Who are you? † Pv Lyla
WINTER IS COMING
Pour encourager le forum, vous pouvez voter et publier sur bazzart et PRD ici !
Pour les détenteurs de multi-comptes, n'oubliez pas de connecter régulièrement ces derniers !
Chers invités, n'hésitez pas à reluquer nos scénarios ! Beaucoup de rôles importants sont attendus pour IF !

Partagez | 
 

 Who are you? † Pv Lyla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Help me close my eyes
Rachelle F. Delacroix



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 570
PROFESSION : Elle ne travail pas. Elle participe à des combats illégaux. Parfois elle vole. Et de temps en temps, elle magouille.
LOCALISATION : Dans tes fesses.


MessageSujet: Who are you? † Pv Lyla   Mer 1 Juin - 23:31


WHO ARE YOU?



Elle n'attend rien de ta part. Elle ne veut rien de toi. Ni de ton amour ni même du cadeau que tu es présentement en train de chercher. Tu le sais et pourtant, tu persiste à flâner dans cette boutique. Peut-être qu'un jour, elle ouvrira les yeux. Peut-être qu'un jour, l'évidence la frappera. En attendant, tu refuse de te soumettre. Tu refuse d'abandonner. Attendre est pour le moment ta seule solution... mais tu déteste ça. Sans grande conviction, tu déambule parmi les nombreux rayons. L'odeur des vieux bouquins émoustille tes narines devenues bien trop sensible. Tu capte de mieux en mieux les odeurs et à mesure que les jours s'écoulent, cette capacité ne fait que s'accroître. Cela pourrait éventuellement t'inquiéter si tu n'étais pas autant obsédée par Savannah. Cet amour que tu lui voue est malsain. Tu t'enracine dans cette douleur causée par son indifférence. Et de cette douleur, tu recherche que d'avantages son approbation, son amour. Un cycle qui ne connait pas de fin.

Dans ton esprit, le vide se crée. Le néant t'emporte et tu te laisse bercée par cette absence de pensées. Ni peine, ni douleur. Ni joie, ni bonheur. Juste ce trou béant qui te caractéristique. Tes jambes te guident vers ce petit rayonnage, non loin de la caisse. Tes doigts flirtent un instant avec le bois poussiéreux avant que tu ne t'accroupis. Tes claires prunelles voyagent d'une tranche de livre à une autre. Certains titres te parlent mais aucuns ne te conquis réellement. Ce coup de cœur que tu recherche tant ne peut exister. Ce vide qui t'enveloppe t'empêche d'allumer la moindre étincelle en toi. Et tu le ne vois même pas.

Le temps oeuvre et les secondes s'écoulent. Indécise, tu hésite. Partir maintenant ou continuer à chercher? Te rendre dans un autre lieu au risque de rater un élément intéressant? Finalement, tu te redresse, un soupir franchissant la barrière de tes lèvres. L'exaspération t'étreins et un sentiment d'urgence t'offusque. Dans quarante-huit heures, Savannah fêtera ces trente cinq ans. Ce n'est pas rien. Un chiffre rond, tu aime ça. C'est net, précis. C'est un joli chiffre. Et tu souris en t'imaginant compter ces petites ridules autour de ses yeux.

Finalement, tu agrippe ce livre, à la reliure en cuir. Elle adore caresser le vieux cuir. Huit ans à ces côtés, forcément que tu connais ses goûts. Avec cette grâce qui te caractérise, tu te redresse et commence à feuilleter les pages. Les mots défilent et tu en comprends à peine le sens. Du vieux latin. Peu t'importe. Tu évalue la caisse et la file éventuelle qui s'y rapporte, mais tu n'y vois qu'une jeune femme. Tu t'approche, féline. Silencieuse, tu te place à ses arrières, attendant ton tour.





_________________

Despite this cruel world

If you are dreaming, I never want to wake you up.

Sometimes I doubt the path I chose. Sometimes my dreams feel all on hold. There's no doubt that this will make me strong. Because it's the hardest thing I've ever done.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: Who are you? † Pv Lyla   Jeu 2 Juin - 15:50

Ce matin, ma soeur m'avait réveillée aux aurores. En fait, il était si tôt lorsqu'elle était rentrée que je m'étais levée en même temps que le soleil, me dirigeant tout de suite vers la cuisine où les bruits suspects avaient été entendus. Comme si quelqu'un venait d'entrer par effraction. N'ayant aucune arme à ma portée à part des pinceaux ou des magasines, je me transformai donc partiellement en chat, laissant mes ongles se transformer en griffes. Une fois prête au combat, j'ouvris doucement la porte de ma chambre à la volée, demandant par le fait même à mon chat, Mystique, d'aller tâter le terrain, puis je sortis à la suite du félin, m'arrêtant uniquement au coin du corridor, prête à bondir si j'entendais mon chat me miauler de mauvaises nouvelles. Seulement, les secondes passaient et rien ne se produisait. Du moins, jusqu'à ce que j'entende l'animal se mettre à ronronner. Visiblement, il ne s'agissait pas d'un intru. Ou du moins, celui-ci n'était pas bien menaçant, puisqu'il semblait prendre la peine de caresser la petite boule de poil qui l'avait accueilli. Curieuse, je m'approchai lentement, jusqu'à ce que je puisse enfin voir ma soeur du coin de l'oeil. Cette dernière portait ses vêtements de soirée et à voir son apparence générale, elle avait veillé tard cette nuit. Ou tôt, considérant que le soleil venait à peine de pointer le bout de son nez.

« Uhm... » Commençai-je en l'observant s'amuser avec Mystique. À ce moment, la fêtarde sembla remarquer ma présence, puisqu'elle leva le regard vers moi, un immense sourire collé aux lèvres. « Heeeyyy! » S'exclama-t-elle d'un ton un peu trop enthousiaste. « J'ai défoncé la porte sans faire exprès. » Continua-t-elle avant d'éclater de rire. Les effets de l'alcool ne s'étaient visiblement pas complètement dissipés. La contournant, je m'approchai de la scène du crime pour examiner l'ampleur des dégâts. Le mécanisme de la poignée était fichu. En temps normal, j'aurais trouvé la situation hillarante, mais je m'étais levée du mauvais poil. Je poussai donc un long soupire avant de me diriger vers la salle de bain pour me préparer rapidement et enfiler des vêtements plus convenables. Une fois que j'eus terminé, je m'emparai de mon sac et je quittai l'appartement au moment où ma soeur entrait dans la douche.

Vingt minutes plus tard, je quittais la quincaillerie avec assez de matériel pour réparer les bris causés par ma soeur. Seulement, en franchissant la porte de sortie, je remarquai une librairie de l'autre côté de la rue. Attirée par la perspective d'un nouveau bouquin, je m'y rendis d'un pas léger, déjà satisfaite des achats que j'y ferais. Seulement, en entrant dans la boutique, je reconnus le caissier. Ce type, je l'avais croisé quelques jours plus tôt dans un bar quelconque et il avait essayé de me draguer. Sauf qu'il n'était pas du tout de mon goût. Même qu'il en était plutôt le contraire. J'avais donc passé la soirée l'évité, lui donnant même mon deuxième prénom au lieu de lui dire que je m'appelais Lyla. Personne ne m'appelait jamais Savannah, alors je m'étais dit qu'ainsi, je réduisais les chances qu'il retrouve ma trace. J'essayai donc de m'éclipser en douce, lorsque j'entendis l'employé prononcer mon nom. « Savannah? » Demanda-t-il d'un ton qui était tout le contraire de discrèt et qui me fit sursauter. Je me retournai d'un bond, percutant au passage un second client qui renversa tous ses achats sur le sol par ma faute. Plutôt que de lui proposer mon aide, je restai figée sur place, ne sachant pas trop quoi faire. Prendre mes jambes à mon coup ou l'aider à ramasser ses livres?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
Rachelle F. Delacroix



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 570
PROFESSION : Elle ne travail pas. Elle participe à des combats illégaux. Parfois elle vole. Et de temps en temps, elle magouille.
LOCALISATION : Dans tes fesses.


MessageSujet: Re: Who are you? † Pv Lyla   Ven 3 Juin - 22:02


WHO ARE YOU?



Combien de temps avant que tout ne cesse? Ce manège entre toi et Savannah. Combien de temps avant que l'une de vous décide à rendre les armes? Tu ne sais pas et tu doute. L'une de vous finira par mourir au combat bien avant, tu en est presque persuadée. Cela ne t'empêche pas de persister. Tu veux détruire ses défenses. Conquérir son cœur jusque là encore impénétrable. Tu es prête à absolument tout pour y parvenir. Y compris tuer ton amant. Par moment, tu repense à ses sourires, son regard pénétrant. Tu songe à cette douce chaleur t'enveloppant lorsque ses doigts glissés sur ta peau. Et tu en souffre. A chaque fois. En dépit de sa noirceur, il t'a offert des choses que Savannah ne te donnera jamais. Et tu en souffre. A chaque fois. Ton esprit s'évade sur ces contrées infâmes. Il survole et s'écorche sur l'ombre d'un souvenir et tu ne vois pas. Tu ne vois pas le monde autour de toi. Ils ne sont que des murmures, une brise que le vent t'apporte. Pour autant, une chose, une seule, t'arracha à ces macabres pensées. Tes claires prunelles s'ouvrent sur la réalité et tu cherche. Savannah.

Ce prénom ainsi prononcé d'une bouche impure. Tu cherche dans un premier temps sa sombre chevelure. Cette prestance qu'elle dégage. Puis tu comprends. Tu la vois. Ce corps frêle et encore jeune, percutant le client à tes devants. Tu la ressens, sa gêne soudaine et ton regard navigue entre le vendeur au sourire niais et la demoiselle figée. Intervenir n'est pas une option. Intervenir n'est pas dans tes prérogatives. Cette étrangère ne mérite pas autant d'attention de ta part mais ce prénom t'obsède. Là où d'autre y voit une coïncidence, toi tu souhaite y voir une marque du destin. Ton désespoir te pousse vers un gouffre. Et tu plonge. De ta démarche gracile et de ton sourire radieux, tu t'approche de cette inconnue. Tu détails les traits de son visage et tu veux y voir ceux de ton aimée. Et tu y parviens. Assez longtemps pour que ton palpitant s'affole dans ta cage thoracique. Assez longtemps pour que tes mains deviennent moites. Le cœur pulsant bien trop fort, ton visage s'illumine.


— Savannah, c'est gentil de m'avoir rejoint ici. Tu es un peu en retard.

L'homme bousculé tantôt bougonne et ton visage perd de sa jovialité. Tu te retourne et cette envie fugace de lui mordre la carotide te donne l'apparence d'une folle échappée d'asile. Bien malgré toi, tu lui colle un frisson d'horreur et il se tait, ramassant ses affaires. Cette ville est dangereuse et il n'était pas idiot au point de l'ignorer. Quant au vendeur, il ouvre la bouche, prêt pour une nouvelle tentative.  

— Je suis content de te revoir.

Tu t'enfonce dans ce manège. Dans cette histoire qui n'est pas tienne. Tu embraye sans savoir si cette intervention sera bien perçue. Et tu t'en manque éperdument. Tu ne veux y voir que l'impensable. Tu veux y voir celle qui détient ton cœur. Tu veux ce que tu n'aura jamais.

— On est pressée, que tu précise en tournant tes prunelles vers cette inconnue.

Ton intervention peut ou non être bien perçue, cela t'importe peu. Tu vois dans son regard celle de ton aimée et le reste s'efface.




_________________

Despite this cruel world

If you are dreaming, I never want to wake you up.

Sometimes I doubt the path I chose. Sometimes my dreams feel all on hold. There's no doubt that this will make me strong. Because it's the hardest thing I've ever done.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Invité



Invité

MessageSujet: Re: Who are you? † Pv Lyla   Dim 5 Juin - 4:39

Affolée, j'observais les alentours, ne sachant pas trop quoi faire, ni comment réagir. Toujours figée sur place, je promenais mon regard de clients en clients, certains s'étant arrêtés pour observer la scène. Puis, après une fraction de seconde, je remarquai une jolie blonde qui s'approchait de nous, tandis que le type que j'ai bousculé s'éloigne avec un air maussade peint sur le visage. Visiblement, notre accrochage de lui avait pas plu. À moins qu'il ne s'agissait de l'arrivée de l'inconnue? À voir le regard qu'elle lui avait lancé, je le comprenais parfaitement de prendre ses jambes à son cou. « Savannah, c'est gentil de m'avoir rejoint ici. Tu es un peu en retard. » Pronnonça cette dernière, l'air un peu trop familière. Je savais bien qu'elle jouait la comédie pour me sortir de l'embarras -ou du moins, je le devinais-, mais j'avais l'impression qu'il y avait plus. L'illumination subite de son visage que j'avais remarqué n'avait pas pu être simulée. Personne n'était aussi bon acteur. Néanmoins, je m'en fichais un peu. De toute façon, j'avais grandement besoin de cette diversion et je devais avouer que ce petit jeu m'amusait. Faire semblant d'être en couple avec cette fille pour éloigner l'autre pervers? Pourquoi pas!

D'ailleurs, en parlant du loup... « Je suis content de te revoir. » Affirma l'employé téméraire. Seulement, son élan fut coupée net par la blonde qui rétorqua d'un ton assez brusque. Elle affirma simplement que nous étions pressées avant de me jeter un nouveau coup d'oeil. Tant pis pour mes achats, au pire, je pourrai toujours revenir d'ici quelques jours. « Tu as raison, ils doivent nous attendre maintenant! » M'exclamai-je avant de me retourner pour adresser un dernier sourire au type qui nous observais derrière son comptoir. Puis, sans demander sa permission, je m'emparai du bouquin que la blonde tenait dans ses mains avant de le payer rapidement et sans trop adresser la parole au pauvre employé. De toute façon, elle m'avait sauvé les fesses, alors je lui devais bien ça. « Bon, maintenant que le cadeau de tante Sue est payé, nous pouvons y aller, n'est-ce pas? » Demandai-je avant de lui prendre la main pour la traîner à l'extérieur de la boutique.

Une fois les portes franchies et une fois bien à l'abris des regards indiscrets, je lui remis le livre. « Je ne sais pas pour qui tu l'as acheté où s'il est pour toi, mais en tout cas, le lecteur a du goût. » Dis-je en lui adressant un petit sourire avant de m'éloigner doucement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Help me close my eyes
Rachelle F. Delacroix



Hellcome to Paris! Le barbecue c'est par-ici.
DATE D'INSCRIPTION : 22/01/2016
MESSAGES : 570
PROFESSION : Elle ne travail pas. Elle participe à des combats illégaux. Parfois elle vole. Et de temps en temps, elle magouille.
LOCALISATION : Dans tes fesses.


MessageSujet: Re: Who are you? † Pv Lyla   Mar 7 Juin - 12:41


WHO ARE YOU?



Elle rentre dans ton jeu et toi tu jubile. Sourire en coin, tes claires prunelles scintillent de cet éclat dérangeant. Celui du prédateur. Pourtant, tu ne lui veux aucun mal. Bien au contraire. Tu ne lui veux que du bien. Ou plutôt… Tu ne veux que ton bien. Mais promis… Tu ne compte pas lui faire mal. Tu veux juste… Ah ah ah. Dans le fond, tu ne sais pas vraiment ce que tu souhaite, ce que tu veux. Passer du temps avec cette inconnue en laissant ton esprit dérailler ? Pourras-tu tenir ce manège assez longtemps ? Tu ne doute de rien. Surtout pas en cet instant. Tu la vois poser l’argent sur le comptoir et tu la laisse te traîner hors du magasin. Actrice de cette mise en scène, tu te sens soudainement simple spectatrice. Silencieuse, tu suis le mouvement. Tu exalte et ton cœur s’affole. Sa peau a frôlé la tienne. Savannah. Ce n’est pas ta Savannah mais tu veux croire en cette imposture. Encore un peu. Tu marche avec elle et tu te demande quel est l’odeur de ses cheveux. Il te suffit simplement d’humer l’air pour le découvrir, et cette capacité à détecter les odeurs t’étonne. Juste un peu. Car ton désenchantement prend le dessus. Cette odeur ne correspond pas à ta Savannah. Et l’illusion s’estompe. Juste un peu. Juste assez pour te troubler.

Éloignées de la boutique, elle s’arrête et par conséquent, toi aussi. Tu te réanime et reprend part à cette mise en scène. Le rideau tombe. Plus besoin de faire semblant. La déception te gagne mais tu n’en laisse rien paraître. Les traits de ton visage s’adoucissent et le prédateur tapit en toi se calme. Il se terre l’espace de ce moment. Tu te saisis du livre qu’elle te tend et la gratifie d’un sourire. Certain serait gêné. Toi, non. Un prêté pour un rendu. Cette demoiselle a tout compris à la vie. Mais pour elle, c’était un service qui se voulait gratuit. Ou presque. Car dans tout les cas tu y trouvais ton compte.

— Merci, est ta seule réponse.

Tu as pourtant une meilleure répartie, habituellement. Ta langue est aussi aiguisée que ta lame. Alors pourquoi ce manque de mots à son égard ? Pourquoi ton palpitant panique en la voyant ainsi s’éloigner. Et surtout, pourquoi s’éloigne-t-elle ? Ton cerveau carbure et toi, tu avance d’un pas. Tu souhaite la retenir sans savoir comment. Ni pourquoi. Si. Tu le sais. Mais tu aimerais ne pas franchir cette limite. Celle de la folie.

— Attends.

Trop tard. Tu veux garder cette illusion. Encore un peu. Comme lors d’un rêve bien trop agréable, on s’attarde sur l’oreiller dans le simple espoir de se replonger dans notre illusion. Tu perds la raison et le plus accablant… c’est que tu le sais déjà. D’un pas pressé, tu comble l’espace que tu as laissé entre vous.

— Savannah, que tu prononce pour le simple plaisir, tu as l’air de t’y connaître en littérature.

Et toi aussi. Mais comment pourrait-elle le savoir ?

— C’est cavalier de ma part, et je m’en excuse par avance, mais t’en pense quoi si toi et moi on allait rendre visite à tante Sue… dans un café.

Tu ne doute de rien. Jamais. Charmeuse, tu étale un sourire radieux. Après tout… Si tu n’avais pas ta chance avec la vraie Savannah… Tu auras peut-être de quoi faire avec son duplicata miniature ? Pourtant tu le sais que ce n’est pas dans les mœurs de cette époque. Une femme avec une femme… une hérésie dont tu devrais avoir honte. Mais tu t’en fichais. Tu combattais les monstres tapis dans l’ombre. Pendant que ces autres, ces ignorants, fermaient les yeux sur une évidence. Pendant que toi tu sauvais la ville, ils s’endormaient sur leur pathétique problème. Une femme avec une femme... et alors ?

c'était plus fort que moua... si si:
 




_________________

Despite this cruel world

If you are dreaming, I never want to wake you up.

Sometimes I doubt the path I chose. Sometimes my dreams feel all on hold. There's no doubt that this will make me strong. Because it's the hardest thing I've ever done.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Help me close my eyes
Alex M. Godefroid



Gros boulet - Ceci n'est pas la tueuse.
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 348
PROFESSION : Serveuse/Chanteuse dans un groupe de rock, enfin, ça c'était avant le bordel, les vampires, toussatoussa.
LOCALISATION : Dans ton cul au fond à droite, connard.


MessageSujet: Re: Who are you? † Pv Lyla   Mer 19 Oct - 12:41

Sujet archivé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swanlive.livejournal.com/


Help me close my eyes
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Who are you? † Pv Lyla   

Revenir en haut Aller en bas
 
Who are you? † Pv Lyla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nabcast : le jardin de Lyla
» Avis sur le récit : Orbe de souvenir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'instant funèbre :: Les rps-
Sauter vers: