In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Lun 6 Juin - 19:46

       
In a cold, cold night

       Wilhelmina & Bathsheba


On pourrait croire qu’il est facile de trouver de la nourriture lorsque l’on ingurgite que des cadavres.   Après tout, vu le nombre de meurtres, morts naturelles ou maladies, il devrait suffire de se baisser pour en ramasser un. Malheureusement les choses sont loin d’être si simples, et outre le fait qu’elle attirerait l’attention sur elle si elle embarquait des morts, c’était de toute manière illégale. Donc, elle devait se fournir par elle-même. Sa solution de prédilection était de faire appel à certains trafiquants des bas fonds de Paris. Malheureusement, cela coûtait de l’argent, et elle n’en avait pas toujours à disposition. Il lui fallait donc, à certaines occasions, se salir les mains. Ce n’était pas sans risque : il lui fallait non seulement être discrète, mais en plus éviter de se trouver face à un démon plus féroce, ou même à un suceur de sang. Par chance, la plupart du temps, il s’agissait de jeunes vampires venant tout juste de s’éveiller suite à leur transformation et il n’était pas bien difficile de s’en débarrasser. Ce n’était pas pour autant qu’elle était en sécurité, car contre un plus âgé… l’emporter risquerait d’être un peu plus compliqué.

Apparemment, aucun des monstres qu’elle redoutait ne se trouvait là. Profitant que la voie était libre, elle se faufila dans le cimetière. Faisant du repérage dans la journée, elle savait parfaitement quelle direction prendre. Elle ne pouvait se permettre de choisir n’importe quelle sépulture. Il fallait que celle-ci soit fraîche, afin que la terre soit suffisamment meuble et surtout que la pierre tombale ne soit pas encore posée. Sans compter qu’ainsi, le corps se conserverait plus longtemps. Une fois au bon endroit, elle posa son attirail et se mit à creuser. C’était sans l’ombre d’un doute la partie qu’elle détestait le plus, et la raison pour laquelle elle préférait acheter sa nourriture. Bien qu’elle possédât plus de force qu’un humain, la tâche était pénible, et longue surtout. Elle commençait à avoir les bras réellement douloureux, quand enfin sa pelle heurta quelque chose de dur. Ce n’était désormais plus qu’une question de minutes.

Avec l’agilité d’un petit chat, elle descendit jusqu’au cercueil dont elle ouvrit le couvercle. Presque immédiatement, ses narines s’emplirent d’une odeur absolument délicieuse. La meilleure au monde, sans l’ombre d’un doute ! Tant bien que mal, elle extirpa le corps de sa dernière demeure, pour l’emmener vers sa nouvelle demeure : sa glacière. Oui, parce qu’elle n’avait pas l’intention de le dévorer sur place. Lorsqu’elle était affamée, oui, mais sinon autant se cuisiner de bons petits plats, non ? Sans compter qu’un cadavre entier pouvait la nourrir durant quelques temps. Mais pour cela il fallait travailler.

Elle commença par le déshabiller, ce qui n’était pas une mince affaire, la rigidité cadavérique ayant fait son oeuvre. Elle ne s’embarrassa de précautions inutiles et se contenta de les déchirer en lambeaux afin de s’en débarrasser plus facilement. Elle sortit ensuite une scie du sac qu’elle avait emporté avec elle. Un outil électrique aurait été bien mieux, mais malheureusement trop bruyant. Elle ne pourrait pas tout emporter. Les pompes funèbres avaient la fâcheuse manie d’injecter certains produits dans les cadavres afin que ceux-ci se conservent plus longtemps. Non seulement c’était toxique, mais en plus cela gâchait le goût de la viande. Il fallait en plus qu’elle agisse vite, avant que les vers et autres parasites aient le temps de ruiner ses futurs repas. Mais elle était aguerrie depuis le temps et savait parfaitement comment s’y prendre. Ainsi, tout fut rapidement fait et elle en était à ranger ses victuailles dans des sacs en plastiques, puis dans la glacière lorsqu’elle fut prise d’une sensation étrange, qui la fit sursauter.

Elle n’était pas seule. Elle se redressa, puis jeta des regards tout autour. Personne. Dans le doute elle se dépêcha de ranger le reste de sa nourriture. Elle se demandait encore s’il serait prudent de prendre le temps de remettre les restes du cadavre à leur place lorsqu’elle vit face à elle sous l’éclat de la lune une jeune femme rousse. Comment avait-elle fait pour se montrer si silencieuse ? Peu importait, Bathsheba n’avait aucune envie de compagnie.

«  Qu’est-ce que tu regardes ? Je suis occupée, va voir ailleurs si j’y suis ! »

Elle espérait ainsi lui faire peur et être tranquille. Elle commença même à amorcer sa transformation, histoire de lui coller une belle trouille. Elle ne craignait pas d’être vue sous cette forme par une âme solitaire : on ne la croirait jamais.

Mais c’est alors qu’une effluve qu’elle n’avait pas sentie au départ s’infiltre jusqu’à ses narines. Des relents de corps trépassé, mais bien moins appétissant que ceux qu’elle dévorait. Ce fut comme une alarme qui s’alluma dans sa tête.

Ding ding ding VAMPIRE!

Elle écarquilla les yeux et eut un mouvement de recul, reprenant forme humaine. Alors qu’elle se sentait paniquée, elle s’agrippa à sa pelle et sa glacière comme si sa vie en dépendait et amorça une échappatoire.

«  Je… je rigolais bien sûr… Vous faites bien ce que vous voulez. D’ailleurs je vais y aller… et vous laisser tranquille… »


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wilhelmina de Santis



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 1795
PROFESSION : Dirige une galerie d'art.
LOCALISATION : Les coins les plus chics de la ville, bien-sûr.


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Mar 7 Juin - 12:11


 
In a cold, cold night Ft. Bath
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


Entre les sépultures, je jette mon regard de glace. Mon regard perspicace. L’est-il ? Ici, point de tombeau pour accueillir les corps des miens. Que de simples pierres. De simples sépultures vides d’ossement. Les vers ne rongent pas leur carcasse décomposée depuis des siècles. J’observe les tombes fictives que j’ai fait installer. Celle de ma mère, celle de mon frère, de mes neveux et de ma belle-sœur. Mon père n’a pas sa place ici, bien entendu. Pas après ce qu’il nous a fait, à tous. En imposant ses choix abruptes et injustes, en se conformant à la société. En étant l’un de ces hommes faibles persuadés de détenir le secret de la réussite à travers des enfants bien mariés. J’avais bien ruiné ses plans, souillant le nom de De Santis au passage. J’étais simplement une femme visionnaire, ils n’avaient pas eu l’intelligence de le comprendre ! Et quatre siècles plus tard … C’est à peine si on avait progressé. Oh oui, les femmes portent des pantalons moulants, dévoilent leurs genoux, leurs dos et leurs épaules. Elles ont l’illusion de choisir, d’avoir l’autorité. Mais le monde patriarcal agit toujours, lourd, pesant, plus fourbe que jamais. Le monde n’a pas changé, il est devenu plus hypocrite.

J’inspire longuement tout en observant la sépulture d’Ofelia. L’incarnation même d’une femme forte. Durant une pauvre année, elle l’avait été. Une année pourtant bien écourtée par une mort funeste. Mon frère avait suivi peu de temps après, laissant deux orphelins et une mère en double deuils. Au fond, lui et moi étions forgés dans le même moule. Deux excentriques refoulés incompris de tous.  Mais moi, je savais … Je savais ce qu’il avait traversé dans l’ombre, dans la terreur et la solitude. Je n’avais pas osé me dévoiler. Je côtoyai déjà ce mal qui avait détruit sa fille chérie. Mon humanité ne m’avait aucunement sauvée de ses jugements. Et la peur m’avait empêchée de venir en aide à mon frère. Marius m’y avait contrainte bien moins que moi-même. Alors que j’observe les deux autres tombes, celles de ces frères ayant vécu bien plus longtemps que leur sœur. Pourquoi n’ai-je pas eu ce droit, elle aussi ? En quoi la mission de tueuse est-elle glorieuse ? Tant de questions que je ressasse, encore et encore. Tant d’interrogation sur l’espèce humaine. En ai-je seulement fait partie un jour ? J’ai oublié ce que c’était.

Un bruit de fond éclate dans l’obscurité du cimetière. Perturbant ainsi mon moment d’éternel deuil. Je soupire, détourne les talons et cherche le coupable. Ou plutôt la. Tout ce que je vois, c’est une petite chose qui s’agite dans la pénombre, une silhouette féminine. J’approche d’un pas, discrètement, changeant d’emplacement à chacun de ces mouvements de tête. Je la vois qui creuse dans la tombe, fouille la terre et commence à sortir un corps pour le dépecer. Une goule ! Il ne manquait plus que ça. Je progresse, l’étudiant curieusement alors qu’elle effectue sa basse besogne. Je n’attends que le dernier moment pour me montrer à ses prunelles incroyables. Deux billes plus claires encore que les miennes. La sale gosse se redresse, et m’envoie odieusement bouler. Ca m’arrache un haussement de sourcils alors que j’approche d’un pas. La petite ingrate écarquille ses rétines, ses orbites devenant d’une rondeur exagérée. Je l'observe, penchant sa bouille diaphane sur le côté tout en souriant largement. J’approche, l’autre trébuche. Je jette un coup d’œil à la glacière, admirant les restes de cadavre saignant. Rien de bien ragoûtant ni de frais pour moi.

« - Tu dois bien te compliquer la vie, ma belle … Je lance simplement en approchant encore. Eh, arrête de me regarder comme si j’allais te bouffer. Je vais rien te faire. Attention, tu vas trébucher, j’ajoute en levant l’un de mes ongles impeccables.

La gosse s’accroche à son ustensile autant qu’à sa glacière.

- T’as jamais songé à voler une morgue ? Tu ressembles à un souillon … C’est dommage avec un si joli visage. »

Et je reste plantée là, à moitié penchée et mes prunelles animales observant la jeune femme. Je n’ai jamais croisé cette dernière ici, c’est la première fois.


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Jeu 9 Juin - 23:04

       
In a cold, cold night

       Wilhelmina & Bathsheba


Elle avait peur. Et elle faisait de son mieux pour cacher qu’elle avait peur. Elle avait franchement gaffé et s’était possiblement mise en danger. Et si elle possédait bien une qualité, c’était son instinct de survie. Elle sentait que cette suceuse de sang ne se comportait pas comme ses jeunes congénères. Elle était calme, posée, se comportait même en maîtresse des lieux. Elle lui faisait penser à Sharon de Love&Passion, en particulier dans l’épisode 7 de la saison 5, où elle se vengeait de son mari qui l’avait trompée avec sa meilleure amie. Bathsheba ne savait absolument pas à quoi s’attendre avec elle, et c’était bien ce qui lui faisait peur. Et malheureusement, elle sentait qu’arborer un sourire ravageur ne suffirait pas à l’amadouer. Il allait falloir qu’elle se montre plus maligne, à commencer par se donner plus de contenance et paraître pleine d’assurance. Elle n’avait pas peur. Non, elle n’avait pas peur du tout.

Malheureusement ça n’avait pas l’air de fonctionner, la rouquine ayant visiblement vu clair dans son jeu. La goule était de plus en plus mal à l’aise. Les minutes passaient et son interlocutrice demeurait impossible à déchiffrer. Elle n’avait pas peur de se faire dévorer, tout simplement parce qu’elle doutait d’être à son goût. Mais elle aurait pu lui faire tout un tas d’autres choses désagréables : la torturer, la terroriser, voire même l’ensorceler si elle connaissait la magie. Elle sursauta légèrement à ses paroles et s’aperçut qu’en effet, un pas de plus en arrière et elle aurait basculé dans la tombe, un endroit où elle n’avait définitivement pas envie d’échouer. Elle se décala de quelques pas afin de retrouver une position plus sécurisante. Sans pour autant lâcher ses affaires. Elle n’osa pas répondre. Ou plutôt elle ne sut quoi répondre. Ou les deux. Sans doute les deux. En revanche, elle apprécia moyennement sa remarque. Voire pas du tout. Non mais pour qui se prenait-elle, cette pimbêche avec ses airs snob ? Elle aurait été prête à parier qu’elle aussi se salissait les mains. Elle ne pouvait avoir constamment cette allure de princesse !

« Oh mais c’est vrai ! Vous ne le savez peut-être pas, mais les morgues sont étroitement surveillées, et c’est quasiment impossible d’en ressortir avec un corps sans se faire surprendre. Mais merci pour le conseil, je n’y avais pas pensé! »

Elle avait toujours la possibilité de soudoyer des employés, mais c’était risqué, et surtout ça lui coûtait de l’argent. Elle n’avait pas pu se retenir, et eut très envie de se mordre la langue. Elle n’avait pas beaucoup aimé se faire traiter de souillon, c’était certain. Mais elle avait encore moins envie de se faire sauvagement assassiner par une vampire en colère. Son orgueil lui interdisait de s’excuser, mais son instinct de survie l’incitait fortement à prendre cette voie. Au moins l’avait-elle vouvoyée, c’était toujours ça. Pourquoi la regardait-elle de cette manière ? Face à elle, Bathsheba avait l’impression d’être une bête curieuse et cela la mettait extrêmement mal à l’aise. Durant un instant, l’idée de tourner les talons et de s’enfuir en courant tout en hurlant lui parut particulièrement tentante. Mais c’était aussi très stupide. Si cette vampire était décidée à la massacrer, elle ne le ferait que plus rapidement dans ce cas. En attendant, il lui était de plus en plus difficile de soutenir son regard et de contenir son malaise.

«  Pourquoi vous me regardez comme ça ? Qu’est-ce que vous voulez exactement ? »

Son ton avait été un poil plus agressif qu’elle l’aurait voulu, dans le but de dissimuler son angoisse. Elle n’était cependant pas sûre que cela ait fonctionné correctement. Elle sentait que sa voix lui avait un peu échappé. Peut-être venait-elle de se jeter tout droit dans la gueule du loup, mais au fond, elle préférait savoir plutôt que rester dans cette épouvantable incertitude. Elle songea qu’elle aurait pu la frapper avec sa pelle. Mais à la regarder, quelque chose lui soufflait que ce n’était peut-être pas la meilleure idée possible. Donc, elle s’abstiendrait. Jusqu’à nouvel ordre du moins. Elle attendait de voir ce que cette vamp préparait avant de sortir elle-même les crocs.

Eventuellement.

Si elle osait…


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wilhelmina de Santis



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 1795
PROFESSION : Dirige une galerie d'art.
LOCALISATION : Les coins les plus chics de la ville, bien-sûr.


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Mer 15 Juin - 20:57


 
In a cold, cold night Ft. Bath
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


Elle est pointilleuse, la petite canaille. Ca m’arrache un sourire railleur alors qu’elle m’expectore son poison en pleine frimousse. Enfin, façon de s’exprimer. Parce qu’elle est à deux doigts de tomber dans ce trou funeste, alors que je suis debout à la jauger d’un air amusé. Elle est trop loin de moi, mais assez proche pour que je puisse lui bondir dessus pour extraire une vertèbre de son joli petit cou si l’envie me prend. C’est d’un pratique ! J’incline mon menton à la pommette marquée tout en faisant luire mes iris animales. Elle a mal pris ma remarque. Très mal. Je renifle légèrement tout en haussant les épaules avec indifférence, bien m’en fasse qu’elle soit une pauvresse qui se voit forcée de piller des tombes comme une vulgaire voleuse. Après tout, c’est son problème et pas le miens. Mais ça m’amuse et me distraie de la voir feuler comme un petit chaton apeurée. Je plie les genoux, roulant mon mentaux sous mes fesses de mes mains que je pose ensuite sur mes genoux.

« - T’es ma première goule … je murmure pensivement en penchant un peu plus le menton. Celles que je voyais dans les livres étaient hideuses.

J’inspire longuement, étirant ma nuque avant de pencher ma tête de l’autre côté.

- T’es bien trop jolie pour que ça ne me désole pas de te voir gratter la terre et t’encrasser ainsi, trop jolie même.

Je penche le menton, mes prunelles ne quittant toujours pas la gamine. Enfin ça, c’est ce que son corps et son joli minois juvéniles me disent. Il se pourrait qu’elle soit bien plus âgée qu’elle n’en ai l’air. Rien ne le montre, ou ne le démontre. Je suis tout bonnement incapable d’évaluer l’âge de cette créature singulière.

- Tu me montres ton vrai visage ? j’ose demander d’un ton innocent et curieux.

Je l’accable d’un de mes caprices. Encore un de mes nombreux, d’ailleurs. Mais mon indiscrétion et sans limites. Je me redresse d’un coup, et un battement de cils de la syphilide morbide, me voilà à quelques centimètres de ses iris dilatées. Je la sens qui grouille, sa vilaine trouille. Tic, tac. Le cœur qui bat la chamade, les poumons qui tressautent et le corps tremblant. C’est comme ça que j’aime mes victimes, mais …

- Détends-toi, j’ai déjà mangé, je lance avec un petit sourire en coin.

En fait, je ne mange pas les femmes, et encore moins les goules. Mais a-t-elle seulement besoin d’en savoir autant ? Je me redresse souplement, plisse mon mentaux et étire mes doigts qui craquent sous la force brusque du geste. Si mon corps n’était pas resté bloqué à trente-cinq ans, j’aurai pu croire qu’ils commencent à rouiller. Je ne lui tends pas main pour l’aider à se relève. Je ne suis pas cavalière, et encore moins stupide. Elle me crachera à la figure plutôt que de se laisser aider. J’ai dérangé une bête pendant son repas, enfin presque, et pour ça elle risque de ne pas m’apprécier. Ca me va, moi aussi j’aime personne, de toute manière. Alors que je m’apprête à lui dire que je m’en vais, pourtant, des cliquetis de barrières interviennent et me coupe dans mon élan.

- Cazzo, le gardien, je soupire en fixant l’auréole blanche d’une lampe de poche se frayant un chemin dans la pénombre. J’observe la goule, le trou de la tombe, le bout de cadavre encore visible et la scie pleine de sang.

Nan, je vais pas faire ça ? J’inspire longuement, l’odeur âpre du cadavre me soulevant les naseaux. Eh merde.

- Dépêche-toi, je murmure en tapant dans les restes de morceaux organiques pour les éjecter dans la tombe. Vite ! »



 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Lun 20 Juin - 23:37

       
In a cold, cold night

       Wilhelmina & Bathsheba


Elle commençait à l’agacer, mademoiselle la vampire ! Plus les secondes passaient, plus les émotions de Bathsheba se calmaient peu à peu. Elle commençait à se dire que si la rousse ne s’était pas encore jetée sur elle toutes dents dehors, c’était peut-être qu’elle n’avait pas forcément l’intention de lui faire du mal. Dans le doute, elle restait malgré tout sur ses gardes. Ces créatures pouvaient se montrer particulièrement vicieuses et celle qu’elle avait face à elle n’affichait pas clairement ses intentions. Elle n’était pas du genre à se laisser gagner par la flatterie, d’autant plus lorsque celle-ci venait d’une suceuse de sang. Jolie ou pas, il fallait bien qu’elle se nourrisse et si elle devait pour ça farfouiller dans la terre, et bien tant pis !

« Je peux être parfaitement hideuse, croyez-moi. » Elle avait moyennement envie de passer pour quelque chose de mignon à ses yeux. Elle leva les yeux au ciel, agacée. « Malheureusement, je n’ai pas le choix. A moins que vous ayez une idée brillante, je suis preneuse. »

Se montrer sarcastique face à elle n’était peut-être pas la meilleure stratégie, mais son fichu caractère prenait le dessus sur sa peur. Ceci était accentué par le malaise qu’elle ressentait sous le regard de la rouquine. La question suivante la persuada de ce qu’elle avait redouté depuis le début : la vampire était en train de jouer avec elle. Tout ça ne lui disait rien qui vaille, d’autant plus que cela ne la rendait que plus imprévisible. Elle la regarda avec méfiance, si bien que la créature de la nuit se sentit contrainte apparemment de la rassurer. D’une manière que Bathsheba ne trouvait pas rassurante du tout. Elle n’avait pas peur de se faire dévorer, mais un esprit sadique pourrait inventer bien d’autres tourments.

« Pourquoi pas. » finit-elle par répondre en haussant les épaules.

Qui sait, peut-être que son autre visage pourrait impressionner son interlocutrice et la dissuader de l’ennuyer plus longtemps. Bon, elle n’y croyait pas vraiment, mais cela valait le coup d’être tenté. Elle se préparait donc à sa transformation, mais son visage eut à peine le temps de commencer à frémir qu’elle fut interrompue dans son élan. Ce cliquetis métallique distinct provenant des grilles du cimetière ne laissait présager rien de bon.

« C’était quoi ce truc ? »

Elle commençait mine de rien à paniquer. Elle était déjà dans un état de nervosité avancé, et ce n’était pas pour la calmer, bien au contraire. Son esprit commençait déjà à s’activer : la vampire avait-elle des « amis » qu’elle aurait oublié de mentionner ? Mais non, visiblement il s’agissait simplement du gardien. Son soulagement ne fut que de courte durée : il pouvait les surprendre, donner l’alerte. Elle n’avait pas envie de s’occuper de ça en plus. C’est alors que la rousse eut une réaction qui la laissa bouche bée. Au lieu de fuir cet endroit et de la laisser seule se dépêtrer de la situation, voilà qu’elle entreprenait de jeter les restes du corps dans la fosse creusée. Etait-elle vraiment, sérieusement en train de l’aider ? Impossible ! Et pourtant…

La goule finit néanmoins par se réveiller de sa torpeur et se précipita pour l’aider. Par chance toutes deux étaient plus rapides que des êtres humains, ce qui s’avérait plutôt pratique pour ce genre de choses. Elle tenta ensuite de faire de même avec le monticule de terre, histoire de recouvrir la tombe au moins un peu. Elles n’auraient sans doute pas le temps d’aller jusqu’au bout avant d’être repérées.

« On fait quoi maintenant ? Il va finir par nous voir! »

Elle tentait de ne pas trop élever la voix, et surtout d’en faire taire les accents de panique. Il fallait trouver une solution et vite, parce que déjà elle pouvait voir l’éclat d’une lampe torche se diriger droit vers elle. Sans réfléchir, elle attrapa la vampire par le bras et l’entraina avec autorité derrière une large pierre tombale qui pouvait les dissimuler.


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wilhelmina de Santis



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 1795
PROFESSION : Dirige une galerie d'art.
LOCALISATION : Les coins les plus chics de la ville, bien-sûr.


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Sam 25 Juin - 18:06


 
In a cold, cold night Ft. Bath
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


Et la voilà qui commence à paniquer. C’est une manie chez elle, décidément. Je pousse un soupir, agrippe son épaule délicate et mêle mes longs doigts à ses filets d’encre, et l’invite à me rejoindre sans attendre alors que les restes du corps gisent dans la sépulture. Pas le temps d’en faire plus. Mais elle semble vouloir emporter le maximum d’effets. Ce qui est, en toute logique, parfaitement impossible. Et alors que le faisceaux de lumière de la lampe torche ricoche de tombe en tombe et approche dangereusement de nous, j’entame un début de nouveau juron.

« - Le moins de bruit possible, je réponds à sa dernière question alors qu’elle nous entraîne vers une immense pierre tombale.

Certes, ce n’est pas la meilleure cachette et j’en aurai choisi une autre. Mais après réflexion, ce gardien risque de causer plus de problèmes que nécessaire. C’est incongru de sa part de faire sa ronde maintenant ! Aussi sera-t-il bien plus prudent de l’évincer rapidement. Elle allait me montrer son visage de goule, et ce mécréant ose basculer tous mes plans. Il retarde l’échéance, alors que je voulais la voir se transformer maintenant. Et si elle n’est plus d’humeur après ? Je fais la grimace, humecte l’air et fronce les narines en me prenant tout le miasme cadavérique. Diantre, comment peut-on seulement trouver ce met appétissant ? Mon regarde croise celui de la brune dont j’ignore toujours le nom, et je soupire longuement en levant mes opalines au ciel nuageux. Les pas de l’importun gardien crise sur les graviers des allées. Foutus cimetière Français. Les battements de son palpitants sont si réguliers, que je sais qu’il n’a toujours pas vu le spectacle macabre de la tombe retournée et du corps rapiécé. Ce n’est que lorsqu’un souffle paniqué ricoche dans l’air que je devine son arrivée jusqu’à la scène de crime.

Bien.

Maintenant que ça, c’est fait, je disparais en un clin d’œil de la vision de la goule. Mes pas rapides et trop fluides pour l’œil humain me dirigent vers une nouvelle tombe sous-jacentes à celle profanée. Il commence à paniquer, à se retourner dans tous les sens et à entamer une marche rapide pour tenter de trouver le coupable. A en juger par l’état des lieux, les criminels ne sont pas loin, qu’il doit songer. Et ils sont bien plus proches qu’il ne le croit !

« - Vous êtes où, bande d’enfoirés ! qu’il injure et s'époumone, s’approchant dangereusement de la tombe derrière laquelle ma compagne d’infortune est planquée. Je me redresse alors sur mes deux longues guibolles, filant droit vers l’humain que j’assomme brusquement à l’arrière du crâne. Son corps lourd s’étale à mes pieds, sa lampe torche roulant sur l’herbe jusqu’à s’échouer dans la tombe.

- … Je l’ai peut-être assommé un peu fort, je remarque en posant mes mains sur mes hanches, un sourcil haussé. Hm, tant pis. Il s’en remettra ! »



 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Dim 26 Juin - 23:30

       
In a cold, cold night

       Wilhelmina & Bathsheba


La rouquine semblait légèrement agacée en la voyant ainsi rassembler ses affaires. Elle l’ignora, continuant son petit manège. La glacière était particulièrement précieuse, et il était hors de question qu’elle abandonne ce repas derrière elle. Un repas qu’elle avait passé un bon bout de temps à déterrer. C’est avec tout son attirail qu’elle entraina la vampire dans une cachette improvisée. Au moins elles seraient à l’abri de l’importun jusqu’à ce qu’il passe son chemin. Ce qui ne l’empêchait pas de paniquer, contrairement à l’immortelle qui se montrait d’un calme étonnant. Elle n’avait pas tort et Bathsheba s’efforça en effet d’être la plus silencieuse possible. Du moins, pendant un temps. Elle était si nerveuse qu’elle n’osait même pas regarder ce qui était en train de se passer.

« Et maintenant ? Il est parti ? »

Elle s’était efforcée de chuchoter mais n’avait pu rester muette plus longtemps. C’était une catastrophe. La soirée avait si bien commencé pourtant ! Elle avait son repas, elle était tranquille. Il avait fallu qu’elle vienne la déranger. Si elle ne s’était pas interposée sur sa route, elle aurait pu partir avant le retour du gardien ! Tout était de sa faute ! Et pourtant… elle se sentait peu encline à le lui reprocher. Instinct de survie, sans doute. D’ailleurs, elle n’avait pas l’air de très bonne humeur. Elle ne cessait de faire des grimaces et de soupirer. La goule commençait à craindre qu’elle ait changé d’avis et décide finalement de se débarrasser d’elle. La vampire regardait quelque chose, mais elle n’osait pas lever la tête, de peur d’être remarquée. Ce n’est que lorsqu’elle disparut que de nouveau Bathsheba se manifesta, relevant la tête. Elle était sur le point de lui demander ce qu’elle fabriquait, quand elle entendit les vociférations du gardien, qui était apparemment arrivé sur la tombe incriminée. Lorsqu’elle comprit ce que la rousse allait faire, il était déjà trop tard. Elle avait déjà fondu sur lui et lui donna un violent coup sur la tête.

En le voyant s’effondrer, la goule se redressa sur ses pieds et se précipita vers le corps qui s’était écroulé au sol.

« Qu’est-ce que t’as fait ? T’es malade ou quoi ? Tu l’as tué ? Est-ce qu’il est mort ? »

Sur le coup, elle avait oublié la politesse qu’elle avait préféré adopter envers elle. Au point où elles en étaient, elle pouvait bien cesser de prendre des gants. Ce que la vampire venait de faire était tout simplement stupide. Heureusement elle ne sentait pas ce délicieux fumet propre à lui ouvrir l’appétit, c’est donc qu’il n’était pas encore mort. Dommage quelque part, elle n’aurait pas été contre une proie supplémentaire.

« Qu’est-ce qu’on va en faire ? »


Au fond elle aurait pu s’enfuir dès maintenant. S’il avait vu quelqu’un, ce n’était pas elle. Elle n’avait rien à craindre de lui. Néanmoins, elle aurait été bien incapable de prévoir les réactions de la vampire, et par ce qu’on va faire, elle voulait en fait dire ce que celle-ci allait faire. Le tuer probablement. Elle avait beau ne pas être sensible, elle n’avait pas franchement envie d’assister à un tel spectacle.


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wilhelmina de Santis



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 1795
PROFESSION : Dirige une galerie d'art.
LOCALISATION : Les coins les plus chics de la ville, bien-sûr.


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Jeu 28 Juil - 15:09


 
In a cold, cold night Ft. Bath
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


La petite brune aux allures poupines suinte l'angoisse par tous les pores. A mon grand amusement qui m'exalte et s'imprègne de la panique de la goule. Surtout après avoir vu son regard lorsqu'elle assomme ce pauvre homme malmené à la baguette. Elle s'emporte, s'époumone et s'agite dans tous les sens. Mais  je soupire longuement, époussette ma robe et fait mine de bailler. Je prends même le temps de lorgner mes ongles impeccables et carmins, avant de soupirer longuement en jetant un coup d'œil à l'étrange créature.

« - Tu me préviens quand t'as fini de paniquer ? Je fais de soupirer longuement et exagérément.  

Qu'est-ce qu'on va faire ? Je fais mine de réfléchir, passant mon index sur mes lippes rouges tout en tapotant ces dernière.

- Hmm …, j'hésite, baisse mes prunelles opales et froides vers le corps inerte et fait la moue. Je crois qu'on pourrait … Le tuer ?

J'hausse les épaules, avise la tombe ouverte et passe mes dextres dans ma crinière rougeoyante. Simple proposition innocente. Elle déterre déjà des morts, l'inverse ne doit pas être bien différent. Pour ce que j'en sais. J'ai toujours mangé mes victimes avant qu'elles ne meurent.  

-Ou alors, on l'enterre vivant dans cette tombe ? Je propose joyeusement en me tournant vers la brune, le pan de mon menton tournoyant autour de mes cheville. C'est plutôt marrant, les humains qui s'étouffent et paniquent en réalisant qu'ils sont fichus !

Je me pose quelque pas vers la droite sur une tombe, croises mes immenses guibolles de porcelaine et fait tournoyer l'une de mes mèches autour de mon index. Le ciel est sûrement pavé d'étoiles derrière ce monticule de nuages toxiques.  

- Ou alors on le drogue tellement qu'il pensera avoir halluciné demain matin au réveil. On a largement le temps de remettre la tombe … Enfin je veux dire, tu as le temps. C'est-ce que tu fais en général, non ? Tu ramasses derrière toi ?

Il est hors de question que je me salisse en remettant la tombe en terre. Sauf pour une seul exception. Je ne sers que mes intérêts, bien-entendu. Même si j'ai aidé la goule. Je l'ai fait uniquement pour étancher ma soif de curiosité.

- J'accepte de me salir uniquement si je peux le bouffer ! »

Les affaires sont les affaires. Oups, mauvais réflexe.


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Ven 12 Aoû - 23:46

       
In a cold, cold night

       Wilhelmina & Bathsheba


Pourquoi est-ce que ça lui arrivait à elle ? Elle n’avait rien demandé, elle était juste venue récupérer de quoi se nourrir. Mais il fallait croire qu’elle attirait les ennuis comme la peste. Et cette vampire en était la cause. Tout allait bien, avant qu’elle se pointe. Décidément les suceurs de sang étaient une vraie plaie. En plus elle proposait la pire solution qui soit.

« Bah oui, tuons-le, quelle brillante idée ! Il y aura une enquête et le cimetière grouillera de flics ! »

Ce qui signifiait qu’elle ne pourrait plus s’y servir pendant un bon bout de temps. Parce que forcément, en passant l’endroit au peigne fin ils découvriraient que l’un des cadavres avait été très largement découpé. La tombe n’était pas correctement recouverte, ils le verraient immédiatement. Elle ne connaissait pas très bien les méthodes de police, mais elle aurait parié qu’ils étaient capables d’user de stratagèmes scientifiques pour identifier des gens, ou d’autres trucs de ce genre. Bref, elle ne voulait pas tenter sa chance.
La proposition suivante n’était pas mieux. Et même un peu effrayante. Bathsheba ne se considérait pas comme un modèle de moralité, loin de là, mais cette histoire allait un peu loin.

« Non mais n’importe quoi ! Si tu veux faire ça, vas-y, mais ne m’embarque pas là-dedans! »

D’accord, elle considérait le gardien davantage comme une gêne qu’autre chose. Oui, elle pouvait se montrer cruelle et se mouiller. Mais l’idée de faire subir un sort aussi horrible à un être humain qui n’avait rien fait de mal la gênait. Une pointe de conscience dirons-nous, bien qu’elle ne l’aurait certainement avoué. La dernière solution proposée par la rouquine avait en revanche de quoi lui plaire.

« La plupart du temps j’essaie de passer inaperçue. » lança-t-elle d’un ton sarcastique.

L’idée n’était néanmoins pas mauvaise. C’était un bon moyen de s’en sortir sans grand mal. Heureusement, dans le noir il n’avait probablement pas eu le temps de les voir, et encore moins de les identifier. Elle en était soulagée, elle n’aimait pas vraiment l’idée de devoir le tuer. Elle leva les yeux au ciel. La vampire ne perdait pas le nord.

« Ecoute, bouffe le si tu veux, je m’en fous. Mais t’es mignonne, t’attendras que je sois loin, ok ? »

Les événements de la soirée lui avaient fait perdre sa réserve craintive, du moins pendant un temps. Puis, après un instant de réflexion, elle sortit de la poche de sa veste un sachet contenant des pilules.

« J’ai ça, ça devrait suffire. » Avant de se rappeler les règles de politesse. « T’en veux ? C’est plutôt pas mal. »


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wilhelmina de Santis



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 1795
PROFESSION : Dirige une galerie d'art.
LOCALISATION : Les coins les plus chics de la ville, bien-sûr.


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Mar 27 Sep - 12:22


 
In a cold, cold night Ft. Bath
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


Vorace bestiole aux tendances archaïques, terriblement modérée, tellement peu aventureuse. La hardiesse ne lui sied pas au teint, semble-t-il. Et la petite chimère palote tremblote, rien qu'à l'idée d'éviscérer l'indésirable intrus.

« - … Nous sommes à Paris …, je soupire en levant mes mirettes au ciel. Sombre et nuageux, à présent. Des cimetières, on en trouve autant que des salons de thé.


Petite comparaison 'culinaire'. Quand bien même, elle semble tenir tout particulièrement à celui qui se tient sous nos pieds. Sûrement une histoire de localisation, ou bien le gardien est le plus compétant de tous. Il semblerait que la brune lui soit passé sous le nez des centaines de fois. Je propose un autre plan, moins drôle – pour moi – mais tout aussi distrayant s'il fonctionne comme je le désire.

- Mais bon, si l'ombre te satisfait …

C'est bien pittoresque. Mais j'ai cru comprendre que bien souvent, le pathétique suffit largement au petit peuple. Elle tergiverse. Baragouine deux trois petites leçons de vie incongrues et s'agite. Elle a les nerfs en pelote ! Un sourire ironique élargit mes babines mesquines et j'hausse un sourcil.

- Hun hun … Je marmonne en jetant un coup d’œil à l'homme. Hm, de  toute façon il est trop gras, son sang va être infecte, je soupire en faisant la fine bouche.

Elle peut m'en tenir rigueur, mais mon petit doigt me dit qu'elle sera soulagée de savoir que la petite cuillère en argent coincée dans ma gueule retiendra mes actes de barbarie. La brune me tend alors un sachet de pilules et mon autre sourcil s'élève, pour rejoindre son comparse alors que j'agrippe le sachet.

- Soit … j'abdique en agitant le paquet en plastique, j'espère qu'ils sont très,très visibles à la prise de sang. J'escompte bien qu'on le virera !

J'observe les petites gélules, tête et épaule balancées en arrière, fronce mes arques et oblique lentement du chef vers la créature démoniaque. Ma crinière s'éparpillant dans l'air, telle une cascade derrière ma nuque. J'ai sûrement l'air d'une pâle poupée désarticulée.

- Prends-en et laisse moi te croquer, et on verra bien si ça marche … je murmure d'une voix d'outre tombe.

Silence, j'entends le battement d'aile d'un volatile, étire doucement mes babines pour lui dévoiler mes dents parfaitement blanches puis ...  éclate de rire en me redressant.

- Je plaisante, fais pas cette tête ! Bon, comment on lui fait avaler ça, au gros-lard ?

Mes talons haut font craquer les petits cailloux sur le chemin de gravier alors que je penche sur le garde de nuit, chope sa crinière sombre de mes doigts griffus et lève sa tête sans ménagement. Un petit râle rauque et douloureux s'extirpe de ses grosses lèvres pendantes et je fixe la jeune femme d'un air angélique. Lui tendant le paquet.

-  Tiens, t'as l'air de mieux t'y connaître, toi ! »


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Ven 30 Sep - 11:10

       
In a cold, cold night

       Wilhelmina & Bathsheba


Evidemment qu’on trouve des cimetières partout à Paris ! Mais la rousse n’avait pas l’air de réaliser le temps qu’il lui avait fallu pour sélectionner les meilleurs endroits : pas trop peuplés, pas trop surveillés, avec un arrivage régulier. Elle changeait aussi de temps en temps afin de ne pas attirer l’attention. Elle ne savait définitivement pas de quoi elle parlait. Peut-être qu’elle aimait s’amuser à tuer n’importe qui n’importe où, mais ce n’était pas le cas de tout le monde ! Et il avait fallu à Bathsheba une importante organisation pour réussir à démêler tout ça.

« C’est surtout que je tiens à rester en vie, figure-toi ! »

L’ombre n’était peut-être pas ce qu’il y a de plus glorieux, mais à choisir la goule préférait y demeurer. Elle n’avait aucune envie de se retrouver la proie d’un chasseur, d’un démon, ou pire, d’une Tueuse. Elle avait déjà dû en réchapper une fois, pas question de recommencer ! Certes, au fond elle ne faisait de mal à personne, mais elle ne savait que trop bien que les créatures dans son genre n’étaient pas forcément très aimées. Cette vampire commençait d’ailleurs sérieusement à l’agacer avec sa condescendance. Pour qui se prenait-elle, avec ses grands airs de princesse ? Au moins elle semblait renoncer à l’idée de bouffer le gardien, et c’était tant mieux.

« Moi non, il faudrait pas qu’on le remplace par quelqu’un de compétent quand même ! »

Pour une fois qu’elle pouvait piquer n’importe quoi sous le nez d’un gardien sans qu’il s’aperçoive de rien ! Elle préférait amplement qu’il se réveille en croyant que tout ceci n’avait été qu’un mauvais rêve, et passe à autre chose ensuite. Ensuite elle pourrait reprendre le cours normal de sa vie, sans avoir de vampire dans les pattes cette fois-ci. Elle décida tout de même de faire un geste amical envers elle en lui proposant une de ses fameuses pilules. Sa réponse la glaça d’effroi et elle pâlit dangereusement. Avant que Wilhelmina lui annonce que tout ceci n’était qu’une simple plaisanterie. Son regard devint furieux.

« Vraiment très drôle ! T’étais comique avant de clamser ? »

Plutôt que soulagée, elle était surtout terriblement vexée de s’être ainsi laissée avoir et montrée trop crédule. C’était trop tard maintenant, et elle profita sur l’occasion pour changer de sujet et se focaliser sur autre chose.

« Oh c’est plutôt facile. »

Elle extirpa quelques pilules du sachet puis s’abaissa au niveau du gardien pour les lui fourrer au fond de la bouche. Puis elle lui bloqua la mâchoire afin d’éviter qu’il les recrache, et ce jusqu’à ce qu’il ait dégluti. Elle avait fait ça à de nombreuses reprises, et ce pour diverses raisons. Il avait avalé, désormais tout était sous contrôle. Maintenant elles n’avaient plus qu’à disparaître de cet endroit. Bathsheba attrapa ses affaires et sa glacière.

« Viens, on s’arrache avant que quelqu’un d’autre débarque. Tu trouveras bien de quoi bouffer ailleurs, ici c’est mon territoire. »

Elle se demanda bien pourquoi elle lui proposait de la suivre alors qu’elle avait juste envie de s’en débarrasser. Ceci dit, mieux valait l’avoir à l’oeil : elle ne voulait pas que la rouquine décide de faire n’importe quoi et compromette son garde-manger. La défier n’était peut-être pas non plus la meilleure idée qui soit, mais elle devait faire valoir ses droits là-dessus !


code par SWAN - gif tumblr

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wilhelmina de Santis



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 1795
PROFESSION : Dirige une galerie d'art.
LOCALISATION : Les coins les plus chics de la ville, bien-sûr.


MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   Mer 26 Oct - 19:37


 
In a cold, cold night Ft. Bath
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


Elle a vraiment un caractère épouvantable ! … Je l'adore déjà cette petite. Je lui adresse un sourire mutin et l'observe dans sa dure besogne. Ses longs doigts fins s'enroulent autour du crâne de l'avorton qui nous a dérangé en pleine discussion et son autre mimine aux ongles négligés fourragent avec force la drogue qui devrait la sauver de cette misère. Pour ce qui me concerne, je me moque complètement de ce qui pourrait lui arriver si elle était découverte en plein crime.  J'inspire longuement, prend une moue ennuyée et attend avec agacement qu'elle daigne se lever et passer à autre chose. Lorsqu'elle m'invite à décamper d'ici, j'arme mes babines d'un sourire ravi et plussoie en hochant fortement du menton.

« - Je sais où aller, viens avec moi ! Je lance joyeusement en l'attrapant par le bras.

Je me fiche bien de ce qui peut lui arriver, j'ai juste envie d'un peu de distraction. Et surtout, par-dessous tout, de renouveau. L'arrivée de mon frère que je croyais mort, Marius, l'effet inexplicable du sang d'Ethain. Marius. Ryodan. Marius. Ryodan. Ryorius. Madan. Je presse le pas sans me soucier du rythme presque impossible à suivre pour la brunette. Elle pensera sûrement que j'ai hâte de partir d'ici avant qu'un autre garde arrive. J'ai plutôt envie de partir loin de tout, à dire vrai.

- Plus vite, plus vite ma petite ! Je chantonne en riant, plutôt ravie des événements, à vrai dire. J'aime que les choses ne soient pas monotones, j'adore les imprévus. Ces petites joies simples qui ne m'ont pas quittée malgré mon vieil âge. Dis-moi donc, à part les cadavres, tu aimes quoi d'autre ? je lui demande d'un air songeur en ralentissant le pas.

Maintenant que nous sommes loin du Cimetière et plus proche de la ville, j'arrive près d'un métro et descend les marches.

- On va prendre cette foutue machine pour arriver à destination, tu vas adorer, tu vas voir ! »

Je m'arrête près des portières, pousse les battants qui craquent sous la pressions de mes doigts et nous fait traverser les barrières cassées. Je me dirige alors vers le wagon qui vient tout juste d'arriver et nous engouffre à l'intérieur. C'est seulement à ce moment là que je lâche la brune. Elle ne risque pas de passer à travers une fenêtre pour s'échapper en plein tunnel.

Je la fixe, les sourcils froncés par le doute.
Ca fait pas ça, les goules, si ?


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)   

Revenir en haut Aller en bas
 
In a cold, cold night (ft. Wilhelmina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Be Cold, Be Blue
» [Half-Life] Resident Evil Cold Blood
» Supreme Ruler : Cold War
» cold and dark sur P3D
» Problème cold and dark?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
BIENVENUE A PARIS
 :: NORD - EST
-
Sauter vers: