redresser dans un regard pour son aïeule. Elle allait s’approcher d’un groupe d’adolescent quand une masse imposante s’écrasa sur le toit du bus.

Nola sursauta et elle aurait sûrement émis un petit cri strident si elle était encore capable de prononcer le moindre son. Elle leva les yeux, comme tous les autres occupants du bus, se demandant ce qui avait bien pu faire ce bruit. Était-ce le chauffeur qu’on avait envoyé sur le métal ? Ou bien la créature qui s’était attaquée à lui ? Ou bien autre chose encore ? Une chose qui était capable de détraquer le moteur du véhicule ? Les questions tournaient dans la tête de Nola. Elle n’était guère certaine que rester dans le bus soit la meilleure des idées… mais elle avait aussi un très mauvais souvenir d’une autre forêt, une autre nuit. Elle frissonna mais, pourtant, fit un pas de côté pour bloquer l’allée du bus quand un adolescent voulut courir pour sortir en hurlant. Elle planta son regard dans le sien avec une sévérité qui lui était peu commune et elle émit un claquement de langue réprobateur. Sous le poids de ses prunelles, elle l’invita à retourner s’asseoir avec ses copains. Si quelqu’un devait sortir, ça serait quelqu’un qui avait un minimum de connaissance sur le surnaturel et la créature qui les attendait dehors. Elle porta à nouveau ses iris vers le jeune homme qui supervisait les choses. Elle ne savait pas s’il était de ces personnes, mais elle l’espérait de tout cœur.



FICHE PAR SWAN. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.



_________________
You were a star, my dear, the brightest in all the skies. But stars burn out, my dear, and everything golden dies. ©️ Candy Apple
raising away the darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Sam 1 Oct - 14:10

       
Le bus maudit

       Intrigue


Ouh là il est pas content Dean. Elle se demanda, vraiment, pourquoi tout le monde se mettait à crier. Ca tambourinait déjà assez comme ça dans sa tête. Tout en flottant de partout. C’était possible, un bus qui vole ? Lorsqu’elle entendit le nom d’Adrastée, elle se tourna de nouveau vers la brunette, oubliant qu’elle avait bavé d’admiration devant ses chaussures il y a quelques secondes à peine. Elle leva la main et lui fit de grands signes.

« ADRASTEEEEE YOUHOUUUUU ON EST LAAAAAA!!! »

Par la suite elle décrocha un peu de ce qui se passait devant. Dean avait l’air de parler de choses qui ne l’intéressaient pas vraiment, pendant que les autres passagers s’interrogeaient sur ce qui était en train de se passer, certains avec beaucoup d’inquiétude. Elle entendit de nouveau son nom, et se tourna vers lui, mécontente.

« Mais je veux pas rester, je veux sortir ! Imagine si le bus explose ! »

Elle ne réalisa pas qu’il aurait peut-être mieux valu baisser d’un ton afin d’éviter de paniquer ceux qui auraient pu l’entendre, mais il était trop tard de toute façon. Ca n’aida pas à améliorer l’atmosphère qui y régnait et était de plus en plus tendue. Bathsheba elle-même ne tenait plus en place, visiblement prête à affronter les dangers à l’extérieur. La grande gigue brune à quelques pas derrière elle prit de nouveau la parole, visiblement apte à prendre les choses en main. L’échange de prénom lui sembla absurde, mais après tout pourquoi pas.

«  Je m’appelle Bathsheba, soyons amis pour la vie. Bon, on peut sortir maintenant ? »

Elle s’interrompit, percevant des sons étranges. Les substances qu’elle avait ingurgitées rendaient ses sens encore plus éveillés que d’ordinaire.

« Qu’est-ce que… »

Elle fut bien forcée de s’interrompre, lorsque quelqu’un ou quelque chose s’écrasa violemment sur le toit du bus. Elle sursauta, comme la très grande majorité des occupants du véhicule. Bon, cette fois, c’en était assez. Elle n’avait aucune intention de terminer écrasée comme une grosse crêpe ! Elle ne savait pas ce qui se trouvait dehors mais de toute façon il y avait tout un tas d’humains susceptibles de servir d’appât si jamais elle avait besoin de s’enfuir.

« Bon, faites ce que vous voulez, moi je me casse d’ici ! »

Elle bouscula sans ménagement ceux qui se trouvaient devant elle et passa la porte sans la moindre hésitation.

« Putain, il fait froid ! »

Puis, sur ces belles paroles, elle disparut dans la nuit.


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Dean A. White



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 823
PROFESSION : Difficile à dire. Dean est ancien observateur, depuis, il vadrouille ici et là , gagnant sa vie avec des petits job malhonnêtes pour la plupart.
LOCALISATION : Chez ta mère.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   Jeu 20 Oct - 12:41

THRILLER NIGHT
Le bus maudit

feat Dean A. White - Bathsheba Tallis - Fionola Koskinen - Annabelle Lafont - Asgeir Halvard - Adrastée d'Acanthe.






Été 1990

Je commence sérieusement à faire un blocage. Diriger autant de personne n'a jamais été mon fort. Et pourtant, pour une raison que j'ignore, je suis le premier couillon avoir pris les directives. Maintenant, j'ai plus qu'à assumer autant que faire ce peut. Je renifle, inspire longuement et écoute chaque individu. Certains n'ont rien de bien éloquent à dire. Surtout la cinglée qui s'agite dans tous les sens en hurlant.

- Moi c'est Dean, je fais sans m'occuper de Bathseba, maintenant on trouve une solution et on arrête de ...

BAM.

Un claquement sourd, un bruit déchirant à faire hurler le métal de la toiture. Tout le monde lève les yeux, ou presque. Ca sent encore mauvais ... J'ignore ce qu'il y a au-dessus de nos têtes, mais j'imagine facilement le corps du chauffeur étalé dans une position surnaturelle. J'essaie à nouveau de calmer le jeu, mais l'autre furie m'en empêche en sortant du bus.

- BATHSHEBA. REVIENS ICI TOUT DE SUITE, je m'époumone d'un air rageur.

Je me détourne, pointant mon index sur les passagers.

- ... Oh, et puis merde. Faites ce que vous voulez, j'suis pas votre mère.

J'en ai ras le bol, et j'ai pas à leur dire ce qu'ils doivent faire. Si un boulet sort, il saura à quoi s'en tenir. J'enrage intérieurement en poursuivant la saloperie de goule dehors.

- Bath, t'es malade ou quoi ? Tu veux te faire tuer ? Qu'est-ce que tu regardes ? je lâche avec humeur en me détournant pour suivre son regard, mes iris azures se plantant sur le toit du véhicule.

- ... Oh la vache, c'est quoi cette merde ?! »





Made by Lunatic Café


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe   

Revenir en haut Aller en bas
 
THRILLER NIGHT - Le bus maudit || Rp de groupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shadow Night
» Groupe calendar
» GROUPE RASA
» Fight Night Round 4
» [Multimédia] Nouvelle musique du groupe Cryoshell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: SUD - EST
-
Sauter vers: