Bury us alive † feat les zozos
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 Bury us alive † feat les zozos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Elkan J. Devos



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 125
PROFESSION : Homme d'affaire.
LOCALISATION : ... entre tes cuisses? /PAN/


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Dim 26 Juin - 23:41

Bury us alive

feat Ethain & Dean & Aphrodite & Bathsheba


L'obscurité étendait son règne sur la capitale. Le soleil déclinait et les ténèbres envahissaient les rues. Les créatures de la nuit pouvaient alors jouir en toute impunité du monde des vivants. Mais pour un être comme Elkan... La nuit ou le jour, cela n'avait que peu d'importance. Les morts empiétaient sur le monde des vivants constamment. Ils empiétaient sur son monde, son univers. Et au lieu de se laisser submerger, il les avait intégré à sa façon de vivre. Que faire d'autres? Puis, le viking en retirait un certain avantage. Les morts lui rapportaient bien plus d'argents que les vivants et cela lui suffisait amplement. Il existait cependant des exceptions à cette règle. Cette nuit en était la preuve.

Installé à une table miteuse, d'un café-restaurant en bord de route, le détective privé s'entretenait avec un client. Une affaire somme toute banale. Impartial et neutre, il écoutait les propos de Bernard, son client. Bernard n'était pas un enfant de cœur. Loin d'être dangereux pour autant, il était même inoffensif. Un tantinet idiot sur les bords, il trempait dans des affaires plus ou moins louches. Néanmoins, ce n'était pas ce qui intéressait le nécromancien en cet instant. Le passé et les antécédents de Bernard ne l'intéressait pas. Il se demandait seulement comment il avait pu survivre aussi longtemps.      

— Je te le dis comme je le sens, Elkan, elle me trompe.

Toujours autant impartial, le sorcier attrapa sa tasse de chocolat chaud et y trempa ses lèvres. Contrairement à la plupart des hommes, il n'éprouvait pas le besoin d'affirmer sa virilité en choisissant une bière ou bien un café noir. Sa virilité, il l'assumait avec son charisme et ses muscles.

— Je comprends. J'ai simplement une question pour toi, Bernard. Vous sortez ensemble?

Le rouquin, car oui, Bernard était roux, s'avachissait totalement sur son siège. Les traits de son visage prirent un air offensé mais Elkan n'était pas dupe. Plantant ses claires prunelles, il fixait son client avec sévérité. Il détestait qu'on lui mente ou qu'on lui omette des informations.

— Okay, avoua-t-il en levant les mains en signe de résignation. On ne sort pas ensemble. Pas encore. Mais ce type n'est pas net, je te le dis!

Le blondinet se contenta d'hausser un sourcil en guise de réponse. Bien évidemment. Avec ça, le privé ne pouvait pas faire grand chose. Lui qui pensait avoir une nouvelle affaire entre les mains... il avait surtout affaire à un cas. Il devenait de plus en plus perturbé, le Bernard.

— Je suis désolé mais je ne vais rien pouvoir faire pour toi.
— Attends. J'ai de l'argent, beaucoup d'argent. Si tu lui balance un petit zombie à ce gars, histoire de lui faire peur... je te donnerais beaucoup d'argents.

Étalant ses longues jambes sous la table, le sorcier prit le temps d'y réfléchir. La situation devenait tout de suite plus intéressante.
 

[HRJ => Je me disais que ça serait bien de laisser un premier tour de jeu, avant de lancer la bombe! Et si jamais y'a un soucis, n'hésitez pas à me le dire et j'édite sans soucis. ^^ ]



Made by Lunatic Café

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Mer 29 Juin - 22:25



Bury us alive

FT. LES FOUS



Il n’est pas là pour lui, non. Il est là pour quelqu’un d’autre. Lunettes de soleil sur le nez, assis à une table bien au fond d’un des coins du restaurant de bord de route, le sorcier en a oublié que le soleil a lentement décliné. Depuis déjà une bonne heure il sirote son grand verre de limonade et fait mine de lire le journal de jour, sagement planqué derrière ses lunettes flashy qu’il ne peut réellement dissimuler. Il déteste ce genre de bouiboui qui pense sérieusement que son steak frites est l’un des meilleurs du coin. Lui, il a l’habitude des restaurants chics et du foie gras, non pas que le caviar ne le botte pas mais il n’est pas du genre à s’extasier devant ce genre de produit, et puis le foie gras de canard en dehors de Noël c’est quand même vachement sympa ! Ethain a vu son cher nécromancien pousser la porte de ce restaurant à la bouffe douteuse mais ne s’est pas présenté à lui, car, comme dit plus haut, ce n’est pas lui qu’il attend et ce n’est pas pour lui qu’il se trouve là, même si la vision du jeune homme le fait sourire derrière son journal. La raison de sa présence est tout autre, il est là pour la goule qui pensait sincèrement pouvoir le rouler dans la farine. Malchance pour elle, il ne mange pas de ce pain-là, il sait qu’elle n’est pas clean dans l’affaire et il compte bien le lui faire savoir. Non pas qu’il soit certain de la voir franchir le seuil de cette porte mais… Il a comme une sorte d’intuition magique qui lui dit que cette soirée pourrait promettre bien des surprises. Il suffisait de voir Elkan ici pour le comprendre tout de suite. Elkan qui parlait visiblement affaire avec un rouquin du nom de Bernard, il l’avait entendu entre deux échos de voix un peu plus tôt, mais étant installé bien trop au fond il ne peut connaître la teneur de leur entrevue. Il sait juste que son nécromancien favori a un job de fouineur en dehors de celui de débroussailleur de tombes et de téléphone arabe des morts.

Les minutes passent et Ethain trépasse en douceur, toujours aucun signe de Bathsheba, rien. Nada. Elle sait se faire attendre. Toutefois, il prend son mal en patience le sorcier, se risquant à goûter une frite pleine d’huile dont il repose aussitôt la moitié. Non, vraiment, il ne peut pas. Attrapant une serviette il s’essuie les mains et accepte enfin de faire baisser les lunettes de soleil, les rangeant soigneusement dans la poche intérieure de sa veste en cuir noire.

De nouvelles secondes passent, et finalement le sorcier n’en peut plus, il se décide à s’amuser un peu, alors il se lève, laisse tomber le journal sur la table et fait tomber également les masques. Sans crier gare, il s’approche par derrière de l’endroit où Elkan et son cher Bernard se trouvent et pousse à moitié le pauvre rouquin histoire de venir poser son fessier avec eux, captant un bout de la conversation.

« Un zombie sérieusement ? Elle doit vraiment en valoir la peine pour que tu veuilles réveiller un mort. Sais-tu seulement quel prix ça coûte une chose pareille ? Et je ne parle pas d’argent. ».

Ethain a beau être un addict de la magie, et principalement de la magie noire, il n’en demeure pas moins qu’il sait pertinemment que chaque tour de passe-passe a un prix à payer. Tout sourire, il lève seulement les yeux vers Elkan, parfaitement enfoncé dans le dossier de la banquette, bras calé tout du long et pouvant presque toucher l’épaule gauche de Bernard comme s’il était son amant du soir.

« J’ai interrompu quelque chose ? Je suis vraiment très malpoli… ».


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Dean A. White



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 823
PROFESSION : Difficile à dire. Dean est ancien observateur, depuis, il vadrouille ici et là , gagnant sa vie avec des petits job malhonnêtes pour la plupart.
LOCALISATION : Chez ta mère.


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Jeu 30 Juin - 10:53


Bury us alive  Ft. les toqués du bulbe
 
I don't give a damn 'bout my reputation. you're living in the past, it's a new generation. A girl can do what she wants to do and that's what I'm gonna do.



La musique assourdissante déflagre mes tympans. L’habitacle est hanté par la voix rauque de Joan Jett hurlant son Bad reputation. Mes doigts frappent le volant tandis que je fonce à toute allure vers …. Où ? J’en sais rien. Tout ce que je sais, c’est que j’ai pris ma Ford mustang de collection vermeil étincelante pour m’inhaler les narines et m’enfuir loin de toute cette merde qui me prend la caboche. Adrastée. Les démons. Les rumeurs sur la tueuse. Je braille les paroles de la rockeuse, mes lunettes de soleil sur le nez. A cette heure-là, la route est suffisamment déserte pour me permettre de slalomer entre quelques voitures. Ce n’est qu’au bout d’une heure, alors que le soleil s’effondre derrière l’horizon.

« - I don't give a damn 'bout my reputation !

Mes doigts pianotent. Mon poing frappe.

- You're living in the past, it's a new generation !

Coup de klaxon d’une voiture qui passe à côté de moi. Je lui montre mon majeur, tout en continuant de beugler les paroles endiablées.

-
A girl can do what she wants to do and that's what I'm gonna do !

J’avise au loin un restaurant d’autoroute, bifurque sur le côté et freine en trombe sur le parking. Un coup de frein à main, la portière claque et me voilà à l’extérieur, fonçant en trombe vers le restaurant. Je retire mes lunettes pour les glisses sur ma tête, renifle et avise les clients d’un coup d’œil blasé. A part un blond et un roux accompagné d’un brun, je vois pas grand-chose. Si ce n’est quelques personnes attablées plus loin. J’enfonce mes mains dans mes poches et me dirige vers le comptoir pour me prendre à boire.

- Un verre de rhum, s’il-vous-plaît. »

J’insiste sur la politesse, tout en lorgnant la serveuse pas du tout vilaine qui me rend un sourire charmant et visiblement charmé. « Un zombie sérieusement ? Elle doit vraiment en valoir la peine pour que tu veuilles réveiller un mort. Sais-tu seulement quel prix ça coûte une chose pareille ? Et je ne parle pas d’argent. » Je fronce les sourcils, tournant le menton discrètement vers la table pas loin derrière moi. Un quoi de quoi ? Pourquoi ces mecs causent de zombies ? J’hausse les épaules, prenant mon verre en remerciant la serveuse.  Hors de question que je me mêle de cette saloperie. Même si je les trouve extrêmement louches, tout ce que j’ai prévu de faire, c’est de prendre un verre, une assiette, et me tirer d’ici.

Rien de plus.
Rien !

 
code et gifs par SWAN  - musique - Bad reputation - Joan Jett

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Jeu 30 Juin - 22:18

       
Bury us Alive

       The Crazy Ones


Elle n’aurait jamais songé à entrer dans ce restaurant de bord de route, mais à première vue, l’endroit lui plaisait plutôt bien. Tout semblait poussiéreux et les tables bon marché contenaient pratiquement toutes quelques taches de nourritures. C’était plutôt miteux et sans doute peu fréquenté par les plus nantis. Et tout ça lui plaisait. C’était plein de caractère, selon elle. Mais elle n’était pas là pour le côté pittoresque du lieu, mais bel et bien car elle y avait des affaires en cours. Une affaire en particulier. Elle devait retrouver ce sorcier qui avait mystérieusement perdu un artefact magique. Qu’elle avait évidemment volé, sous une autre apparence que la sienne. Et tandis qu’elle l’aidait tant bien que mal à retrouver le coupable factice, elle travaillait dur pour le revendre au meilleur prix, histoire que toute cette affaire lui profite au maximum. Elle sentait que si elle menait bien sa barque, elle aurait la possibilité de gagner un bon petit pactole. Pour le moment ça fonctionnait plutôt bien, et elle le menait avec délices vers de fausses pistes.

Elle balaya les lieux du regard, sans le voir. Et pour cause, le sorcier lui tournait présentement le dos. En revanche, elle remarqua une autre silhouette connue au comptoir. Elle esquissa un sourire. Il tombait à pic celui-là, et en plus elle avait soif. Elle se dirigea droit vers lui et lui administra une vive claque sur l'épaule avant de prendre place à ses côtés.

« Salut ! Je savais pas que tu fréquentais ce genre d’endroit. »

On aurait pu croire qu’ils étaient familiers l’un de l’autre alors qu’en réalité, elle le connaissait à peine et c’est tout juste si elle se souvenait de son prénom. Mais fidèle à ses habitudes, elle se comportait avec lui comme s’ils avaient élevé les cochons ensemble, selon l’expression. C’est alors qu’elle vit le verre que la serveuse venait de poser devant lui.

« Oh j’ai soif ! »

Sans prévenir, elle attrapa le verre et en but une gorgée. Gorgée qu’elle recracha aussitôt dans le récipient, avec une grimace écoeurée, avant de lui rendre son verre.

« Il est dégueulasse. » Puis, s’adressant à son tour à la serveuse. « Une vodka s’il vous plait. »

Elle savait être polie lorsqu’elle le voulait. Elle était contente de l’avoir trouvé. Lors de leur seule et unique rencontre, il avait montré une force et un courage peu communs. Ce qui signifiait qu’il pouvait lui servir. Elle savait qu’elle n’était pas la plus puissante des créatures, et que face à d’autres, elle ne faisait pas le poids. Elle avait besoin d’alliés et il serait absolument parfait.

Après avoir avalé une gorgée de sa boisson, elle finit par se rendre compte qu’il regardait avec un peu trop d’insistance la table qui se trouvait derrière eux, et elle y reconnut au moins un protagoniste sur les trois.


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Mar 5 Juil - 0:15

Bury us alive

feat Elkan, Ethain, Bathsheba, Aphrodite, Dean


Le soleil se coucher enfin ! J'avais été coincé non loin de la ville à cause d'une mauvaise information. Une connaissance m'avait affirmé que des loups rôder au sud-ouest de Paris. J'avais pris ma voiture pour traverser la ville et me rendre sur les lieux. Imaginer ma tête lorsque je n'y trouvai aucun loup. J'étais quand même restée un moment pour être sûr jusqu'à ce que le jour se levât. Heureusement pour moi de temps en temps des nuages pointés le bout de leur nez et je pouvais avancer sur la route du retour.

Je mis plusieurs heures avant d'arrivée tout près de la métropole et j'avais grandement besoin d'un verre. Je m'arrêtai sur le parking d'un café-restaurant dans lequel je n'aurais jamais mis les pieds si la situation avait été différente.

Je franchis la porte d'entrée et jetai un rapide coup d'œil à la pièce. Franchement, ils auraient pu faire mieux niveau décoration. Même si ce soir, il y avait quelques personnes dans le café, ils ne devaient pas faire fortune.
Je m'installa au comptoir en laissant un tabouret entre la jeune femme d'à côté et moi.

▬ Donner moi quelque chose de fort s'il vous plaît ! Demandai-je à la serveuse qui venait vers moi.

Avant qu'elle ne m'apporte mon verre, je tournai la tête sur le côté pour voir le couple qui était assis à proximité. Tous les deux regardèrent la table juste derrière. Par pur réflexe, mais aussi par curiosité, je fis de même. Trois hommes étaient en train de discuter et mon visage ce durci en voyant l'un d'eux. Un abruti de sorcier qui m'avait collé une migraine atroce lors d'une soirée dans un bar. La serveuse finit par m'apporter mon verre. Je la remerciai assez froidement et pris une gorgée.



Made by Lunatic Café

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
Elkan J. Devos



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 125
PROFESSION : Homme d'affaire.
LOCALISATION : ... entre tes cuisses? /PAN/


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Mer 27 Juil - 20:11

Bury us alive

feat Ethain & Dean & Aphrodite & Bathsheba


Il hésite, le nécromancien. L’appât du gain l’attire et le tente mais l’idée d’user de ses pouvoirs pour une raison aussi puérile l’agace déjà. Des femmes, il y’en a tout un tas dans l’océan. Aussi bien des thons, que des baleines ou encore des sirènes. Y’avait aussi de véritable requins, des huîtres et des moules. Non, franchement, Elkan ne comprenait pas l’acharnement de Bernard. Surtout pour une femme avec qui il n’était même pas. Toutefois, il n’était pas là pour juger le rouquin mais pour les affaires. Si le chiffre s’annonçait intéressant, Elkan prendrait le temps d’y réfléchir. Prêt à négocier un prix, le géant blond se pencha vers son client lorsqu’un journal s’écrasa sur leur table, accompagné d’un gringalet prenant un peu trop ses aises. Le nécromant se questionna un instant, se demandant si il s’agissait d’un ami du rouquin. A la tête de ce dernier, il conclut que non. Le petit bonhomme s’agitait, mal à l’aise.

Le viking était réputé pour sa discrétion… une discrétion qui s’envolait en éclat aux paroles de l’intrus. Le géant blond dardait un regard impassible sur l’énergumène mais pour autant, il savait pertinemment que des têtes s’étaient tournées vers eux. Et ça, Elkan n’appréciait vraiment pas. Tout comme il n’appréciait pas la façon dont il piétinait ses affaires.

— Ouais tu dérange, marmonnait Bernard.

Ses sourcils trop clairs se froncèrent mais presque aussitôt sa mine renfrognée le quittait pour un air qu’Elkan n’appréciait pas du tout. Le client se tourna vers le squatteur, épousseta amicalement l’épaule du gêneur, un sourire presque pervers collé à la face. On dirait un client libidineux passant commande pour une nuit d’amour.

— Dis-moi mon ami, tu serais prêt à le faire pour une bonne somme d’argents ?

Le sorcier perdait vraiment son temps avec ce Bernard. Il fouilla les poches de sa veste en cuir, sortit quelques billets de francs, les posa sur la table… puis se ravisa. Il donnera directement l’argent à la serveuse. Comprenant que son nécromancien préféré allait partir, le petit rouquin paniqua un instant et sorti une pierre de son jean. Il la balança comme si elle lui brûlait les doigts… et c’était bien le cas. La pierre était d’un rouge pétant. On aurait dit que des flammes crépitaient à l’intérieur.

— Je peux vous payer avec ça, susurrait le petit homme.
— Crétin, marmonna le viking en approchant sa main de la pierre.

La discrétion... Elkan pouvait clairement se mettre assis dessus. La pierre brillait d'un éclat surnaturel, dégageant une chaleur dérangeante. Si bien qu'il recula avec précaution sa main, préférant ne pas s'y brûler.

— Heu... c'est normal, ça? s'inquiéta le rouquin.

Les sourcils du hollandais se froncèrent. Non... ce n'était pas normal. L'objet magique vibra légèrement et des inscriptions dans une langue démoniaque s'imprimèrent. Elkan ressentait une drôle d'énergie le parcourir. Pareil à des tentacules s'enroulant autour de ses membres. Elles lui picotaient la peau, prêtent à la tirailler et l'inciser de son énergie. Ses doigts commençaient à s'engourdirent et par réflexe il fermait et ouvrait le poings. Le rouquin, quant à lui, quitta son siège.

— Je vais vous laisser vous débrouiller avec ça.

Dans la panique, Bernard percuta la brune cracheuse de rhum et fila vers la sortie comme une vraie fillette. Jetant un dernier regard derrière lui, il ouvrit la porte du café... Elkan crut halluciner la scène se déroulant sous ses yeux. Des bras décharnées se saisirent du rouquin. Surprit, il eut à peine le temps de laisser un cri s'échapper qu'une paire de dent s'enfonça dans sa jugulaire, le contraignant au silence éternel. Bernard se retrouva happé vers le sol, attiré par plusieurs paires de bras putrides, tous accrochés à des corps en décomposition. Des zombies. Les bruits de mastications ainsi que les râles d'outre-tombe lui arrivèrent aux oreilles. Le dégoût inspiré par cette scène lui arrache une maigre grimace. Puis Elkan compris qu'il n'y en avait pas que un, ou deux... mais probablement une petite vingtaine. Peut-être même plus. Il devait agir. ll désirait refermer la porte sans avoir à s'en approcher. Alors il prit le temps de se concentrer. Usant de ses dons de sorcier, il essaya de refermer la porte à l'aide de la télékinésie. Il utilisait très rarement ses pouvoirs de sorciers, privilégiant les potions, les incantations mais surtout tout ce qui attrait aux artefacts et à la nécromancie. Il n'était peut-être pas étonnant de le voir se foirer. La porte ne bougea pas d'un iota... en revanche, les vitrines du café explosèrent, projetant leurs éclats de verres. Par réflexe, Elkan se protégea le visage à l'aide de ses mains.

Et même si il avait fermé les yeux le temps de quelques secondes, il entendait les bruits d'outre-tombe augmenter... et approcher. Ils étaient pas dans la merde...
 





Made by Lunatic Café

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Jeu 28 Juil - 11:14



Bury us alive

FT. LES FOUS



Ils se sont tous passés le mot, ce n’est pas possible. Ils devaient avoir un meeting au sommet dans ce restaurant brasserie miteux ou il avait raté un train ? Main sagement posée sur le dossier de la banquette, il s’est tapé l’incruste, a vu un barbu arriver et se commander un rhum. Ha ! Ha ! Lui aussi il est censé le voir plus tard pour parler affaires, mais ce soir, ce n’est pas le bon soir pour insister, alors il fait comme s’il ne l’a pas vu et reporte son attention sur le rouquin qui grommelle déjà un superbe tu déranges. Le sorcier prend un air faussement choqué et récupère un autre sourire. « Vous m’en voyez navré de déranger ainsi, mais votre histoire est tellement fascinante que je vais rester encore un peu. ». Pas de si vous le voulez bien. Rien. Il reste et c’est tout. Alors le rouquin se met à épousseter sa veste et instantanément Ethain se crispe. Pas toucher. Bas les pattes pleines d’huiles de frites. La question le fait sourire, il n’est pas sûr que ce soit vraiment pour lui mais il ne peut s’empêcher d’y répondre quand même. « L’argent n’est pas ce que je cherche, Bernard. Je n’en ai pas besoin. ». Ce qu’il recherche est autre chose, et d’ailleurs, ce brave Bernard a tout à fait le genre d’objet qu’il convoite entre ses mains. A peine les prunelles sombres du sorcier se posent sur la pierre qu’il en a les étoiles pleins les yeux. Il est peut-être moins stupide qu’il en a l’air.

Ethain demeure immobile, fixe de ses yeux la pierre mais Elkan y avance déjà ses doigts malgré la rougeur.  Entre temps, celle qu’il attendait est arrivée et il ne l’a pas vu non plus. Pas encore du moins, trop obnubilé par cette pierre. Son nécromancien favori, par contre, commençait à perdre patience et à marmonner. N’approche pas tes doigts trop près, Elkan. On ne sait jamais avec ces bêtes-là. La pierre se met alors à vibrer et des inscriptions apparaissent mais il ne bouge pas, attrapant une tasse de café qu’il avait commandé, à défaut d’espérer manger ces frites immondes. Les choses dégénèrent rapidement, Bernard prenant la poudre d’escampette et lui marchant limite dessus. La peste soit des humains lambda. Loin de se laisser perturber, Ethain garde un œil sur ladite pierre rougeoyante et conserve la tasse du liquide fumant entre ses doigts. Il observe Bernard s’enfuir en courant comme un lâche et ouvrir la porte à la volée avant de se faire sauvagement attraper et dévoré. Tiens, comme ils sont mignons ceux-là. Malgré l’horreur et la panique qui s’insuffle déjà dans le restaurant, le sorcier demeure immobile et sirote tranquillement son café. Il voit Elkan essayer de fermer la porte par la pensée mais ce sont les fenêtres qui explosent, et ce n’est qu’à cet instant précis que le brun lève une main, lèvres toujours trempées dans le liquide. Le nécromancien se protège le visage comme les autres (probablement), mais les bouts de verres ne les atteignent pas, restent en suspens quelques secondes puis retombent d’un seul coup sur le sol. Hors de question qu’il se laisse saper le moral par des idiots abîmant ses vêtements hors de prix. Les voix d’outre-tombe retentissent et Ethain se lève enfin, fait apparaître un morceau de chiffon dans sa main et en englobe la pierre toujours rougeoyante. « Ne jamais toucher directement un objet, Elkan, ta mère a dû te le dire pourtant. ». Il fait la moue et secoue la tête de gauche à droite avant de ranger le tout sagement, veillant à ce que rien ne le touche. Un objet qui lui tombe tout cru dans le bec, mais Dieu quelle chance ! Ou pas. Il ne le conserverait peut-être pas jusqu’à la fin.

D’un second geste de la main, la porte se referme dans un grand coup de vent, dégommant la tête d’un zombie au passage, détail qui le fait rire autant que ça le fait grimacer. « Touchdown. ».

C’est alors qu’il la voit, Bathsheba. Enfin elle est là ! Et puis il la voit elle, aussi, la vampire. « Oh non… ». Constat qui s’est échappé à voix haute tant il est ravi de voir Laelia ici. Non vraiment, ils se sont donnés rendez-vous, ce n’est pas Dieu possible. « Loin de moi l’envie de paraître désagréable mais… ». Un zombie passe un bras et Ethain s’écarte comme s’il ne s’agissait que d’un détail insignifiant. « Je pense que nous sommes dans la merde. Est-ce que quelqu’un a une Delorean de garée sur le parking ? ».


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Dean A. White



Administrateur
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 823
PROFESSION : Difficile à dire. Dean est ancien observateur, depuis, il vadrouille ici et là , gagnant sa vie avec des petits job malhonnêtes pour la plupart.
LOCALISATION : Chez ta mère.


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Ven 29 Juil - 21:44


Bury us alive  Ft. les toqués du bulbe
 
I don't give a damn 'bout my reputation. you're living in the past, it's a new generation. A girl can do what she wants to do and that's what I'm gonna do.



Comme je le disais, c'est pas mes oignons. J'aime avoir la paix, surtout dans de telles conditions. Alors j'agrippe mon verre froid de mes dextres fermes, trempe mes lèvres sur le bord et ingurgite une goulée de rhum. J'entends tout de même ce qui se trame derrière moi et manque de lâcher un râle exaspéré. C'est quoi cet abruti ? Je renifle, passe une main sur mes paupières closes et me fige au moment où j'entends une voix fluette. Une voix que je connais bien, trop bien.

« -  Qu'est-ce que tu fous là, l'microbe ! j'enrage en tentant de récupérer mon verre qui s'éloigne déjà trop loin, emportée par une main fine.

Trop tard.
La sale mioche aux apparences trompeuses engouffre la liqueur, qu'elle recrache aussitôt sous mon regard indigné.

- Mais T'ES DEGUEULASSE, je beugle en repoussant le verre.

Je rêve pas là, le barman vient bien de faire semblant d'avoir rien vu ? Je me tourne à nouveau vers Bathsheba. La goule prend l'air innocent, commandant tranquillement une nouvelle boisson en me laissant avec les résidus de sa salive. Je grimace, oublie le verre et inspire longuement.

- Ok Bath, qu'est-ce que tu fais là ?

Parce qu'il est bien connu, pour quiconque connaît la créature, qu'elle a forcément des plans sur la comète en rappliquant ici, loin de ces petits cimetières adorés. Je m'apprête à surenchérir, lorsque les vitres derrière nous explosent. Je pensais pas que le choc serait aussi surpuissant. Mon corps se retrouve propulsé en arrière, comme porté par un champ magnétique hors de contrôle. J'ai le cul qui frappe le sol et le crâne qui l'accompagne alors que des étoiles dansent devant mes prunelles. Je les entends, les grognements rauques. On dirait un concert de râles larmoyants. Mes prunelles ouvertes, j'inspire longuement tout en fronçant les sourcils. Une fraîche odeur attire mes sens alors que je me redresse, visualisant les tabourets renversés et le bar souillé d'éclats de verres. C'est quoi ce délire ? Je me redresse difficilement, titube et fait craquer mon cou. Y a un truc qui me chatouille la nuque et les joues. J'baisse mes opales, avise une espèce de touffe brune avant de réaliser que c'est des cheveux. Et avant même que j'ai le temps de réaliser, l'odeur délicieuse approche de plus en plus, avant qu'une patte biscornue ne se pose sur mon épaule.

Un zombie.
Un putain de zombie.
Pourquoi ça sent si bon ?
Pourquoi j'ai l'impression d'avoir rapetissé ?
Je tente d'éloigner la bestiole saccagée est rongée par les vers, avisant mes bras minuscules. Je reconnais ce T-shirt.

- C'EST QUOI CE BORDEL ! »

Ca, c'est la voix de Bath. Pas la mienne !

Alors pourquoi ces vocales aiguës sortent de ma gorge ?
Oh ... Non, pas ça.


 
code et gifs par SWAN  - musique - Bad reputation - Joan Jett

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Jeu 4 Aoû - 20:31

       
Bury us Alive

       The Crazy Ones


Elle était plutôt contente de le trouver, à défaut de voir le sorcier avec qui elle avait rendez-vous. Un peu moins en revanche de la boisson de Dean, qui lui avait laissé un goût infect en bouche. Allez savoir pourquoi, voilà qu’il sembla se mettre en colère. Décidément, elle ne comprenait pas la plupart de ses réactions. Ce qu’il pouvait être excessif ! Etait-ce vraiment la peine d’en faire autant ? Elle était persuadée qu’il râlait uniquement pour l’amour du geste et haussa les épaules, d’un air nonchalant.

« Relax, c’est qu’un verre. Faut vraiment que tu te détendes, t’es beaucoup trop nerveux. »

C’est qu’il avait un métier stressant le petit. Qui était… elle n’était pas certaine de s’en rappeler. Mais c’était probablement très prenant et stressant. Elle était tout de même un peu vexée qu’il l’ait traitée de microbe. Elle aurait pensé qu’il aurait été un peu contente de la voir. Pourquoi fallait-il qu’il soit toujours de mauvaise humeur ?

« Si tu passes ton temps à t’énerver tu vas avoir une attaque. Laisse-toi vivre mon vieux ! »

Soudain, quelque chose d’autre attira son attention. Alors qu’elle buvait une gorgée de sa boisson, elle se retourna quelques secondes, juste assez pour voir un objet briller d’un éclat qui l’hypnotisa. Elle eut tout juste le temps d’apercevoir la pierre, mais suffisamment pour savoir qu’elle la voulait. Qu’il la lui fallait, absolument. Mais aussitôt, celle-ci disparut, si bien que la goule n’eut pas le temps de voir qui s’en était emparé exactement. Elle se retourna précipitamment vers Dean, qui venait d’ailleurs de lui poser une question.

« Euh, rien de spécial. »

Aucune envie de lui dire pourquoi exactement elle était venue. Elle n’était pas certaine qu’il approuve, et de toute manière elle n’avait aucune envie de risquer de devoir partager le butin. Elle préférait de plus qu’il continue de penser qu’elle était sans le sou. Par chance, l’explosion des vitres suffit à faire diversion. Même elle fut d’ailleurs distraite par cet inattendu retournement de situation et se retrouva propulsée en arrière, atterrissant lourdement contre un mur. Heureusement, elle avait encore tous ses esprits et put se relever sans trop de mal. Elle crut cependant s’être pris un sacré coup sur la tête en voyant… des zombies ! Comme dans les comics, comme dans les films ! De vrais zombies morts qui marchaient pourtant. Elle pouvait sentir leur odeur. Puis… plus rien.

En d’autres circonstances, elle aurait vu tout de suite que quelque chose clochait, mais elle était trop choquée par cette vision. Tiens, ce n’était pas Ethain dans un coin ? Et pourquoi avait-elle soudain l’impression d’avoir changé de place ?

Elle tourna la tête. Et poussa un cri en se voyant elle-même, tout en se pointant du doigt. « Mais… mais… » Son doigt lui parut bien plus imposant qu’avant. C’est alors que son reflet lui apparut sur la surface brillante du bar. Un reflet qui n’était pas le sien, mais celui de Dean. Elle poussa un hurlement hystérique.

« Quelle horreur !! Je suis hideuse !!! Mais enfin qu’est-ce qui se passe ?? »


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Elkan J. Devos



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 125
PROFESSION : Homme d'affaire.
LOCALISATION : ... entre tes cuisses? /PAN/


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Sam 15 Oct - 18:08

Bury us alive

feat Ethain & Dean & Aphrodite & Bathsheba


Un sentiment d'agacement naissait chez le nécromancien, à la simple vu d'Ethain. Sentiment d'agacement grimpant en flèche à mesure qu'il causait. Jusqu'à présent, le nécromancien était parfaitement capable de gérer ses affaires seules et il n'avait guère besoin des conseils de ce petit prétentieux. Pour autant, le blondinet affichait un air plus ou moins neutre, essayant de paraître le plus professionnel possible. Cette fois, l'agacement se transforma en énervement. Ce guignol parvenait à fermer aisément la porte, là où le nécromancien s'était lamentablement échoué. Comment étais-ce possible? Comment avait-il pu se tromper à ce point? Frappé dans son ego de mâle, les claires prunelles du sorcier lançaient des éclairs à celui qu'on pourrait presque qualifier de rival. Elkan se demandait bien pourquoi il se la jouait autant... il n'était même pas beau en plus...

Un bras putride essaya d'attraper le viking mais la lenteur de la créature permit au nécromancien de se décaler. Les morts ainsi que les cadavres, il en avait l'habitude. Il n'était donc pas inquiet. Tout du moins pas pour lui, mais d'avantages pour les autres personnes dans la pièce. Au vu de la situation ça pourrait très vite finir en bain de sang et bassine d'organes. Au-delà de cette invinsion franchement étrange, le nécromancien sentait un changement en lui. Un bouleversement qu'il ne comprit pas dans l'immédiat. Sa peau le picotait, pareil à des petites aiguilles s'enfonçant dans sa chair. Un vent chaud à la limite du supportable semblait effleurer sa peau. Pour autant, il n'y avait aucun courant d'air. Ses capacités magiques, il le sentait, augmentaient et se déployaient dans la salle, pareil à des tentacules.

Avant de réellement comprendre ce qui lui arrivait, plusieurs personnes se mirent à crier. La brunette mal fagotée et un grand châtain avec une face propice à recevoir des baffes. La lumière se fit aussitôt dans le crâne du sorcier... Ils venaient d'échanger de corps. Un échange de corps... une invasion de zombie... Ses pouvoirs qui merdaient... Tout ces événements étaient forcément liés, il devait simplement en comprendre la cause.

— Une dolorean? questionna le nécromancien avec mépris.

Même dans ce genre de situation, il se la jouait "monsieur cool avec des goûts de luxe". Quel crétin. Un vieu bouiboui ferait l'affaire du moment qu'ils prennent la poudre d'escampette. Et encore. Prendre la fuite n'allait certainement pas régler le soucis sur le long terme. Sauf qu'ils étaient vraiment dans la merde et que les zombies parvenaient à rentrer à cause de la vitre qui avait été brisée. Le viking se recula, se rendant au niveau du comptoir. Il fit glisser ses fesses pour pour se positionner derrière, attrapa une bouteille de mauvais whisky et commença à boire.

— Vous deux, interpella-t-il en pointant du doigt le châtain tête à claque et la nenette bizarement fagotée, vous n'auriez pas changé de corps, par hasard? Parce que si c'est le cas, je peux peut-être régler le problème. Je vous le ferais à bon prix.

Ouais, même en temps d'apocalypse, le détective ne perdait pas le nord. Sauf qu'il fallait, au minimum, sortir de là vivant. Pour un grand nécromancien comme lui... neutraliser les zombies ne devraient pas poser de soucis. Il avala une dernière rasade et grimpa sur le comptoir. Il s'occupait souvent d'un cadavre en même temps, parfois deux ou même trois. Mais là, la quantité était bien plus importante. Sauf qu'il sentait ses pouvoirs augmenter. D'une façon étrange. Il ne ressentait pas les choses comme d'habitudes, toutefois, il devait bien essayer.

Il se concentra sur l'afflux de magie présente. Sur les connexions présentes entre les cadavres ambulants. Les picotements doublèrent d'intensité, mais le nécromancien était coutumier à ce genre de douleur. Il sentait une connexion avec quelque chose. Une connexion importante. Si il pouvait au moins arrêter quelques zombies, ça serait déjà ça de gagner. Pour essayer de repérer les cadavres qu'il avait sous son contrôle, il essaya de leur faire danser thriller night... mais il ne vit rien. Aucun cadavre... Ce n'est qu'après quelques secondes seulement qu'il vit d'où venait la connexion... et qu'il comprit que depuis cette poignée de secondes, son pantin, c'était la brunette mal fagotée.

Et les zombies qui gagnaient un peu plus de terrain. Hum.



Made by Lunatic Café



HRPG => Désolée pour l'attente! Et si la fin pose soucis, j'éditerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    Mer 2 Nov - 21:07



Bury us alive

FT. LES FOUS



Un hurlement retentit dans la salle déjà réduite en miettes et il ne sursaute même pas. C’est Bath qui beugle, enfin… Dans le corps d’un autre apparemment. D’ailleurs, il fronce légèrement les sourcils en se retournant vers les deux zigotos.

« Intéressant. ».

Le sorcier esquisse un sourire en coin quand Elkan se fait des plus désagréables par rapport à sa remarque sur la Delorean, obligeant Ethain à soupirer pendant bien dix secondes.

« Il y en a un qui devrait revoir ses classiques… » marmonne-t-il d’un air tout autant empli de mépris. Il n’a pourtant rien d’un méchant, lui qui rend service depuis qu’il est arrivé ! « Retour vers le Futur, bougre d’âne. Tu connais ? Tu devrais arrêter de te faire tripoter par les cadavres ça te rend aigri. ». Il le scrute de haut en bas. « En plus de te rendre incompétent… ». Il ne pense pas si bien dire, car malgré le petit saut de biche du jeune homme et sa tentative de prendre le contrôle sur les morts, tout échoue et ça l’amuse le sorcier. Véritablement, en plus de gonfler, lui, son égo. « M’est d’avis que tu vas nous vexer ce cher Dean à force de le faire danser comme John Travolta dans un corps de femme. ». Accoudé au bar, Ethain se moque ouvertement de tout ce qui arrive sans se préoccuper une seule seconde des morts vivants qui tentent de rentrer au sein du restaurant de bord de route. Cette situation est des plus rocambolesques, qu’est-ce que c’est amusant ! « Surtout restes borné et têtu… Ne demande pas mon aide. Je t’ai blessé dans ta fierté de mâle dominant ? Mille excuses mon cher… Mais tu dois tout de même admettre que ta capacité fout le camp pour une raison qui nous échappe. Tout me laisse à croire… ». Un zombie se précipite soudain à ses côtés tandis qu’il s’est hissé sur un haut-tabouret et s’est servi un bon verre de vin rouge. Coupé dans son élan, Ethain pousse un énième soupir, claque des doigts et le mort prend feu instantanément, laissant au sorcier tout juste le temps d’écarter la manche de sa veste en cuir hors de sa portée et de se retourner vers Elkan. « Je disais donc que tout me laisse à croire que le problème vient de… Ceci. ». D’un geste, il ressort la pierre sagement rangée dans un tissu sombre et qu’il n’effleure pas le moins du monde. Cette dernière scintille encore par moments. « Dès que tu utilises l’une de tes capacités morbide elle se met à rougeoyer de plus belle. Non pas que ce soit mauvais pour les affaires mais… Pour sûr, ce n’est pas très bon. ». Un nouveau sourire vient étirer ses traits et il se permet même de rire légèrement. Le nécromancien devrait l’admettre, Ethain a clairement plus d’expérience au niveau de la pratique de la magie, il est également beaucoup plus vieux que lui. Ca joue.

Rangeant rapidement la pierre dans un endroit sûr, le brun pose ses prunelles sur les deux zouaves qui ont changé de corps. « Ma chère Bath, je dois admettre que la barbe mal rasée te va bien au teint. Ca rend les choses soudainement beaucoup plus intéressantes, nous avons une affaire à régler toi et moi… Et tu sais pertinemment que je suis tout… Sauf ravi à propos de cette dernière. ». Levant la main en la direction de la goule se trouvant dans le corps d’un humain vulnérable, il l’oblige à se rapprocher, même si elle danse à présent la samba toute seule. Le regard mauvais, il fixe les prunelles de Bath dans les yeux de Dean et l’attrape à la gorge alors que ses pieds battent encore le rythme. « Je. Veux. Récupérer. Ce. Qui. M’appartient. ». Elle danse toujours et ça l’exaspère alors il se retourne vers Elkan. « Tu pourrais arrêter ça maintenant, ce n’est vraiment plus amusant ? ».

Le tout, pendant que les morts rampent lentement vers le bar en grognant et bavant.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bury us alive † feat les zozos    

Revenir en haut Aller en bas
 
Bury us alive † feat les zozos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dead or Alive 2 Millenium (Smiletkidi)
» TURBO MOMIES / MUMMIES ALIVE ! (Kenner) 1997-1998
» « you spin my head right round when you go down » feat. Jordane
» I Am Alive : Prologue par Dratiseur
» Daft Punk - ALIVE 2007 sortie le 19 novembre 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: SUD - OUEST
-
Sauter vers: