ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 15:53


               
Gabriel Ethain Walshe
I really love The Imperial March, you know ?  

       

       
D'après ma carte d'identité, je suis né(e) un 22 Juillet 1932, par conséquent j'ai 58 gouttes de sang à mon actif. J'ai poussé mon premier cri dans les alentours de Paris - France et je suis de nationalité Française et Irlandaise du côté  paternel. Ce que ma carte d'identité ne dit pas, c'est que je suis Veuf, enfin célibataire en somme et que je suis Hétérosexuel. Mais ça, on s'en fiche n'est-ce pas? Tout comme on s'en fiche de savoir que je suis d'une classe sociale Riche, même si ça n'a pas toujours été le cas. Après tout, l'argent ne fait pas le bonheur! Non... je sais ce qui vous intéresse vraiment ! Vous voulez savoir si je suis un Sorcier Et bien oui ! Vous m'enviez, maintenant ? Hein ? Non ? Toujours pas ? Même si je vous dis que je suis Producteur de films, et pas des films X, si si je vous assure. Ah... Quoi ? Comment ça vous m'avez confondu avec quelqu'un ? Et je peux savoir avec qui ? Avec Brett Dalton ... Je vais essayer de prendre ça pour un compliment.

       
Lux


       
PRÉLUDE
Because I'm bad, I'm bad. You know it.

       


      CARACTERE :

Hautain il l'est devenu, âme complètement déchue. Comique il peut l'être à ses heures perdues, lorsque l'envie irrémédiable de faire de l'humour ou faire des blagues lui prend. Il n'est pourtant pas du genre à se montrer aussi volatile, mais s'amuser du malheur d'autrui, il en raffole, en batifole même. Ce qui fait de lui quelqu'un de plutôt sarcastique voire même ironique, tout dépend du ton employé, mais à ses yeux, vous vaudrez toujours moins que lui, quand bien même il n'a pas toujours été ce salaud pourri qu'il est. Définitivement égoïste, sa petite personne et ce qu'il est passe avant tout le reste et ce qu'ont les autres. Si vous devez faire équipe avec lui, prenez garde, il se pourrait bien qu'il vous embarque dans son idée saugrenue mais vous laisse dans la merde si jamais le plan venait à partir en sucette. Ce n'est pas de lâcheté, disons plutôt qu'il en a strictement rien à foutre de votre maquillage professionnel ou de l'allure de vos talons aiguilles dans ce genre de situation. Lui et ses pouvoirs d'abord. Ca n'empêche pas Monsieur d'être gentleman, d'apprécier la compagnie de gentes dames ou d'esprits beaucoup plus torturés comme le sien, même s'il ne voit pas qu'il est complètement rongé par l'attrait de la sorcellerie et du bien que ça lui procure. Il n'a parfaitement aucun problème selon lui et peut être capable du meilleur comme du pire, mais ce n'est jamais désintéressé. C'est un sadique doublé d'un côté rusé mais qui saura se montrer violent si on le cherche un peu trop. Pour ce qui est de ces histoires de "Tueuse" et autres carpettes vampiriques et démoniaques, comme pour tout ce qui vous concerne : il en a strictement rien à foutre.

POUVOIR :

Hormis avoir étudié (et toujours étudier) sans relâche l'art de la sorcellerie, des potions et des mélanges à s'en faire ébouriffer les poils du cailloux qui lui sert de tête, Ethain connait la joie de disposer d'un don inné récupéré grâce au côté héréditaire de sa défunte mère et le pouvoir dont il dispose n'est pas des moindre :

L'addiction est la plus odieuse des perditions : Ethain est capable de s'infiltrer dans votre caboche tel le plus pernicieux des parasites. Appelez ça comme vous voudrez, une sorte de "filtre d'amour" ou drogue intensive sans être abusive. Tout ce qu'il faut savoir, c'est que dès lors qu'il vous fait rentrer en contact avec sa capacité, vous serez toujours vous-même, mais juste incapable de lui faire le moindre mal. Mieux encore, le plus de temps vous serez avec lui, mieux vous vous sentirez. Bien évidemment, cela n'a pas un effet permanent (sinon ce ne serait pas drôle), mais ça peut tout de même avoir des effets néfastes sur vos neurones ou vos hormones. Ainsi, si vous êtes sous les effets de son habilité et qu'il se trouve en danger, vous ne pourrez pas résister à l'idée de lui venir en aide, quitte à être blessé pour lui. Toutefois, ça c'est si vous êtes chanceux, car s'il ne vous a pas à la bonne, au lieu de provoquer ce genre "d'addiction perverse", il vous causera la pire migraine de votre vie, du genre de celle qui pourrait vous mener tout droit à la folie tant elle vous donnera l'impression de vous ronger les neurones de l'intérieur. C'est soit l'un, soit l'autre, alors vaudrait peut-être mieux ne pas le contrarier tout court...

PETITES MANIES :

Est un fan inconditionnel de Star Wars. Est donc capable de porter un T-shirt à l'effigie de l'étoile de la Mort ou encore en l'honneur des macarons de la princesse Leia - A un flipper et un billard personnel - A peut-être un peu tendance à en mettre partout, ce qui fait que certaines pièces ne sont pas réellement bien rangées. - Tant qu'à pousser le vice, il dispose d'une pièce faisant office de micro salle de cinéma avec un vidéo projecteur et un écran d'une taille rivalisant clairement avec les bonnes vieilles télés couleurs de certains - Boit probablement un peu trop de café - Raffole des biscuits en forme de dinosaure (mais il ne vous l'avouera jamais) - Prend soin de sa forme physique et répète des incantations en faisant ses pompes - passe un certain nombre d'heures à pratiquer ou étudier la magie mais n'en abuse pas totalement, sait rester prudent quand il sent ses limites au bord du précipice. Ce serait vraiment trop con de clamser.       
       

       
DERRIÈRE LE MASQUE
Petite citation qui va bien

       

       PSEUDO † ( Texas-Flood ) AGE † ( 26 printemps ) † COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? † ( Les vicieuses se reconnaîtront OUI TOUTAFAY ) † TON AVIS SUR CE DERNIER ? † ( J'ayme le design tout ça tout ça et puis bon les années 90 quoa Je suis inculte de la série et resterai probablement inculte mais je pense que ça n'empêche pas le fofo d'être accessible donc cay une bonne chose, well done girls    ) SCÉNARIO OU INVENTÉ ? † ( Inventé ) UN PETIT MOT A AJOUTER ? A part quelques bugs sur Firefox, je sais pas si les autres rencontrent le même problème que moi : en fait j'ai les bannières de pubs qui apparaissent directement au-dessus des premiers champs de saisie, du coup je me bataille sans arrêt pour réussir à ouvrir un sujet (par exemple), ou idem dans l'édition de mon profil ou même pour la connexion, je n'ai ce bug qu'ici donc je comprends pas  

       


       FICHE PAR SWAN. IMAGE TUMBLR. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 15:54


               
LIVRE-NOUS TON ÂME
And this is how life begins
 
           
       

Paris, 1940.

« Les schleus sont à nos portes ! »

Dans les rues, ils beuglaient tous tandis que les troupes Allemandes commençaient à envahir Paris sans qu’aucune âme qui vive ne puisse rien y faire. Des coups de feux retentissaient parfois, au loin, à l’angle d’un carrefour, les horribles sons de cette langue morte arrivant jusqu’à ses tympans. Dans la panique, Gabriel serrait fort le cou de son père qui marchait à vive allure pour espérer atteindre leur petit appartement de fortune misérable où il n’y vivait plus qu’eux. Il n’y aurait pas de morts dans leur quartier de misère ce jour-là, juste une occupation et un début de pénurie qui s’installait à grands pas, sans qu’aucun d’eux n’ait son mot à dire.

***

Dans un souffle, il se réveille le garçon de huit ans, né d’une mère française et d’un père irlandais dont il a récupéré le nom. Gabriel, c’est comme ça que sa magicienne de mère a tenu à ce qu’on l’appelle, son père ayant le monopole du deuxième prénom à inscrire sur sa carte d’identité. Un cauchemar, il vient d’avoir un simple cauchemar qui le tétanise pourtant de peur et de craintes. Angoisse qui aussitôt s’envole lorsqu’il voit arriver la silhouette familière dans la pièce, ce dernier allumant une veilleuse et venant se caler sagement sur le bord du lit de son fils.

« Encore un mauvais rêve Gabe ? ». Les yeux grands ouverts sur ces billes d’ébènes, le garçon opine du chef et se redresse dans son lit sans oser venir pour autant se coller à son père. « Ta mère en faisait souvent aussi, et tu sais ce qu’elle faisait dans ces cas-là ? ». Il signe à la négative, doucement, sans dire un mot mais attendant la suite. « Elle se mettait à chanter une chanson dans sa tête, ou tout simplement à la fredonner jusqu’à ce que le sable de Morphée ne vienne fermer ses paupières lourdes. Celle qu’elle préférait, celle qu’elle te chantait quand tu avais à peine un an. Tu t’en souviens ? ». Gabriel sourit et acquiesce une nouvelle fois, les traits de son visage laissant penser que les souvenirs de ce mauvais rêve étaient déjà oubliés. « Avoir peur, c’est normal mon fils, mais tu dois puiser en toi la force de l’affronter. Cette force elle est là… ». Du bout du doigt il vient tapoter la cage thoracique du garçonnet, juste au niveau du cœur. « Elle est à l’intérieur. La peur, le désespoir et la tristesse, tout ça peut être battu si tu en as la force. Le courage est toujours tapi là, et il sera toujours avec toi si tu le laisses s’y frayer une place. ». Gabe offre une petite moue après avoir été convaincu par les mots réconfortants de son irlandais de père. Pourtant… « Ca veut dire que nos voisins n’ont pas trouvé leur courage, Papa ? Les allemands font peur à tout le monde. ». Le père Walshe hoche la tête en pinçant les lèvres. « Oui, et non, c’est un peu plus compliqué que ça, quand tu seras plus grand tu comprendras. Sache juste que tu ne crains rien. Rendors-toi maintenant, tu sais quoi faire si tu fais un autre mauvais rêve. Je ne serai pas loin, juste dans la pièce d’à côté, comme toujours. ».  

***

Une année s’est écoulée et avec elle la pénurie s’est aggravée. Les rationnements viennent à manquer, les allemands passant toujours en premier. L’hiver était à son apogée, froid et glacial et venant givrer le sommet de la tour Eiffel d’où trônait fièrement la maudite croix gammée. Les fins de mois sont difficiles, le père Walshe travaillant deux fois plus, obligé de supporter les railleries et les moqueries indirectes sur son accent de faux français. Mais il n’y a pas que ça, vivre en ces terres devient plus compliqué avec une bouche en plus à nourrir, l’école où il convient de l’emmener et tous les tracas quotidiens de la vie. Ils connaissent la misère, tombent dans la déchéance au fur et à mesure. Lui vient alors une idée folle, celle de retourner en Irlande, après tout, rien ne les retient ici, malheureusement il n’y a qu’un seul sauve conduit. Une seule place.


Ce matin-là, il pense qu’il va encore devoir étudier l’allemand à l’école et avance à reculons. Son père est exaspéré et il le sent angoissé et nerveux sans réellement pouvoir dire pourquoi. « Pouquoi tu as… ». Mais il se fait couper court. « Pas maintenant, Gabriel, nous sommes en retard. Viens. ». Et il tire un peu plus sur le bras de son fils qui cavale déjà à ses côtés comme il peut dans les rues de Paris. Lorsqu’ils ne bifurquent pas à l’angle de la rue de l’école, le garçonnet s’interroge d’autant plus mais ne dit rien, il a tout juste neuf ans et comprend plus de choses que ce que son père veut bien y croire. Après plus d’un quart d’heure de marche, évitant tout juste les vélos-taxis, ils arrivent enfin devant l’antre d’une maison aux allures délabrées, méritant clairement un ravalement de façade. Levant des yeux d’incompréhension entre son père et les marches qu’ils se mettent à gravir, il continue de s’exécuter.

« Vous êtes en retard Monsieur Walshe. ». L’irlandais s’indigne et offre un petit mouvement de tête respectueux à l’homme en treillis qui lui fait face, la croix gammée ornant son bras. « Veuillez m’excuser Sergent, nous avons été ralentis. ». Sans attendre un peu plus, l’allemand boursoufflé à l’estomac probablement rempli de bière se rapproche et les surplombent de toute sa taille imposante. « Pas le temps pour les adieux, nous n’avons plus de temps à perdre. ». A ces mots, Gabriel fronce légèrement les sourcils avant de se tourner vers son père qui ose à peine le regarder, puis, sans attendre, il sent sa main précédemment serrée par celle de son paternel être tendue comme un vulgaire morceau de viande à celle de l’homme qui leur faisait face. « Qu… Quoi ? Papa ? ». Il ne comprend pas, le regarde avec incrédulité alors qu’il se fait déjà tirer en avant, son sac d’école toujours sur le dos, ce dernier comprenant en fait le peu d’affaires qu’il possédait, dont une rare photo de famille usée et cornée par le temps. « Je suis désolé mon fils, un jour tu comprendras. ». Non, il ne comprendra pas. Gabriel sent les larmes lui monter aux yeux tandis qu’il se débat pour sortir de l’étreinte du schleu qui l’agrippe fermement. « Non, Papa ! Non ! C’est nous deux contre le reste du monde. Nous contre le reste du monde ! ». La panique se lit dans son regard quand son père se détourne de lui pour ne pas montrer de faiblesse et la peur qui l’envahit. La honte le surplombe et émane de tout son être, dos courbé qui détale les marches quatre à quatre et disparait dans la brume de cet hiver parisien glacial. « Non ! Reviens ! Reviens ! ».

***

Dans un souffle, il s’effondre sur le sol, violemment poussé en arrière. Il n’a que neuf ans et il n’a plus de parents.

« Qu’est-ce que tu ne comprends pas, misérable ver de terre, dans : ton irish de père s’est fait la malle en touchant le maigre pactole qu’il pouvait avoir en te vendant aux Allemands comme un vulgaire gagne-pain afin de pouvoir repartir dans son trou du cul de bouseux ? Arbeit ! »

La règle en bois vient finalement claquer ses doigts avec force et Gabriel sursaute, réprimant les larmes et ne quittant pas ce fumier de schleu des yeux. Il est retourné à l’école, le matin, l’après-midi il aide comme il peut en mettant de la poudre dans les balles ou en triant des vis. En dehors de ces journées remplies, on l’a confié à un homme d’âge mûr, partisan de la cause Allemande. Faussement, du moins, mais ça Gabriel ne le sait pas lui. Pas encore. Tout comme il ignore que son cher père de substitution n’est rien d’autre qu’un sorcier. Son père biologique, dans son immense bonté, s’est assuré qu’on le confie à la bonne personne, celui qu’il aurait dû rencontrer en d’autres circonstances, si la guerre n’avait pas eu lieu, et si la vie ne s’était pas montrée aussi garce. Marius était bien plus qu’un simple mortel, et sa mission, résidait entièrement dans l’éducation et l’initiation magique de Gabriel.


Paris, 1951.

L’occupation s’est arrêtée en 1945, la guerre était terminée. Dans les rues, les chants et les défilés, Paris enfin délivrée. Tombés les drapeaux à la croix gammée et les âmes esseulées enfin pouvaient se relever. Il avait alors 13 ans et dans l’ombre il avait appris. Enfant sans parents, il en apprit bien plus avec Marius en quatre ans qu’il n’en apprit en huit avec son irlandais de père pour qui il ne vouait plus qu’une indifférence méprisante, perdu en pleine adolescence. Apprenti du sorcier plus âgé, voilà ce qu’il était, et voilà ce qu’il détestait. Au fil des ans, Paris avait beau avoir été libéré, Gabriel n’oubliait pas ce qu’on lui avait infligé et ne cessait de retenir cette amertume profondément ancrée en lui. En réalité, tout son monde avait été chamboulé à partir du moment où il a été en mesure d’utiliser la magie pour la première fois. Il avait beau n’avoir fait voler que de simples objets, l’adolescent ne s’en était senti que plus fort, voir invincible, dans la terrible idée de faire payer ceux qui un jour avait osé se croire meilleur que lui. Le bouledogue allemand à la silhouette massive était tombé depuis bien longtemps maintenant. Un « vulgaire accident ». Le regard de stupeur qu’il avait lu lorsque l’acide était venu ronger ses chaires sans qu’il ne puisse rien y faire. Un véritable jour de paix. A mort les occupants. Marius n’en a jamais rien su, juste soupçonné l’horreur sous les regards rieurs de son protégé qu’il s’évertuait de mener dans la bonne voie. Jusqu’à l’âge de ses 18 ans. Il y crut, Gabriel dans l’ombre de ses pouvoirs, usant de potion et s’évertuant à faire le bonheur de son cher maître sorcier. Son maître chanteur.

***

« Tu n’as pas mis le bon ingrédient Gabriel, je t’ai pourtant déjà répété milles fois que ce n’est pas de la poudre d’os de chat qu’on met dans ce breuvage mais de l’os de vache ! ». Dit comme ça, ça ressemble à un vieux remake de Merlin l’enchanteur qui ne sait plus s’il doit mettre de la bave de limace ou de la corne de licorne. Soupir au bord des lèvres, le jeune homme roule des yeux, il n’en peut plus, il n’écoute plus et continue de remuer sa décoction, au grand damne de la patience de son vieux ménestrel qui sonne la danse. « Qu’est-ce que je t’ai dit ? Tu m’écoutes seulement quand je te parle ? Quand apprendras-tu que tout ce que je fais, je le fais uniquement… ». Gabriel le coupa sèchement. « Pour mon irlandais de père ! Oui ! Je sais ! Celui-là même qui s’est lâchement barré en me vendant à un allemand pendant la seconde guerre et qui n’est jamais revenu ! Tout ça pour quoi ? Pour pouvoir se barrer sur ses terres natales et éviter les horreurs de cette misère tout en ayant pas à se soucier de son sorcier de monstre de fils ! ». Marius se figea instantanément, lisant toute la colère dans les yeux de cet adolescent qui sortait tout juste de sa période de crise. « Ton père ne voyait pas ta mère comme une abomination mais plutôt comme quelqu’un disposant d’un don, Gabriel. Tu n’es pas atterri entre mes mains par hasard. Il voulait que tu sois initié au mieux à cet art qu’il ne maitrisait pas et ne pourrait jamais maitriser. ». Le jeune remue le liquide avec ferveur, menaçant de tout faire déborder. « Wow… Quel superbe geste mon cher maître des potions, à la botte des allemands puis à votre botte, les meilleures années de ma vie. Fick dich ! ». Ca devrait être lui aux commandes et non l’inverse, il est doué, il sait ce qu’il fait mais Marius ne le comprend pas et a peur. Il le sent, le lit dans ses yeux. Ce vieillard a peur de quelque chose. La conversation ne s’arrêta pas là. Pas après l’insulte germanique qu’il venait de lancer et les hostilités qu’il venait d’ouvrir. Il le sentait au fond de lui, cette envie, ce besoin d’avoir plus, d’être plus fort et de pouvoir écraser ceux qui s’étaient permis de le faire. Ca, Marius le sentait, c’était belle et bien là sa frayeur, sa peur constante et il se voyait perdre le contrôle sur l’apprenti. « Ne cède pas à cette soif, Gabriel. Tu vaux mieux que ça. Tu connais les risques, je t’ai toujours fait y prêter attention. ». Le jeune adulte se met à souffler, rire aux coins des lèvres. « Pas assez. ». Et il apparut au grand jour, le don inné, cette capacité à manipuler, à se rendre indispensable tout comme la soif qui grandissait en son sein, à l’intérieur de lui, noircissant son âme déjà ternie par les ans et la pénurie. Eux deux contre le monde. S’ils ne pouvaient être deux alors ce serait lui tout seul, contre le monde.

La découverte le rendit perplexe mais ne l’effraya pas, pire encore, il l’apprécia. Ce sentiment d’annihilation, cette envie de lutter qu’il lisait dans les prunelles de l’autre qui pourtant ne désemplissait pas de vouloir lui faire « plaisir », qui pendant un laps de temps osait à peine moufter ou le contrarier. Il mit plusieurs mois avant de comprendre et d’en apprécier tous les effets. Le côté temporaire, il le comprit bien vite, et si pendant un temps il se permit d’en user encore et encore afin d’avoir Marius dans sa poche et comme professeur qui n’avait plus rien d’agaçant, il ne put continuer ce manège indéfiniment. Alors du jour au lendemain, Gabriel quitta les lieux, son sac sur le dos.

Paris, 1963.

« Ethain.
- Rosaline. »

Tout avait débuté sur cette simple note, ce simple échange de prénom. Rosaline avait des boucles d’or, le teint diaphane et des océans en guise de prunelles dans lesquelles il faisait bon s’y perdre. Il alors alors 23 ans lorsqu’ils se sont tous deux rencontrés, elle simple humaine quand lui se laissait dévorer par sa propre addiction à la sorcellerie. Un sorcier qui s’entrainait, et qui abusait de son don inné. Mais pas là, non. Avec Rosaline, tout s’était fait, comme ça, et il n’avait nullement besoin d’user de quelconques artifices pour l’impressionner ou encore pour se sentir aimé. L’amour rend aveugle, si bien que l’on peut vite y perdre ses ailes lorsque ce dernier ne suffit plus et que la recherche du pouvoir se fait d’autant plus grande, à mesure que les jours passent et s’effritent.

Trente et un an. Quasiment une vie avec elle. Huit années partagées mais aucun enfant à naître. Il n’était pas prêt. Il n’est pas prêt. Il l’aime comme au premier jour, Rosaline, mais elle n’est plus assez. Il l’aime comme au premier jour, Rosaline, mais ses capacités magiques n’ont nullement progressées. Il s’enferme dans ce quotidien, se noie dans  peaux de chagrin et les colères sans lendemain. Ils se disputent et se déchirent mais il l’aime comme au premier jour, Rosaline. Elle n’est plus assez, sa Rosaline. Avec ses boucles d’or et ses billes océaniques. Son âme est noire et ne désemplit pas, il a besoin de plus Ethain, là où la richesse est tombée dans leurs mains, là où tout ce qu’il touche ne devient plus qu’or à l’image de ces boucles, entre ses mains. Mais il a besoin de plus, Ethain, et ça le ronge de l’intérieur, lui dévore les chairs et l’enferme dans un moule qu’il ne souhaite pas. Il voit les années passées, Ethain et le pouvoir recherché non encore obtenu. Le temps défile à vitesse grand V pour lui, pour eux. Et il l’aime sa Rosaline, Dieu sait combien il l’aime à l’instant même où il l’assassine.

Le sorcier a passé un bien triste accord, l’un des plus sournois qui soit. Il y a lu toutes les petites lignes et les interlignes, a déchiffré encore et encore tous les malus qui pourraient bien s’y cacher. Qui aurait pu croire qu’un démon avait eu à faire à son épouse par le passé et que cette dernière ne lui avait laissé qu’un mauvais souvenir. Qui aurait pu croire que ce serait là le prix à payer pour un vieillissement retardé. Certainement pas Ethain, car il l’aime sa Rosaline. Encore aujourd’hui, c’est tapi au fond de lui. De sang-froid, il avait planté la lame dans son cœur battant, les yeux à peine papillonnant. Son propre cœur il l’avait senti s’arrêter, au moment même où le couteau était venu se planter dans la chair, traversant avec aisance cette peau diaphane qu’il avait tant de fois effleuré, caressé du bout des doigts. La vision d’horreur il la lut dans son regard, et comme pour ne pas qu’elle souffre davantage, il camoufla cet acte de trahison par un pur acte de compassion. Il s’insinua dans son esprit, balayant toute pensée biscornue, il y tailla dans la chair de ses souvenirs, celui de mourir pour sa vie à lui. Ce ne fut que lorsqu’elle a rendu son dernier souffle, yeux ouverts sur l’étoile du monde qui luit, qu’une larme apparut sur ses traits défaits. Monstre de la nuit, monstre de sorcellerie. Il avait vendu son âme au diable juste pour retarder considérablement l’échéance de sa décadence. Une fois la preuve de son méfait accompli, Ethain put le sentir, ce changement opérant en lui, l’horloge de sa vie ne battant plus qu’à un quart de mesure, le poussant droit vers les années de ce qu’il espérait être une grande destinée.


Paris, de nos jours (1990).

Because I'm bad, I'm bad, you know it. Really really bad. And the whole world has to answer right now, just to tell you once again... Who's bad.

Il tapote des doigts sur son bureau qui offre une vue magnifique sur le champ de mars. Sirotant son scotch d’un certain âge, il n’a pas pris une seule ride et il fredonne gaiement la chanson entêtante qui ne cesse d’être diffusée depuis son lecteur vinyle. L’air est aux cassettes mais il apprécie toujours autant le son des vinyles, quand bien même il ait les moyens de s’acheter ce qu’il veut. Le script défile sous ses yeux à demi intéressés tandis qu’en second fond sonore résonne la sombre voix de Dark Vador étant en train de répéter inlassablement à Luke son adorable « I am your father ». Levant et serrant le poing devant lui, ses lèvres forment le tout aussi célèbre « Noooo » de façon muette quand le téléphone se met à sonner comme un forcené. Ils devraient vraiment trouver autre chose comme son, c’est tout bonnement… Hideux pour les nerfs.

D’un air agacé, il appuie sur le bouton et marmonne dans le combiné.

« Je vous ai déjà dit combien cette sonnerie est horrible pour mes oreilles Annie, par pitié on ne pourrait pas voir avec le fournisseur pour qu’il mette une autre sonnerie ? La marche impériale par exemple ? ». La pauvre bonne femme à l’autre bout du fil remonte ses lunettes épaisses en haut de son nez et n’a que le temps d’ouvrir la bouche. « Si c’est encore pour me déranger à propos de ce satané script, dites à monsieur Spielberg qu’il va me falloir plus de temps pour lire son idée de remake des dents de la mer. ». Annie répond enfin à l’autre bout du fil. « Quoi ? Comment ça je mélange les dents de la mer et le projet de film sur les dinosaures ? Comment ça c’est pas Spielberg mais Spielbach ? Encore un Allemand ? Qu’il passe son tour. Dites-lui que son script est nul. ». Il raccroche et d’une pierre deux coups, laisse le script tomber dans la poubelle. Et un boulot de plus de fait.

Sans attendre un instant de plus, il rembobine la scène et monte le son.

« Luke. Je suis ton père. »
Il donnerait tout pour avoir un sabre laser.


       

       FICHE PAR SWAN. IMAGE TUMBLR. OPTIMISATION LUNATIC CAFE.

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Ophélie F. Ansel



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2016
MESSAGES : 560
PROFESSION : Présentement au chômage, anciennement hôtesse de l'air.
LOCALISATION : Étoile contraire dans un ciel d'étoiles fixes.


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 16:22

MON CHÉRI, JE VIENS IMMÉDIATEMENT DANS TON LIT ! OH BOURDEL QUE TU ES SEXY !!!! ET OH BOURDEL QUE JE SUIS HEUREUSE DE TE RETROUVER ICI AVEC CE SEXY MONSIEUR QUE J'AI BIEN HÂTE DE DÉCOUVRIR !! (LOLL ! j'ai accroché le mauvais smiley xD Cey pas grave, cey drôle xD)

M'enfin, pour les pubs sur les champs, moua, j'ai pas rencontré ce problème... est-ce que tu as un logiciel comme Ad-Block pour bloquer les majorités des réclames et pubs ?

Bon courage pour ta fichette. Toua et moua... il va falloir se connaître

_________________

one and only wonder of this world
stand together when the world falls down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 16:38

Salut toi

_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
©️ Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 16:40

OUI VIENS DANS MON LIIIIT JOLIE DONZELLE

J'HARCÈLE LES FILLES TENTATRICES ET VOUS EN SAUREZ PLUS SUR CE SEKSY MONSIEUR TOUT VILAIN

Faudra que j'essaye ad block mais ce qui est weird c'est que c'est comme si la bannière sortait de son champ pour se foutre en décalée plus bas. Sur les autres fofo j'ai clairement pas ce soucis oO yé ne comprends pas ce bug !


LALA > Hello you ! Comme on se retrouve si je ne dis pas de bêtises ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 16:44

Non, tu ne dis pas de bêtise Razz tu m'as connue surtout sous la frimousse de Fionola Koskinen ya quelques temps maintenant

_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
©️ Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 16:57

OUF Je disais pas de conneries j'ai perdu confiance en mes neurones pendant 30 secondes lol!

NOLAAAAAAAA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 17:03

Un camarade sorcier, franco-[quelque chose] en plus comme moué, et riche si c'est pas génial.   Vous pouvez m'emmener quand vous voulez du mauvais côté de la force moi monsieur.    


*tousse, tousse* Plus sérieusement, bienvenue parmi nous ! J'ai hâte d'en savoir un peu plus sur ton perso' ! (surtout avec un titre pareil. What a Face)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
Ophélie F. Ansel



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2016
MESSAGES : 560
PROFESSION : Présentement au chômage, anciennement hôtesse de l'air.
LOCALISATION : Étoile contraire dans un ciel d'étoiles fixes.


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 17:13

G. Ethain Walshe a écrit:
OUI VIENS DANS MON LIIIIT JOLIE DONZELLE

J'HARCÈLE LES FILLES TENTATRICES ET VOUS EN SAUREZ PLUS SUR CE SEKSY MONSIEUR TOUT VILAIN

Faudra que j'essaye ad block mais ce qui est weird c'est que c'est comme si la bannière sortait de son champ pour se foutre en décalée plus bas. Sur les autres fofo j'ai clairement pas ce soucis oO yé ne comprends pas ce bug !

IL EST VILAIN ! OWAIS ! cheers
Ne me dis pas que tu vas te la jouer auto-route style ? xD Ça va être difficile de ne pas succomber à toua. J'ai terriblement hâte de découvrir tout ça du coup !

Tu peux essayer Ad-Block, peut-être que ça va régler une partie de ton problème. Encore, je dis peut-être n'importe quoi et je suis à côté de la plaque hahahaha. Cey vrai que cey étrange cette histoire de bannière décalée. Un bug du CSS ou de téléchargement ? Cey possible ou pas. Je raconte du caca Et j'arrête de polluer ton sujet. On se retrouve tout bientôt in RP

_________________

one and only wonder of this world
stand together when the world falls down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 17:16

Bienvenue à toi monsieur Dalton
J'adore cet acteur! Il est excellent dans AoS.

Bref, bon courage pour la suite, et à bientôt dans le RP!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 17:20

FELIEFOLIE > SUCCOMBES À  MOUAAA VOYONS JE PEUX ÊTRE ADDICTIF
J'ai hâte de vous faire découvrir aussi huhu

Je vais voir mais peut être un bug css j'en sais rien

YSA > MERCIIII madame ! Le côté obscur y a que ça de bon ma jolie Franco-Irlandais

ADELE > Merci beaucoup petite démone
oh que oui il est bon !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 17:27

Bienvenue , bon courage pour ta fiche ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
Lagertha MacKenzie



La viking marine - Elle est fraîche ma moule !
DATE D'INSCRIPTION : 01/06/2016
MESSAGES : 705
PROFESSION : Chorégraphe pour l'escrime de spectacle
LOCALISATION : Comédie Française


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 17:28

G. Ethain Walshe a écrit:
OUF Je disais pas de conneries j'ai perdu confiance en mes neurones pendant 30 secondes lol!

NOLAAAAAAAA

_________________
I'm the smoke from your fire
I'm that lie you can trust
I'm the chord on your guitar
I'm that girl you can't shut up
I'm that blood you might need
In your car when you speed
In that cigarette you breathe
You can't get rid of me
©️ Candy Apple
cover up the truth with a poison kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/CyrielleBandura
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 17:42

IIIIIIIIIIII TOIIIIIIIIIIIIII

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 18:00

GRAYDOUDOU
Ou devrais-je plutôt dire Ethouchoudoudou ? /sbaff

BIENVENUE PAR ICI !!!
C'est tellement un plaisir de te retrouver sur ce fo' ! On est pas trop dépaysé tiens ÉCRIS-MOI VITE CETTE FICHE QUE JE ME RÉGALE LES MIRETTES Et que je t'harcèles d'idées de liens tordus

Bon courage pour la rédaction et have fun :hoola:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 18:06

CELINA > Merciii beaucoup

THUTHURS > TOUAAAAA ICIIII AUSSI ?

NOVACHOUTE > ou devrais-je dire TRISTOUCHOUE ? :leleke:
OH OH OH vu ton métier je n'en doute pas ça germe déjà dans ma tête et c'est déjà tordu merchiii merchiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Bathsheba Tallis



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2016
MESSAGES : 645
PROFESSION : Arnaqueuse


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 18:08

ET VIIIIIIII^^Bah Buffy, je pouvais pas dire non quoi

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 18:22

G. Ethain Walshe a écrit:
NOVACHOUTE > ou devrais-je dire TRISTOUCHOUE ? :leleke:
OH OH OH vu ton métier  je n'en doute pas ça germe déjà dans ma tête  et c'est déjà tordu merchiii merchiii

BORDEL QUE J'AIME TON ESPRIT TORDUUUU

Et...

G. Ethain Walshe a écrit:
TOUCHEUR DE NOUILLES PROFESSIONNEL... AH NON PARDON JE LIS PAS LA BONNE PHRASE DU SCRIPT. - PRODUCTEUR

TU ME TUES lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 18:31

JE TE PARLE DE MON IDÉE TOUT BIENTÔT

MDRRRR Je ris chaque fois que je lis cette phrase lol! lol! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Wilhelmina de Santis



Team Sorcière
DATE D'INSCRIPTION : 03/05/2016
MESSAGES : 1795
PROFESSION : Dirige une galerie d'art.
LOCALISATION : Les coins les plus chics de la ville, bien-sûr.


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 18:35

Prends Chrome meuf.
Nan, blague à part, j'comprends pas. On a Chrome avec Chris, du coup .. On l'a pas optimisé sous firefox puisce qu'on ne l'utilise pas. ( C'est même plus la peine, firefox ça bug de plus en plus. ) Bref, faudrait voir avec les autres membres.

SINON. JVFIEROHFZEGZRETG.


COMMENT QUE JE M'ATTENDAIS ....
TROP A TE VOIR DEBOULER.
Me demande pas pourquoi, je te sentais qui rôdais.
Tu sais où nous trouver en cas de besoin !
J'T'AIME. SALE FRIPOUILLE.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/
avatar

Help me close my eyes
Rachelle F. Delacroix



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 570
PROFESSION : Elle ne travail pas. Elle participe à des combats illégaux. Parfois elle vole. Et de temps en temps, elle magouille.
LOCALISATION : Dans tes fesses.


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 19:00

GRAYCHON!!! MON PROUT PROUT PROUT!!!!

Bienvenu parmi les fous!!!!
Pas la peine de te dire le blablabla habituel, tu sais où nous trouver!!! :maya:

Allez maintenant, finis cette fiche!

_________________

Despite this cruel world

If you are dreaming, I never want to wake you up.

Sometimes I doubt the path I chose. Sometimes my dreams feel all on hold. There's no doubt that this will make me strong. Because it's the hardest thing I've ever done.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 19:31

POURTANT J'AI PAS DE SOUCIS AVEC FIREFOX
J'ai ce bug qu'ici lol! mais cay pas grave, j'arrive à me débrouiller ! Faut juste prier que je reste toujours connectée en mode automatique XD

MERCHIIII LES CHOUPETTES VILAINES TENTATRICES DE MON COEUR
Je fais au plus vite oui roooh lol! vous connaissez ma fusée XDD

Vous avez déjà le caractère les infos principales les petites manies et le pouvoir cay déjà pas mal nah ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Rachelle F. Delacroix



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 570
PROFESSION : Elle ne travail pas. Elle participe à des combats illégaux. Parfois elle vole. Et de temps en temps, elle magouille.
LOCALISATION : Dans tes fesses.


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 23:22


TU ES VALIDÉ(E)
Félicitations, fais voir le croupion !
Maintenant que tu as imposé tes racines sur les terres d'IF, te voilà membre. Et en tant que membre, tu as le droit de garder le silence de fouiner sur le forum pour bien démarrer ! Pour ce faire, on est sûrs que tu l'as sûrement déjà lu, mais dans le doute, file voir le règlement ! Une fois que c'est fait, tu peux poster ta fiche de liens/rp, faire quelques demandes, ou même demander un rp ! Si tu veux poster un scénario, c'est par-là !

Tu peux aussi flooder dans ce coin ou te balader sur notre tumblr.

Si tu as des questions, n'hésite surtout pas à contacter un membre du staff. Nous sommes là pour ça.

A très vite sur IF !


FICHE ET IMAGE PAR SWAN. . OPTIMISATION LUNATIC CAFE.




JE SUIS AMOUREUSE DE TA FICHE!!! BORDEL!!!!! FELICITATION POUR TA VALIDATION! ♥

_________________

Despite this cruel world

If you are dreaming, I never want to wake you up.

Sometimes I doubt the path I chose. Sometimes my dreams feel all on hold. There's no doubt that this will make me strong. Because it's the hardest thing I've ever done.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
G. Ethain Walshe



Team Citrouille
DATE D'INSCRIPTION : 05/06/2016
MESSAGES : 1389
PROFESSION : Toucheur de nouilles professionnel... Ah non pardon je lis pas la bonne phrase du script. - PRODUCTEUR
LOCALISATION : Son superbe appartement avec vue sur le champ de mars et la Tour Eiffel


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 23:25

MERCI MERCIIII JE SUIS CONTENTE SI ÇA  PLAIIIIT ET  PAS ÉTÉ CHIANT À LIRE
*lui donne un mister freeze en forme de sabre laser*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Ophélie F. Ansel



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2016
MESSAGES : 560
PROFESSION : Présentement au chômage, anciennement hôtesse de l'air.
LOCALISATION : Étoile contraire dans un ciel d'étoiles fixes.


MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   Dim 5 Juin - 23:31

ÇA N'A PAS ÉTÉ CHIANT. BORDEL, MARIE MOUÉ ! :hoola:
Ce que tu fais sexy dans un Vader, toua (Trop chou cette fixette sur les biscuits en dinosaures et Star Wars xD) Et comment que tu es vil avec ce pouvoir épicurien Laughing

_________________

one and only wonder of this world
stand together when the world falls down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.   

Revenir en haut Aller en bas
 
ETHAIN ▲ Darth Vader is a teddy bear compared to me.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ETau] Groupe de Chasse du Shas'O Kaa'Nar
» Dark Vador (ou Darth vader pour les intimes)
» [Construction en direct] LEGO Live Construction : Star Wars' Darth Vader
» [ CCR N°2 ] Fabrique ton Teddy Bear
» Bear-beer panda feu/cc/dom/po [164]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: 
LES DÉMONS DE MINUIT
 :: carte d'identité :: Porte de droite : Bien joué, tu restes.
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: