THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
L'instant funèbre



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 21/01/2016
MESSAGES : 337


MessageSujet: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Jeu 28 Juil - 1:13

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert - Ezeckiel White






Été 1990

L'astre soleil déclinait à peine lorsque les premières notes pulsèrent au sein de la vieille maison. Grande et délabrée, abandonnée depuis bien des décennies, pour autant les rumeurs effleuraient cette édifice depuis seulement quelques semaines. Maison désœuvrée. Maison isolée. La bâtisse est suffisamment loin de la civilisation pour permettre à la jeune population de s'adonner à une nuit de pure débauche... Le mot a été lancé, fête. Cette rumeur avait enflé auprès des lycéens et de tout les fêtards en manquent de sensation forte. La prétendue nature hantée de la maison est présentée comme un argument.

Curieux ou simple fêtard, le thème de cette soirée est la mise à l'honneur des années 80 et le passage des années 90. Bien évidemment, nombreux sont ceux se moquant éperdument du thème. Bières et autres alcools commencent déjà à couler à flot. La musique bat son plein et la population commence à se faire dense dans cette grande maison. Amusez-vous bien.  

HJ → Le PNJ voit tout. Il sait tout... et il n'hésitera pas à intervenir lors de cette intrigue pour vous malmener un p'tit peu.  




Made by Lunatic Café


_________________
where is my demon hide
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instant-funebre.forumactif.org
avatar

Help me close my eyes
Alex M. Godefroid



Gros boulet - Ceci n'est pas la tueuse.
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 348
PROFESSION : Serveuse/Chanteuse dans un groupe de rock, enfin, ça c'était avant le bordel, les vampires, toussatoussa.
LOCALISATION : Dans ton cul au fond à droite, connard.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Ven 29 Juil - 20:08

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert  - Ezeckiel White






Été 1990

C'est pourtant pas compliqué à piger ! Une simple petite sortie, toute innocente. Je termine ma nicotine en bâton que j'écrase sous ma rangers. Le thème est simple, mais j'ai gardé mon collier tatouage, mon t-shirt moulant dévoilant mes bras et mon nombril et ai opté pour un short et des bottines. Il fait une chaleur à crever cet été, juillet se termine bientôt pour laisser le passage à un mois d'août sûrement encore plus caniculaire. J'inspire longuement, enfonce mes dextres dans les plies de ma chemise à carreaux enroulée autour de ma taille et fixe le manoir. Ma queue de cheval bat  l'épiderme de mon cou à cause du léger courant d'air frais des plus bienvenus. Mais je sais que le plaisir sera de courte durée. J'imagine qu'avec le monde présent ici, la chaleur à l'intérieur sera étouffante. Mais j'ai pas pu m'en empêcher. Ca été plus fort que moi de me faufiler à hors du QG. Après tout, j'attends toujours que les autres potentielles arrivent. J'ai juste la malchance d'être accusée d'être la tueuse à cause de mon petit problème. Franchement, faut être abruti pour me confondre avec l'élue ! Je sors une main de ma poche, trifouille l'autre collier qui pend à mon cou et soupire à nouveau. Cette babiole magique alertera Ezeckiel s'il m'arrive quelque chose, non ? Alors à quoi bon me cloîtrer dans cette foutue prison dorée ! Non, c'est décidé, j'ai le droit de m'amuser un peu. L'annonce de ma condition me bousille déjà suffisamment comme ça. C'est donc d'un pas décidé que j'avance dans l'allée, bien déterminée à m'éclater comme une folle !



Made by Lunatic Café


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Ven 29 Juil - 20:44

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert  - Ezeckiel White






Été 1990

Le collier s’était mis à briller au beau milieu de sa lecture, sans raison particulière. Parce qu’Alexandra était bien sagement consignée dans sa chambre, n’est-ce pas ? Bon sang, qu’il avait été stupide de penser que ce soir serait un soir comme les autres. En un sens, il ne pouvait pas en vouloir à la jeune femme de s’offrir une escapade nocturne : en raison de sa force phénoménale, les vampires et les démons lui courraient après, persuadés qu’elle était l’Elue, alors il avait fallu trouver un moyen efficace de la protéger. Le QG semblait être la meilleure alternative – c’était ça, ou la cloîtrer chez Ezeckiel le temps que toute cette affaire se tasse. A cette pensée, il eut un frisson désagréable. Non, qu’elle soit ici était mieux. De toute façon, il n’avait loué qu’un appartement banal et passait la majeure partie de son temps au QG. Là où il pouvait avoir un œil sur elle, là où il pouvait l’entraîner et tenter de fourrer dans son crâne des préceptes abstraits comme la prudence, les devoirs d’une Potentielle, ce genre de choses. Sauf qu’il avait fallu qu’elle fasse le mur, comme une foutue adolescente. N’avait-elle pas conscience des risques auxquels elle s’exposait ? Inutile de dire qu’entre sa disparition et le médaillon-boule à facettes, Ezeckiel était d’humeur particulièrement exécrable. Et il était inquiet, aussi, mais il se gardait bien de le montrer. Il aurait tout le loisir de passer ses nerfs à vif sur Alexandr lorsqu’il remettra la main sur elle.

Il avait chargé sa voiture avec toutes sortes d’armes une semaine auparavant, gardant toujours à portée une arbalète et un flacon d’eau bénite. Suivant les pressions de son médaillon activé par le sort de localisation, il resta le pied au plancher pendant tout le trajet. L’idée de risquer un accident ne l’effleura même pas. Où était passée cette foutue… Il gronda, resserrant sa prise sur le volant, passant ses vitesses avec des gestes brusques et fermes. Elle allait l’entendre, qu’elle le veuille ou non ! Et s’il la chopait à chanter quelque part, il n’hésiterait pas à la prendre sur son épaule comme un sac à patates. En priant pour qu’elle ne lui déboîte pas l’épaule, évidemment, mais c’était le genre d’incident qui pouvaient arriver avec elle.

Il vit les voitures stationnées à la ronde avant d’apercevoir le manoir, ou même les petits groupes qui rejoignaient l’endroit. Forcé de ralentir l’allure, il se gara entre deux arbres et marcha à vive allure. Ses prunelles guèdes sautaient d’un bout à l’autre de son champ de vision, cherchant le visage d’Alexandra parmi ceux présents. Il ne savait pas où il était tombé, mais il n’aimait pas ça. Ça ressemblait bien trop à une fête, et là où l’alcool coulait à flots, les vampires n’étaient jamais loin. Surtout dans un endroit aussi paumé. C’était plus facile de tomber sur des crétins, dans ce genre de rassemblement. Bon sang, Alex, t’es où ? Il bouscula quelques personnes sur son trajet, laissant le médaillon lumineux – caché sous son tee-shirt, pour éviter d’attirer trop l’attention – le guider. Finalement il la trouva, avec son haut trop court, son short encore plus court et ses énormes rangers. Il aurait pu dire quelque chose à ce propos, néanmoins il se contenta de l’attraper par le coude pour la faire pivoter vers lui.

« Godefroid, qu’est-ce que tu fous ici !? »

Ici. Au beau milieu de fêtards. Sans protection. Et surtout… hors de danger. Maintenant qu’il était arrivé auprès d’elle, le médaillon s’était éteint. Mais qu’il se soit activé alors qu’elle n’était pas en danger était plus mauvais signe encore. Quelque chose l’avait détraqué. Sans cérémonie, il tira sur le collier de la jeune femme, dévoilant le bijou qu’il examina d’un œil expert.

« What the hell… ? » Il croisa le regard furibond d’Alexandra, relâcha le pendentif et lui rendit son air renfrogné. « Bon, je regarderais ça plus tard. Viens, on rentre. »

Comme si elle allait se plier à ses exigences pour une fois. L’espoir fait vivre.




Made by Lunatic Café



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
Rebecca Lafont



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2016
MESSAGES : 180
PROFESSION : Etudiante Universitaire

MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Ven 29 Juil - 21:44


Une fête organisée dans un vieille maison ? Je suis partante pour m’y rendre, peu importe le thème de cette dernière. Le but pour moi est de me changer les idées, faire la fête et boire à en perdre la tête. De plus, je suis certaine que je vais faire des rencontres intéressantes que cela soit du côté des filles que celui des garçons. Vu que je ne compte pas me déguiser au thème de la soirée, j’enfile un jeans, un t-shirt, mes baskets et ma veste pour me rendre à l’extérieur de l’appartement. Etrangement, mes deux bécasses de colocataires ne sont pas présentes et je suis certaine qu’elles sont parties pour se rendre à la fête. J’espère que je n’aurai pas à les supporter là-bas car elles risquent de me gâcher la soirée.

Marchant tranquillement dans la rue, j’ai la vague impression d’être suivie et pourtant, quand je me retourne ou que je jette un regard par dessus mon épaule, il n’y a personne. Etrange, n’est-ce pas ? Bref, je ferai mieux de ne pas en prendre compte sinon ça risque de devenir une seconde raison pour me gâcher la soirée. Finalement, j’arrive assez rapidement à destination et il faut reconnaître qu’il y a du monde. M’arrêtant subitement pour observer les personnes présentes, l’une d’entre elle se permet de me bousculer en passant.

« Sans gênes… et surtout ne t’excuses pas… » M’exprimais-je à voix haute avant de murmurer. « …Pauvre type… »

La moindre des choses est de présenter ses excuses quand tu bouscules une autre personne mais visiblement, cet inconnu s’en moque éperdument. Avançant tranquillement, je remarque que ce dernier vient de rejoindre sa copine et il faut reconnaître que cette dernière est assez mignonne. Au passage, celui qui m’a bousculé n’est pas si mal et je pense que cette soirée va être assez compliquée pour faire un choix concernant mon cavalier ou ma cavalière.

« Je sens que je vais me plaire ici… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Adeline Prevert



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2016
MESSAGES : 51
PROFESSION : Coach Sportive
LOCALISATION : Chez moi ou dans ma salle de sport...
Oh oh....

MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Sam 30 Juil - 17:57



THRILLER NIGHT - La maison hantée
ft Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont -  Ezeckiel White


Un fête était organisé dans une vieille maison qui n'appartenait apparemment plus à personne depuis des années... Quoi de mieux pour se changer les idées après tout ce qui été arrivé à Adeline ces derniers temps ? Elle avait revu Cora qui était pourtant censé être morte depuis un moment... Elle avait aussi rencontré une jeune femme qu'elle avait "sauvé" lors d'une attaque de lycan... Elle était certes désormais une lycanne mais elle avait l'air de bien le vivre au final, elle était surtout contente d'être en vie et tout cela c'était grâce à Ade. Enfin elle avait rencontré une jeune femme tout droit sortie de ses rêves, elle était sublime, charmante et surtout adorable avec un accent chantant magnifique ! Elle rêvait déjà de la revoir depuis la soirée qu'elles avaient passé à discuter en faisant du sport... Depuis la mort de son maris la jeune femme était devenue très libre sexuellement et pour la première fois de sa vie elle envisageait la fin de celle-ci au côté d'une femme...
Le soleil était en train de se coucher lorsque la jeune femme commença à marcher vers la maison de la fête. Elle avait mit pour l'occasion un pantalon à pate d'éléphant et un t-shirt avec des fleurs, c'était ce qu'il lui avait semblait le mieux pour le thème qu'elle avait pu voir sur les tracts qui avaient été lancé dans la semaine, années 80... Bien sûr elle savait que certains ne viendraient que pour boire et trouver quelqu'un à sauter mais bon autant essayer de respecter un minimum ces valeurs et elle ne se voyait pas manquer de respect aux personnes ayant eu l'idée du thème ! Alors qu'elle arrivait devant la maison elle fut dépassé par un homme qui avait l'air des plus énervé. Il prit la direction de la maison bousculant au passage une jeune femme qui peste ouvertement contre lui faisant sourire Adeline qui lui dit doucement :

" Il n'a pas l'air d'avoir de manière celui-là ! J'espère que tous ne sont pas comme ça ce soir ! "

Elle entendit l'homme appeler quelqu'un "Godefroid" et se diriger vers une jeune femme. Apparemment c'était elle qu'il cherchait et il voulait d'ailleurs partir avec elle alors que celle-ci avait plutôt l'air de vouloir passer une soirée tranquille et amusante ici... Devait-elle s'en mêler ? La jeune femme à qui elle avait parlé avoua qu'elle pensait se plaire dans cette maison pour cette soirée. Tout le monde avait le droit de s'amuser et ce n'était pas cet homme qui allait jouer le semeur de trouble alors que la soirée allait juste commencer ! Fronçant les sourcils elle s'approcha de la jeune femme et de l'homme ayant oublié la politesse et se mettant entre eux elle jaugea celui-ci de haut en bas avant de se racler la gorge et de dire avec un aplomb qui ne lui ressemblait pourtant pas :

" Cette jeune fille n'a pas l'air de vouloir vous suivre. Vous ne pourriez pas la laisser tranquillement profiter de la soirée et vous détendre par la même occasion ? Par exemple vous pourriez vous excuser au près de la personne que vous avez bousculé en arrivant et qui se trouve juste derrière vous. "

Elle montra de la main la jeune femme qu'il avait bousculé en arrivant. Elle ne savait pas si cela fonctionnerait mais au moins elle aurait essayé d'aider la jeune femme qui voulait juste passer une bonne soirée sans avoir cet homme sur le dos. Non pas qu'elle connaisse la vie de celle-ci mais une fois proche des deux cela crevait les yeux...

made by lizzou

_________________
¤¤¤

Moi poissarde ? Non... Demandez à mon canapé...

¤¤¤



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Mar 2 Aoû - 13:05


La maison hantée
Alex & Lagertha & Coraline & Rebecca & Adeline & Ezeckiel

Lagertha ne disait jamais non à une soirée. Elle était une fêtarde dans le sang, avide de musique et de corps contre le sien. Si elle ne buvait souvent que très peu, elle se savait pourtant résistante à la boisson et elle avait bien l’intention de se savourer quelques bières ce soir. C’était l’un des comédiens du spectacle sur lequel elle travaillait qui lui avait fait passer le mot concernant la fête dans une soi-disant maison hantée. En soi, que la bâtisse soit hantée ou non, elle n’en avait rien à faire, mais elle se disait que c’était là l’occasion de se détendre un peu et de faire quelques rencontres. Après tout, elle n’avait pas encore eu l’occasion d’en faire beaucoup, passant son temps entre l’appartement et la Comédie Française. Elle avait bien été dans quelques boîtes de nuit, mais ce n’était pas vraiment pareil. Elle y avait cherché la lascivité des corps pour oublier une dure journée de travail et non pas vraiment à retenir les noms de ceux qu’elle croisait. Ce soir, c’était différent. Si elle tombait sur des personnes intéressantes, elle espérait bien rester en contact avec elles.

Lagertha s’était simplement vêtue d’un mini-short en jean qui laissait voir ses jambes certainement pas longues et fines comme celles des mannequins qu’on commençait à voir partout, mais musclées et fuselées par des heures de sport, d’un débardeur blanc tout simple et d’une paire de baskets de la même couleur. Elle ne portait aucun autre bijou que les boucles d’oreilles que sa mère lui avait offertes pour son dernier anniversaire, et avait attaché ses longs cheveux blancs en une queue de cheval haute qui venait caresser ses épaules nues à chacun de ses pas. Elle avait du prendre le métro pour rejoindre la fameuse maison hantée et, sortant de l’ouverture vers les profondeurs, l’écossaise fut frappée encore une fois par la chaleur moite et épaisse qui caractérisait ce juillet caniculaire. Elle poussa un soupir las mais se dirigea quand même vers le lieu de la fête. Elle devait y retrouver les quelques comédiens qui lui avaient parlé de la soirée mais elle avait bien l’intention de ne pas passer tout son temps en leur compagnie. Elle était là pour penser à autre chose qu’au boulot.

Arrivée sur place, Lagertha jeta un coup d’œil à la ronde. Plusieurs voitures étaient garées le long de la route, quelques personnes étaient encore devant, et sûrement bien plus à l’intérieur. La musique diffusait jusque sur la rue et elle s’avança. Une voix familière lui fit tourner la tête et elle remarqua alors la jeune femme qu’elle avait rencontrée au club de sport. Elle allait lui faire un signe de la main, quand, détaillant un peu plus la scène sous ses yeux, elle se rendit compte qu’un soupçon de grabuge devait se jouer là. Glissant les pouces dans les poches arrières de son micro-short, la jeune femme s’approcha du groupe et se glissa à côté d’Adeline. Hey ! What’s happening in here ? demanda-t-elle, sourcils légèrement froncés. Elle n’aimait pas, mais alors pas du tout, les injustices, alors si le blondinet cherchait la merde, il la trouverait.



FICHE PAR SWAN. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
© Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
Coraline Price



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 06/06/2016
MESSAGES : 487
PROFESSION : Ancienne infirmière, mais sans emploi à présent qu'elle est morte
LOCALISATION : Dans sa maison


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Mer 3 Aoû - 20:46

       
Thriller Night

       Intrigue


Depuis quelques jours, elle se trouvait dans un état d’anxiété avancé. C’est simple, elle ne tenait plus en place. Cela remontait au jour où elle avait rencontré un détective qui se disait capable de retrouver la trace de son mari. C’était là tout ce qu’elle désirait, et elle vivait dans l’attente des informations qu’il pourrait lui apporter. En attendant, elle n’avait pas abandonné l’idée de faire quelques recherches de son côté. De mémoire, elle avait noté tous les noms de ceux qui avaient pu fréquenter Sam. A sa grande surprise, la liste était extrêmement courte. Elle avait du mal à croire qu’elle n’avait pas davantage de souvenirs à ce sujet. Elle devrait donc faire avec.

Elle était enthousiaste, au départ. Du moins jusqu’à ce qu’elle voie la bâtisse où l’une des adresses l’avait menée. Elle se retrouva devant une demeure assez laide, perdue au milieu de nulle-part. Mais ce n’est pas ce qui l’inquiétait le plus : les environs étaient bondés de jeunes gens occupés à faire la fête. Inutile de dire qu’elle n’avait plus vraiment l’habitude de ce genre d’ambiance. Après tout ce temps passé pratiquement seule, c’était même plutôt effrayant. Elle comptait rentrer chez elle, et pourtant elle ne pouvait nier que cette foule exerçait néanmoins une certaine attraction. Sans s’en rendre compte, elle était devenue curieuse en découvrant qu’elle pouvait être vue par d’autres. Elle ne comprenait pas encore très bien comment c’était possible, ni même comment tout ceci fonctionnait. Elle savait simplement qu’aussi incroyable que cela puisse paraître, certains individus pouvaient la voir, l’entendre et la toucher comme si elle avait été encore en vie. Et elle aurait aimé savoir si l’un de ceux-là le pouvait aussi.

Avant même de se poser davantage de questions, elle se retrouva mêlée tant bien que mal à la foule. A sa grande surprise, elle se retrouva bousculée d’un côté, tandis qu’on lui passait à travers de l’autre. Malheureusement elle avait du mal à distinguer les uns des autres. Elle ignorait franchement ce qu’elle était venue chercher ici. Il était évident que la personne qu’elle recherchait ne vivait pas ici, ou alors elle avait des habitudes de vie plutôt singulière. Et très mauvais goût en matière d’aménagement. Elle aurait parié que la demeure était déserte depuis des lustres. Seule, elle ne s’y serait sans doute pas risquée, mais dans cette ambiance, elle ne semblait pas réellement effrayante.

Sans savoir comment, elle se retrouva à un moment avec un verre à la main. Qu’elle ne pouvait pas voir. Elle s’avança néanmoins, oubliant que les humains ordinaires présents verraient un verre se balader seul dans les airs. Quoique personne ne sembla vraiment y faire attention. Elle en était à se demander ce qu’elle était supposée faire lorsqu’elle entendit une voix qu’elle connaissait. Ne croyant pas à cette heureuse coïncidence, elle se précipita dans sa direction et reconnut sa propriétaire.

« Adeline ! »

La jeune femme semblait courroucée, et Coraline regarda avec curiosité le petit groupe qui s’était formé, sans savoir que l’un d’eux était un simple humain et qu’elle tenait toujours son verre à la main…


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Alex M. Godefroid



Gros boulet - Ceci n'est pas la tueuse.
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 348
PROFESSION : Serveuse/Chanteuse dans un groupe de rock, enfin, ça c'était avant le bordel, les vampires, toussatoussa.
LOCALISATION : Dans ton cul au fond à droite, connard.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Jeu 4 Aoû - 15:37

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert  - Ezeckiel White






Été 1990

Presque. J'y étais presque ! Mes guibolles se figent automatiquement alors que la voix de l'autre emmerdeur explose à travers la foule. Forçant mon corps à suivre le mouvement. Pour un peu qu'il aurait pu me jeter un sort, cet espèce d'enfoiré. Je grince des dents, me détourne lentement et jette un coup d'oeil sombre à Ezeckiel.

« - Qu'est-ce que tu fous là, White ! je grogne en reculant machinalement

Je le fixe, me force à relever le menton et grimace. Il est trop haut ! Le blond affiche son éternelle tronche de rancune. Pas content le White ! Je fais la moue, soupire longuement et avise la petite babiole illuminée qu'il tient dans ses mains. Le médaillon ? Je baisse mes onyx troublées vers son jumeau pendu à mon cou. Le miens est normal, sans quoi j'aurai senti sa chaleur entre mes clavicules.

- Hein ? Mais ... Attends, c'est normal ça ? je demande en réalisant que le sien vient de s’éteindre.

Si on ne compte pas le fait qu'il n'y a aucun danger ici ... Je m'apprête à m'enfuir, vivement entraînée à l'intérieur par mon observateur.

- Eh oh, bah les pattes Cow-boy ! je proteste en me dégageant. Je peux marcher toute seule. Franchement t'abuse, c'est qu'une petite fête de rien du tout ! je râle, réalisant parfaitement l'ironie de mes propos. On est dans un manoir déjà bondé de monde.

Aussitôt fait, j’enclenche la marche vers l'édifice, interrompue par une brune furibonde. Cette dernière fonce droit vers Ezeckiel. S'en suit une suite inexplicable. Des tas de filles enragées. Mes billes écarquillées sont rapidement suivies par mon éclat de rire tonitruant. Alors ça, c'est absolument génial. J'en ris aux larmes, jusqu'à me plier en deux avant de me reprendre. Le souffle difficile, je renifle et frappe l'épaule de l'observateur d'une force si brute, que je le sens partir en avant.

- J'savais pas que t'étais si populaire ! Allez, J'ME CASSE. MERCI LES FILLES

Y m'en fallait pas plus pour me carapater vite fait bien fait à l'intérieur, bien trop contente d'avoir une excuse pour fuir White.

M'enfonçant à l'intérieur de cette fête.
Sans me douter que je viens de mettre les pieds droit en enfer.




Made by Lunatic Café


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Lun 8 Aoû - 7:31

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert  - Ezeckiel White






Été 1990

Ezeckiel n’était évidemment pas misogyne – après tout, il était bel et bien conscient que le pouvoir le plus puissant résidait dans les mains d’une Elue – mais après ce soir il risquait de développer une certaine rancœur envers la gente féminine. Alexandra tenta dans un premier temps de lui fausser naturellement compagnie, arguant que cette fête n’était pas aussi ingérable qu’elle en avait l’air, puis une furie brune lui sauta pratiquement dessus pour lui inculquer les bonnes manières. Le tout premier réflexe de l’Observateur, en gamin bien élevé, fut de vouloir lui demander poliment de quoi elle pouvait bien se mêler. Et au fur et à mesure qu’elle prenait de l’assurance, prenant à partie une autre jeune femme qu’il aurait soi-disant bousculée, il sentit le muscle de sa mâchoire se contracter douloureusement. Reste calme, reste calme, ce n’est pas le moment de perdre de vue l’essentiel : ramener Alex au QG. Il entrouvrit les lèvres, cherchant rapidement un alibi pas trop foireux à balancer, quand une autre donzelle – blonde cette fois – se pointa aux côtés de la justicière. Merveilleux ! De mieux en mieux ! Il se pinça l’arête du nez en retenant un grondement, perdant une demi-seconde des yeux sa Potentielle. Incapable de percevoir le fantôme qui venait de se mêler à eux, il sursauta néanmoins en entendant le rire tonitruant d’Alexandra. Ce n’était vraiment pas bon signe. Prise d’un fou rire qu’il aurait pu juger de communicatif s’il n’en était pas la cible, elle le bouscula finalement d’une ruade sauvage. Foutue force. Il tituba un instant, secouant son épaule d’un mouvement convulsif.

« J'savais pas que t'étais si populaire ! Allez, J'ME CASSE. MERCI LES FILLES. » « Non, non, non, non, no- »

Il tendit les doigts dans sa direction, n’effleurant qu’une mèche sombre avant qu’elle ne disparaisse dans la masse. Pénétrant de fait dans le manoir encore plus bondé qu’une piscine un jour de canicule. Un juron incompréhensible échappa à Ezeckiel. Il se tourna à demi vers la brune scandalisée, portant pour ses orbes guèdes sur vers Rebecca.

« Primo, je suis désolé. » L’excuse ne lui écorchait pas les lèvres autant qu’il ne l’avait craint. Il n’aimait pas être bousculé non plus, même si la plupart des gens évitaient de se cogner contre ses larges épaules. Mais il y avait toujours des imprudents partout et en un sens, il estimait avoir un passe-droit, même à usage unique, pour toutes les fois où on l’avait malmené d’un bout à l’autre du trottoir comme une vulgaire bille de flipper. « Deuxio… » /Alors que ses prunelles se tournaient vers Adeline, il remarqua pour la première fois le phénomène paranormal. Un verre qui tenait seul dans les airs. Il se figea, clignant des yeux avec la terrible sensation d’avoir laissé sa Protégée s’engouffrer la tête la première dans la gueule du loup. « … J’ai pas le temps pour ces conneries. ALEXANDRA ! » Si les fantômes n’étaient pas toujours de mauvais augure, il n’en restait pas moins que le pendentif l’avait averti d’une menace et que cet endroit ne lui revenait absolument pas. Crétine de Godefroid. « Prenez ce conseil et tirez-vous d’ici ! Get out of here, folks ! » balança-t-il nerveusement en s’élançant vers l’entrée. « Je déteste avoir raison. »

Où était passée cette fichue Potentielle ? En franchissant le pas de la porte, un lourd frisson lui parcourut l’échine. Son instinct de survie lui hurla de faire demi-tour, pressentant une présence surnaturelle guettant les pauvres hères venus en quête d’une fête. Mais il continua plus avant, fendant la foule et arpentant les premiers corridors avec détermination. Il ne repartirait pas sans Alex.




Made by Lunatic Café

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
Rebecca Lafont



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2016
MESSAGES : 180
PROFESSION : Etudiante Universitaire

MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Lun 8 Aoû - 11:22


Alors que je viens d’être bousculée par cet inconnu, j’ai tous les droits pour pester car il n’a pas pris la peine de s’excuser et le manque de politesse est quelque chose que je n’apprécie pas chez les autres. D’ailleurs, une jeune femme ayant remarqué la scène, s’est rapprochée de moi pour me donner son avis sur cet individu et je ne peux qu’acquiescer suite aux paroles de cette dernière.

« C’est ce que j’ai remarqué et si tous les hommes présents sont comme lui, je crains le pire pour cette soirée qui risque de devenir très ennuyante. »

Je ne vais pas lui avouer que je suis également attirée par les femmes afin d’éviter de la faire fuir, surtout que mon interlocutrice est assez jolie, il faut le reconnaître. D’ailleurs, cette dernière s’est empressée pour rejoindre l’inconnu qui m’a bousculé auparavant afin d’engager la discussion avec lui vu qu’il semble agacer une autre fille. Vu que je suis curieuse, j’en profite pour me rapprocher un peu pour écouter la conversation sans pour autant m’en mêler et j’avoue avoir retrouvé le sourire suite à l’arrivée de cette brune. Peut-être que si elle est toute seule, je vais essayer de passer la soirée en sa compagnie sans pour autant tenter quelque chose, à moins qu’elle fasse le premier pas.

Une nouvelle arrivante, blonde cette fois, pointe le bout de son nez et vient se mêler à notre petit groupe pour savoir ce qui se passe. J’adresse un fin sourire à cette dernière et je porte mon regard sur le seul homme du groupe pour voir que ce dernier semble faire une drôle de tête en observant une autre jeune femme avec un verre à la main. Pourquoi il l’observe de cette façon ? Surtout que la jeune femme en question semble connaître celle qui s’appelle Adeline, la jeune femme qui a discuté avec moi un peu plutôt. Alex profite de la fausse popularité de son poursuivant pour lui fausser compagnie et ce dernier se lance à sa poursuite, ne voulant pas la laisser profiter de la soirée. Visiblement agacée de voir cet homme agir de la sorte, je décide de le suivre, histoire de lui dire ma façon de penser sur son comportement. On s’enfonce dans la foule à l’intérieur de la vieille bâtisse et je lui attrape le bras pour le forcer à se retourner vers moi.

« Hey, tu n’as pas compris qu’elle ne veut pas partir avec toi ? Si tu continues à l’empêcher de vouloir s’amuser, je te botte les fesses et crois-moi, je suis capable de le faire du haut de mon mètre soixante-huit. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Alex M. Godefroid



Gros boulet - Ceci n'est pas la tueuse.
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 348
PROFESSION : Serveuse/Chanteuse dans un groupe de rock, enfin, ça c'était avant le bordel, les vampires, toussatoussa.
LOCALISATION : Dans ton cul au fond à droite, connard.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Jeu 1 Sep - 7:36

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert  - Ezeckiel White






Été 1990

Ce qu'il y a de con, dans cette histoire, c'est que je tenais presque ma fugace liberté. Du bout des doigts. Je l'avais ! Alors, pourquoi, dans un élan de doute, je tourne le menton pour aviser la brune qui s'égosille sur Ezeckiel ? Parce que, trop bonne, trop conne. J'hésite, bousculée par les passants alcoolisés et les nouveaux arrivants encore frais. Ou pas. Je renifle, grogne entre mes dents et avise l'intérieur, puis le blond. D'un autre côté, j'explique moyennement le coup du collier. C'est la première fois qu'il déchante depuis que je l'ai. Soit, pas si longtemps que ça, mais quand bien même. Je soupire longuement, m'apprête à faire demi-tour avant d'être alpaguée par un type. Son sourire en dit long, autant que son regard pétillant. Mais à en juger par sa main bouillante, il n'est certainement pas un cadavre ambulant. D'ailleurs, il est même très, très, très mignon, le bougre. Le même sourire se plaque contre mes lippes roses, et j'oublie totalement ce que j'avais à faire.

« - Salut, qu'il dit.
Du sexe plein le timbre.

Oh. Mon. Dieu.
Débauche party dans quatre, trois, deux ...

Sourire colgate.

- Salut ... »

Bordel, ce sourire et cette tignasse !
Comment je m'appelle, déjà ?




Made by Lunatic Café


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Sam 3 Sep - 11:09


La maison hantée
Alex & Lagertha & Coraline & Rebecca & Adeline & Ezeckiel

Au final, la demoiselle avait profité de tout le tantrum causée par les autres membres de la gente féminine pour s’éclipser. Lagertha ne put s’empêcher de saluer la prouesse d’un sourire en la voyant filer vers la maison d’où la musique sortait. Finalement, Adeline n’avait pas tant besoin que ça d’expliquer les choses. Le jeune homme devait être une sorte de grand frère, ou de chaperon, ou quelque chose comme ça et l’inconnue ne devait pas avoir le droit de venir à la soirée et voulait la ramener… là où ils devaient habiter ou peu importe. Encore un qui voulait la suprématie des mâles et brider la liberté des femmes. Il commença néanmoins à s’excuser mais elle ne lui prêtait déjà guère plus d’attention. A la place, elle se tourna vers la demoiselle qui avait abordé la propriétaire du club de sport et lui lança un sourire avenant et malicieux. Après tout, elle était là pour s’amuser et pas s’éterniser sur un homme qui, à ses yeux, n’en valait pas la peine. Elle mettait toujours un point d’honneur à ne garder dans sa vie que ce qu’elle trouvait intéressant et distrayant. Elle n’avait pas besoin de morosité et d’agacement.

Lagertha s’approcha donc de la jolie demoiselle qui avait un verre à la main, un sourire aux lèvres. Hi ! I’m Lagertha. How are you ? Can I ask you where you got that drink ? I’m so thirsty ! Elle espérait bien que la jeune femme comprenne l’anglais… Sinon elle allait devoir baragouiner le peu de français qu’elle connaissait… Son regard se porta vers la bâtisse et elle fit signe à la brunette de la suivre vers le perron. Après tout, les boissons devaient bien être à l’intérieur. They said the house were haunted. Do you know if that’s true ? It could be fun ! Do they have ouija boards ? Elle cherchait surtout à faire la conversation et à rejoindre la fête. Ses yeux balayèrent la foule déjà présente à l’intérieur, s’attardant sur quelques silhouettes qui les paraissaient particulièrement intéressantes. Oh, assurément, elle allait bien s’amuser ce soir. Mais d’abord, il lui fallait un verre. Elle reporta alors ses iris clairs sur la demoiselle et attendit qu’elle la guide.



FICHE PAR SWAN. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.


_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
© Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
Coraline Price



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 06/06/2016
MESSAGES : 487
PROFESSION : Ancienne infirmière, mais sans emploi à présent qu'elle est morte
LOCALISATION : Dans sa maison


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Sam 3 Sep - 20:49

       
Thriller Night

       Intrigue


Elle ne comprenait pas grand chose à la situation, mais elle avait l’impression que tout le monde avait sans doute un peu trop dramatisé les choses : la jeune femme ne semblait ni apeurée, ni en danger, elle tourna les talons pour s’occuper d’autre chose, les laissant tous plantés là, au plus grand désarroi de l’homme qui visiblement la connaissait. Un amoureux éconduit, peut-être ? En tout cas il leur recommanda de sortir d’ici au plus vite avant de se précipiter à l’entrée à son tour. Coraline avait beau être de nature peureuse, elle ne le prit pas un instant au sérieux, jugeant qu’il était très probablement saoul. En tout cas la jeune femme donnait tout l’air d’être parfaitement capable de prendre soin d’elle même, et ne la connaissant pas, la fantôme n’y songea plus.
Son attention se concentra plutôt sur une voix, qui appartenait à une très jolie blonde et s’adressait visiblement à elle. Non seulement quelqu’un tentait de converser avec elle, mais en plus dans sa langue maternelle. Elle avait du mal à croire à sa chance et son sourire s’élargit.

« Hi, I’m Coraline, so nice to meet you! » lui répondit-elle avec peut-être un peu trop d’enthousiasme. Elle baissa les yeux vers son verre, se rappelant soudainement qu’elle le tenait à la main. « Oh, you can have it. Some guy over there gave it to me but I’m not thirsty. »

Elle lui tendit le gobelet sur ses mots. Etrangement, elle avait l’impression d’être de retour au premier jour de l’école élémentaire, lorsqu’elle avait été si heureuse d’une autre petite fille lui adresse la parole, tentant visiblement de devenir son amie. C’était totalement puéril, mais ça n’en était pas moins son état d’esprit actuel. Si elle avait été en train de boire d’ailleurs, les paroles de Lagertha lui auraient probablement fait recracher tout le liquide. Elle écarquilla les yeux, se demandant l’espace d’un instant si son interlocutrice savait, ou cherchait à la démasquer. Mais la jeune femme semblait si innocente que rapidement la fantôme se calma, parvenant même à trouver la situation plutôt cocasse.

« Oh really ? I don’t know, I’m not sure I believe in ghosts. I’ll ask for the ouija boards. » Sur ce, elle se mit à parler plus fort, cette fois-ci en Français. Ceux qui l’entendraient lui répondraient sans doute. « Est-ce que quelqu’un sait s’il y a des planches de ouija quelque part ? »

Elle n’était pas sans savoir que ça pouvait être dangereux, étant donné ce qu’elle était. Mais elle était curieuse. Curieuse de savoir si cela fonctionnerait sur elle, mais aussi s’il y en avait d’autres. Et au pire, elle pourrait toujours faire bouger la flèche elle-même, ce serait amusant.


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
L'instant funèbre



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 21/01/2016
MESSAGES : 337


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Lun 19 Sep - 0:55

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert - Ezeckiel White






Été 1990

Ami du soir... bonsoir. Te voilà dans l'antre de la fête et de la terreur! Tu songe à cette soirée comme à un simple divertissement... et tu as bien raison. Mais dans le fond... qui va se divertir de qui? Les vivants... ou des créatures bien plus anciennes? Toi qui entre sans savoir où tu mets les pieds, tu va vite apprendre et comprendre l'importance de ne jamais oublier... Paris, ville de lumière t'éblouis pour toujours mieux te dissimuler cette bouche béante prête à t'engloutir. Paris, ville de lumière, t'éblouis pour d'avantages cacher ses sombres secrets.

Profitez mes jeunes amis. Suite à votre entrée, il s'écoule quelques minutes. Le temps d'une danse, d'un flirt ou d'un meurtre. Puis la musique s'arrête. Les lumières s'éteignent, plongeant la foule dans une semi confusion. Si certains se questionnent, d'autres sont persuadés qu'il s'agit-là d'une animation sciemment étudiée. D'autres, encore, râlent en songeant à une panne de courant. Après tout, la bâtisse étant vieille, un problème de fusible n'est pas impossible.

Toujours est-il que cette panne ne dura qu'une petite poignée de secondes. Sept secondes, pour être exact. Puis la musique reprit. La lumière fut. Et la soirée reprit son court normal.

Pour autant... Lagertha, Coraline... une planche de ouija se trouve miraculeusement sur une chaise, juste à côté de vous. Était-elle là avant? Le doute est permis. L'avez-vous seulement remarquée? A vous de le décider.

Alex, il était sexy le monsieur au sourire colgate, n'est-ce pas? Dommage qu'il est disparu. Comme par enchantement. Au retour de la lumière il n'était tout simplement plus là. Parti? Peut-être. Et cette trace rouge sur le sol... du sang? Ou du punch?

Rebecca, Ezeckiel, Adeline, vous n'avez rien vu... mais vous l'avez senti, cette main glacée vous attraper le bras. Et cette odeur de chair calcinée qui vous a soudainement envahit les narines ne semble pas vouloir vous quitter.




Made by Lunatic Café


_________________
where is my demon hide
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instant-funebre.forumactif.org
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Sam 1 Oct - 21:59


La maison hantée
Alex & Lagertha & Coraline & Rebecca & Adeline & Ezeckiel

Le visage de la jeune femme s’illumina d’un sourire resplendissant. Lagertha était assez surprise d’une telle réaction. Il n’était pas rare qu’on lui adresse des sourires et qu’on soit heureux de lui parler, après tout, elle faisait partie de la gente féminine qui remplissait globalement les canons de beauté du moment. Pourtant, on avait assez peu réagi de la sorte alors qu’elle abordait la personne. Elle lui rendit néanmoins son sourire et fut tout aussi surprise, et agréablement, de constater que son interlocutrice parlait anglais. Sans accent qui plus est. Elle devait certainement être anglaise. Le sourire de l’écossaise s’élargit un peu plus. Ça faisait du bien de retrouver, par hasard, quelqu’un venant de cette poignée d’îles qu’était la Grande Bretagne. Pas besoin de se casser la tête, de réfléchir à des mots simples que le français moyen avec ses cours de langue moyens pouvait comprendre.

Elle baissa les yeux sur la boisson que lui tendait la brunette. You’re sure ? I can have another one if you want to keep yours ! Elle finit pourtant par s’emparer du gobelet et trempa ses lèvres dedans avant de reprendre la parole et de demander à sa nouvelle amie si la maison était vraiment hantée et si elle savait si des planches ouija trainaient dans le coin. La surprise qui écarquilla les yeux de la brunette lui fit froncer un instant les sourcils, pourtant rien dans son regard ne laissait transparaitre de la suspicion. Tout au plus, Lagertha se disait que, peut-être, la demoiselle avait peur des fantômes… ou autre chose. Peut-être trouvait-elle l’idée de ce genre de « jeu » stupide… Mais elle se reprit, avouant qu’elle n’en avait aucune idée et éleva la voix pour poser la question en français. Lagertha n’eut aucun mal à comprendre sa demande, reconnaissant quelques mots et connaissant le contexte.

Mais avait-elle seulement fini de clamer son interrogation que les lumières s’éteignirent, que la musique se tut. Lagertha battit des paupières dans le noir. C’était comme s’ils étaient plongés dans un four. Les secondes s’égrenèrent comme si elles duraient chacune une petite éternité… puis tout repris comme avant. Comme s’il n’y avait eu qu’une microbrèche dans le tissu de la réalité. A nouveau, la blonde cligna des yeux pour les réhabituer à la lumière. Ses oreilles sifflaient aussi un peu… puis, alors que sa vision s’était rétablie correctement, elle tendit la main vers une chaise non loin. Si elle ne tenait pas le gobelet dans l’autre, elle l’aurait sûrement posée sur le bras de sa nouvelle amie. Eh, look ! A ouija board ! No need to search all the house ! I’ll go get it and you find a nice and – almost – quiet place for us to use it ? D’un sourire, elle évita quelques personnes qui se trouvaient sur son chemin pour rejoindre la chaise. Elle glissa la planche sous son bras, but une autre gorgée dans son gobelet et rejoignit la demoiselle. Ah, I’m Lagertha. finit-elle par se présenter.



FICHE PAR SWAN. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.



_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
© Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
Alex M. Godefroid



Gros boulet - Ceci n'est pas la tueuse.
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 348
PROFESSION : Serveuse/Chanteuse dans un groupe de rock, enfin, ça c'était avant le bordel, les vampires, toussatoussa.
LOCALISATION : Dans ton cul au fond à droite, connard.


MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   Jeu 20 Oct - 12:06

THRILLER NIGHT
La maison hantée

feat Alex M. Godefroid - Lagertha MacKenzie  - Coraline Price - Rebecca Lafont - Adeline Prevert  - Ezeckiel White






Été 1990

Trop beau. Trop beau pour être vrai. J'étais pourtant persuadée d'avoir la paix ne serait-ce qu'une petite soirée. Une seule. Et pourtant ... Au moment où j'avise le beau brun qui me fait face, les lumières clignotent, s'éteignent et nous plongent tous dans les ténèbres. Inutile de préciser que ce coup là, je le sens pas. Je lâche un juron, râle contre EDF et sens quelque chose me frôler le bras. J'aurai pu passer directement à autre chose, si ce contact n'avait pas déclenché en moi un frisson désagréable et une légère sensation de brûlure. J'entends quelques râles, mais pas que. Je suis certaine d'avoir entendu un hurlement lointain ...

Lumières. Tout se rallume. Je papillonne des cils, avise l'espace autour de moi et tique légèrement. Ca n'a pas duré assez longtemps pour que les gens puissent changer de place. Surtout avec l'absence totale de lumière et la population importante dans le manoir.

Alors, où est passé le beau brun ?

- Eh merde. Merde, merde, merde ! je rage entre mes dents en bousculant tout le monde. Laissez passer ! JE VAIS VOMIR. LAISSEZ PASSER.

Le truc qui fonctionne à tous les coups.

J'ignore ce que c'est, j'ignore même ce qu'il se trame. Pourtant, j'ai déjà décidé qu'il était temps pour moi de rentrer. Oui, déjà. Mais j'en ai vu assez en arrivant ici. En quelques semaines, ça m'a largement suffit. Quelques mois, même ! C'est donc bien décidé que je sors du manoir, posant un pied sur le pallier tout en cherchant mon Observateur du regard.

- Ez-

A peine une onomatopée crachée par mes lippes, et je me retrouve expulsée en avant. Soufflée par une force inconnue qui dératise presque tout sur son passage. Je me retrouve genoux contre les graviers et mains jointes devant, la tête à l'envers et les idées plus très claires.

- Qu'est-ce que ... je marmonne en me redressant mollement et difficilement ... En avisant l'entrée. Du moins, ce qu'il en reste.

La porte a tout bonnement disparu, tout comme les fenêtres. Je me détourne légèrement, toujours à moitié allongée sur le sol.

- ... Euh ... Finalement t'avais raison White, c'est pas génial les fêtes sur Paris.

Ah, la belle affaire !



Made by Lunatic Café


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe   

Revenir en haut Aller en bas
 
THRILLER NIGHT - La maison hantée || Rp de groupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» maison hantée
» La maison hantée
» Du manoir,du château,de la maison hantée....
» (ESTM) Orlitronic Ms PAC-MAN, Maison Hantée et G&W Parachute
» [Blog] Japan Expo Sud: Les photos !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: NORD - EST :: Habitations
-
Sauter vers: