Wake me up † feat Ophelie
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 Wake me up † feat Ophelie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Elkan J. Devos



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 125
PROFESSION : Homme d'affaire.
LOCALISATION : ... entre tes cuisses? /PAN/


MessageSujet: Wake me up † feat Ophelie    Lun 27 Juin - 0:06

Wake me up

feat Ophelie


Les hôpitaux... Peu de personnes aimaient les hôpitaux. A cause des piqûres. A cause de l'odeur aseptisées. Les murs bien trop blanc n'aidaient pas non plus à rendre cet endroit joyeux. Les hôpitaux, bien souvent, n'étaient jamais synonyme de joie et de bonnes nouvelles. On disait rarement, le sourire aux lèvres "demain, je vais à l'hôpital, on va me retirer une jambe". On y allait souvent à reculons ou la boule au ventre. Il existait des exceptions mais elles étaient si rares... Elkan non plus, n'aimait pas les hôpitaux. Mais pas pour les raisons énoncées.

Le nécromancien regardait droit devant lui. Les traits de son visage n'exprimaient rien. Une absence totale d'émotions. Et pourtant, il s'en passait, des choses. Il ressentait l'énergie de plusieurs défunts. Pareils à des tentacules électriques, elles s'enroulaient autour de ses jambes pour remonter le long de son corps. Serpents se glissant jusque dans ses chairs. Sa peau frémissait d'horreur et de douleur. Ce trop plein d'énergie lui donnait l'impression que son derme s'écartelait doucement mais sûrement sous la pression. Et il demeurait impartial. Il regardait droit devant lui, suivant l'infirmer l'accompagnant.

Pour une personne lambda, les couloirs n'étaient visités que par deux personnes. Elkan et un membre du personnel de l'hôpital. Aux yeux du nécromant, il n'en était rien. Il ignorait comme il le pouvait ses hommes et ses femmes. Ses cris à la voix d'outre-tombe. Ses appels au secours. Ces hurlement d'agonies. Il ignorait cette femme à la peau décomposée. Et malgré le peau de chair lui restant sur les os, il remarquait aisément le trou perforant son front. Il lui avait adressé un regard furtif. Juste assez pour comprendre l'horrible tragédie ayant frappé cette femme. Il passa au travers cet homme, aux regards exorbités et à la bouche sanglante. Il était emprisonné dans une camisole et une parti de son crâne était explosé. Et des exemples comme ça... il en comptait une vingtaine. Alors il avançait toujours tout droit, la mâchoire crispées et les poings serrés.

L'infirmier se stoppa devant une chambre... Si on pouvait appeler cela ainsi. Une porte fermée comme si il s'agissait d'une détenue... En quoi un hôpital psychiatrique différé d'une prison? Le géant blond se posait bien la question. De son grand gabarit, le sorcier pénétra dans ce qui ressemblait étrangement à une cellule. Ses claires prunelles balayèrent la pièce exiguë avant de se poser sur la pensionnaire.

— Ophelia Ansel, veuillez nous suivre.
— C'est Ophélie, monsieur Devos, corrigea l'employé.

Le nécromancien haussa un sourcil, se tournant à moitié vers l'infirmier. Ophélie. Ophélia. Quelle importance? Il s'agissait bien de la même personne, non? Comment ruiner son entrée à la matière! Contenant tant bien que mal un soupir exaspéré, Elkan se tourna à nouveau vers Ophélie, attendant qu'elle le suive gentiment. Ce serait dommage d'user une méthode moins agréable.





Made by Lunatic Café

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Ophélie F. Ansel



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2016
MESSAGES : 560
PROFESSION : Présentement au chômage, anciennement hôtesse de l'air.
LOCALISATION : Étoile contraire dans un ciel d'étoiles fixes.


MessageSujet: Re: Wake me up † feat Ophelie    Lun 27 Juin - 5:24


How will I know ?
Elkan & Ophélie.
(© GIF + CSS BY DISTURBED)


Paris, 1989.

Blanc. Blanc criard. Blanc javellisé. Blanc aseptisé. Blanc qui fait mal aux yeux, à force de le regarder. Un blanc étouffant. Un blanc oppressant. Du plancher ciré, aux murs ouatés par de rudes et géants coussins pour empêcher tous zinzins de se fendre le crâne dessus. La couche est blanche. Bref, pour les prochaines années, tu vas vivre dans une balle de ping-pong. Est-ce que tu es prête à ça, Ophélie ?

- Les chambres d'isolement, à la psychiatrie, elles sont à envisager pour des cas de nécessités particulières. Une approche thérapeutique pour des usagers qui en ont véritablement besoin.

Ton regard anesthésié glisse doucement sur les murs blancs, le lit reclus dans un coin de la pièce et le minuscule carreau de fenêtre qui ouvre cette brèche sur le monde extérieur. Contre les cloisons osseuses de ton crâne engourdi dans le brouillard pharmaceutique, la voix et les paroles du docteur Rousseau planent doucement. « Une approche thérapeutique pour des usagers qui en ont véritablement besoin. » Tu continues d’admirer ce lieu, t’imprégnant de sa tranquillité, tes mains se resserrant sur la couverture de ce bouquin, seul objet que tu as tenue à apporter, alors que tu sens sur ta nuque le regard dégoulinant de compassion du toubib. Au loin, dans le couloir, tu crois entendre un cri à la mort, un beugle de folie, zestes d’intempéries que tu ne connais que trop bien, fidèle colocataire de ce manoir des barjos.

- Cette approche thérapeutique est prescrite à la demande d’un patient qui souffre d’angoisse…

Ou un truc dans le genre, tu ne te souviens plus très bien comment la phrase était construite dans le dépliant que tu as consulté… il y a de cela perpète. Tiquée par ta mémoire défaillante, tu fronce les sourcils et t’enlise en les grandes questions existentielles.

- Mademoiselle Ansel. L'isolement social…

… est une cause importante de mortalité. Ça aussi, à quelque part, tu ne sais plus où, tu l’as lu. Tu sais exactement dans quel plat est-ce que tu t’apprêtes à y mettre les pieds et c’est à pieds joints que tu sautes dedans.

- Je suis prête, toubib. Rassurez-vous, je ne tiens pas assez à ma vie pour me l’enlever.

Sourire Colgate, clin d’œil complice et d’un bond d’antilope tu traverses le seuil de ton nouveau chez-toi.

Paris, 1990.

« Van Helsing s’approcha du cercueil de Lucy, et je fis de même. Se penchant, de nouveau il retira la partie du cercueil de plomb qu’il avait sciée ; alors, quelle ne fut pas, encore une fois, ma surprise, mêlée d’horreur !
Lucy était étendue là, telle exactement que nous l’avions vu la veille de son enterrement, et même, chose étrange, d’une beauté plus radieuse que jamais ; je ne pouvais pas croire qu’elle fût morte. Les lèvres étaient aussi rouges, non, plus rouges que de son viv---»

Ton visage de poupée frisette s’empourpre de colère, tes ébènes s’enflamment alors que du bout de tes doigts tu effleure la reliure des pages… pages déchirées et complètement fichues ! Horreur. Assassin. Meurtrier. Calamité. Enfer et Damnation. Qui est le manant qui a bouffé les pages de c’livre, putain ?! Tu ne sauras jamais la suite. C’est criminel. Mutiler ainsi Bram Stoker, c’est criminel ! Qui est l’assassin ?! Assise en tailleur sur ton lit, furax, tu contemples le livre sous toutes ses coutures…

Trop accaparée à te la jouer Colombo, c’est à peine si tu bronches d’un cil lorsque la porte de ta chambre s’ouvre et laisse se dessiner la silhouette peu avantageuse de Rousseau et… ce géant blond que tu vois pour la toute première fois.

— Ophelia Ansel, veuillez nous suivre.

Stop. On rembobine le tout…
Trop accaparée à te la jouer Colombo, c’est à peine si tu bronches d’un cil lorsque la porte de ta chambre s’ouvre et laisse se dessiner la silhouette peu avantageuse de Rousseau et… ce géant blond que tu vois pour la toute première fois.
— Ophelia Ansel, veuillez nous suivre.
Pause. On rembobine à demi.
…silhouette peu avantageuse de Rousseau…
…géant blond…
— Ophelia…

STOP !

Ç’a l’effet d’un touché rectal, tu ouvres de grands yeux horrifiés et tourne promptement la tête vers ce viking blond. Il est grand. Immense. Colossal. Du haut de tes deux pommes et un tiers, tu dois littéralement te péter la nuque pour le lorgner dans le blanc des yeux et lui transmettre par télépathie tout le dédain que tu lui portes.

— C'est Ophélie, monsieur Devos.

Eh, bah, voilà, c’est dit. Candide, tu opines du bonnet, hausse une épaule et retourne à ton petit tracas du moment : qui a mangé un bout de Bram Stoker ?

Tu te le demande bien. Tu te le demande trop bien.

- Selon-toi, m’sieur Devos, c’est le Colonel Connard, aidé de son dentier, qui a commis ce crime odieux, dans la chambre voisine ?

Que tu interroges alors que d’un bond tu te lèves de ta couchette et te plante devant les deux hommes. Pour ponctuer ton dilemme, tu braques sous le pif de ce Devos le livre et ses pages mutilées.

- Corrige-moi si je me trompe, géant monsieur, mais ne serait-ce pas là des marques de dents ?

Tu ramènes le livre sous ton mufle et contemple le mystère. Ce sont bien des marques de dents. Quelqu’un a vraiment bouffé Stoker ! Horreur !

- Au fait… t’es qui et pourquoi je dois vous suivre ?

Que tu capitules enfin… ou presque.

_________________

one and only wonder of this world
stand together when the world falls down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Elkan J. Devos



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 125
PROFESSION : Homme d'affaire.
LOCALISATION : ... entre tes cuisses? /PAN/


MessageSujet: Re: Wake me up † feat Ophelie    Lun 27 Juin - 20:18

Patate... patate toi-même!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Ophélie F. Ansel



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2016
MESSAGES : 560
PROFESSION : Présentement au chômage, anciennement hôtesse de l'air.
LOCALISATION : Étoile contraire dans un ciel d'étoiles fixes.


MessageSujet: Re: Wake me up † feat Ophelie    Mar 19 Juil - 14:37

Patate toua même, par ta faute, j'ai même pas pu supprimer mon post précédent, nous voilà daonc condamnées à flooder joyeusement pour nous annoncer qu'on s'est répondue lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!

_________________

one and only wonder of this world
stand together when the world falls down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Wake me up † feat Ophelie    

Revenir en haut Aller en bas
 
Wake me up † feat Ophelie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wake on Wan via nabaztag
» « you spin my head right round when you go down » feat. Jordane
» Wicked Wake!!!!!
» Alan Wake
» Wake on lan and bootcode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: SUD - EST
-
Sauter vers: